Wisteria Lane est-t-elle en train de devenir le nouveau Castro Street? La licorne arc-en-ciel est-elle passée au galop par dessus les villas de banlieues de nos femmes au foyers déséspérées préférées? C’est ce qu’on est en droit de se demander depuis la diffusion dimanche soir aux États-Unis d’un épisode de Desperate Housewives qui contenait pas moins de trois storylines gays.

Le bourgeon de romance entre Katherine Mayfair et Robin la stripteaseuse se confirme et se consomme, puisqu’on assiste à la première scène post-coïtum lesbienne de l’histoire de la série, se terminant sur un très classique « ai-je été séduite, ou est-ce que j’ai toujours ressenti ça? ».

Andrew, le fils de Bree qui avait fait son coming-out dans la première saison, admet avoir eu une liaison avec le jeune assistant de l’entreprise familiale qu’une partie de la rédaction de Yagg n’aurait pas laissé dormir sur le canapé non plus. Il est également confronté à l’arrivée d’un rival qui semble vouloir prendre sa place de fils préféré, ce qui pourrait annoncer une bataille de folles pour les attentions de la mère fabuleuse, autant dire qu’on trépigne d’impatience au point de faire un peu pipi.

Et finalement le potentiel FAP (fille à pédé) de Gabrielle reprend toute sa vigueur quand elle prend des vacances de maternité chez ses voisins homos à boire des cosmos à la chaîne (ça fait un peu 00’s, non?), entourée de dizaines de gays qui la trouvent dé-mente. En entrant par erreur dans une chambre de la maison, elle découvre le projet d’adoption de Bob et Lee. Si le thème de l’homoparentalité est une nouveauté pour Desperate Housewives, la série n’est pas particulièrement novatrice puisque Six Feet Under et plus récemment Modern Family se sont déjà confrontées au phénomène avec succès.

Reste à comprendre les raisons de ce déferlement… La réponse se trouve sur la chaîne d’à côté. NBC diffusait la finale olympique de hockey masculin, USA contre Canada, l’événement sportif absolu outre-Atlantique (regardé par 80% des Canadiens! 80 % de la population!). Autant dire que les seuls téléspectateurs à regarder Desperate Housewives ce soir-là… disons qu’ils aiment beaucoup la disco.

httpv://www.youtube.com/watch?v=akpGk1LYTO4

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.