La Baltic Pride, organisée tous les ans au mois de mai dans une capitale différente, se tiendra cette année à Vilnius en Lituanie le 8 mai prochain.

Les associations LGBT lituaniennes Lithuania Gay League (LGL) et Tolerantiško jaunimo asociacija (TYA), organisatrices de cette marche pour l’égalité, avaient demandé à la municipalité de Vilnius la permission de faire passer la Baltic Pride par le centre ville de la capitale puis d’organiser, en fin de marche, un rassemblement devant l’Hôtel de ville où un rainbow flag aurait flotté.

Làs! Après un premier refus de la municipalité, suivi du refus systématique des trois autres suggestions de parcours des organisateurs, la ville n’a été en mesure de proposer qu’un lieu de passage entre deux rues, avec un rassemblement près du palais des sports, c’est-à-dire sur un cimetière juif historique. La mairie a d’ailleurs validé sa propre proposition avant même d’obtenir l’accord des organisateurs de la marche.

Une proposition qui a indigné le département de l’héritage culturel lituanien, qui demande qu’un tel rassemblement public ne puisse pas se tenir sur un ancien cimetière juif, ainsi que les organisateurs de cette marche, qui insistent pour que la ville détermine un autre lieu.

« Cette marche a une signification symbolique importante, » explique Vladimir Simonko, porte-parole des organisateurs, « elle a pour but d’attirer l’attention sur l’égalité des droits LGBT. La dernière chose que nous voulons c’est insulter qui que ce soit. Nous sommes vraiment surpris que la municipalité de Vilnius ait pu nous suggérer un tel lieu. »

L’année dernière déjà la Baltic Pride, qui se tenait à Riga en Lettonie, avait rencontré quelques difficultés à être organisée. D’abord autorisée, puis interdite, elle s’était finalement tenue à Vermanes Parks. Malheureusement, autour de la marche, de nombreuses manifestations de haine et d’homophobie extrême s’étaient exprimées (lire notre article).

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.