Georges Frêche dans Voici Et ça continue… Montpellier journal [fr] cite une interview de Georges Frêche à Voici, dans laquelle le président sortant de la région Languedoc-Roussillon qualifierait Michel Rocard de « lopette ». « Qualifierait », parce que, toujours selon Montpellier journal, le directeur de la communication de Georges Frêche ne se souvient pas que Michel Rocard ait été évoqué lors de l’entretien. Les journalistes de Voici maintiennent, et ont fait écouter l’enregistrement à Jacques-Olivier Teyssier, l’auteur de Montpellier journal, qui confirme. Et précise, à la demande de ses lecteurs, les définitions de « lopette »:

•    Larousse (2004):
 « Lopette: 1. Argot, péjoratif Homosexuel. 2. Familier Homme veule, sans caractère. »

•    Le Petit Robert (1985): 
 »Lopette: (1889: diminutif de lope « pédéraste »). Familier Petite lope. Voir pédéraste. Terme d’injure.
 Pédéraste: Celui qui s’adonne à la pédérastie. Populaire: pédé. Voir homosexuel, inverti, sodomite. (Populaire et vulgaire : lope, lopette, pédale, tante, tantouse, tapette). »

Allez, arrêtons de nous faire du mal et retenons surtout le titre de l’interview de Georges Frêche: « Je suis un peu comme Brad Pitt ». Ça ne s’invente pas.

[mise à jour, 18h12] Dans un communiqué, le Collectif contre l’homophobie (CCH) réagit: « Nous avons écrit aujourd’hui à Georges Frêche pour lui signifier notre réprobation au sujet de l’usage de ce mot, en raison du double sens qu’il pouvait avoir. Nous lui avons rappelé que la langue française était suffisamment riche pour éviter l’usage de certains termes ambivalents. Au nom de notre combat contre l’homophobie auquel il a d’ailleurs toujours apporté son soutien, nous avons ensuite mis en garde Georges Frêche contre tout ce qui pourrait être interprété, à tort ou a raison, comme une banalisation de l’injure homophobe ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.