Dans le cadre du Gay & Lesbian Mardi Gras de Sydney, organisé du 19 février au 7 mars, le photographe Spencer Tunick a réuni ce matin plus de 5000 personnes nues devant le célèbre Opéra de Sydney.

« La base, le noyau, le cœur de toute société vraiment libre dépend de son acceptation de ses diverses communautés en tant que citoyens égaux »: tel est le message de l’artiste à travers cet événement tout simplement baptisé « The base ».

Au petit matin, des hétéros, des homos, des femmes et des hommes de tous âges, ont posé debout, allongés, les mains levées, enlacés ou encore s’embrassant sur les marche du célèbre édifice australien. La moitié d’entre eux ont également posé à l’intérieur de l’Opéra.

PHOTOGRAPHIER LA BEAUTÉ DE L’HUMANITÉ
Le photographe américain travaille ainsi depuis plusieurs années sur la relation entre l’homme et son environnement en mettant en scène des photos de nus collectifs dans les lieux publics à travers le monde: New York, Londres, Melbourne, Montréal, Vienne, Amsterdam, Lyon… Rejetant toute dimension exhibitionniste ou érotique, il tente simplement de montrer la beauté des êtres humains et la vulnérabilité de la vie dans des paysages urbains.

« Jamais je n’aurai l’opportunité de refaire cela, raconte un étudiant qui participait ce matin à cette expérience unique. Il ne faut pas se sentir mal à l’aise. Ça n’a rien de sexuel, on se sent seulement « tribal », comme s’il s’agissait d’une réunion de l’humanité. »

Retrouvez ci-dessous un reportage sur cet événement:

httpv://www.youtube.com/watch?v=UnD3Pij8YvM&feature=player_embedded

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.