Les choix musicaux de l’équipe de Yagg, commentés ci-après. Et vous, quelle est votre humeur musicale du moment? Si vous n’arrivez pas à écouter le player, cliquez ici.

Bertrand Mussard: Sweet Love, Anita Baker.
Je suis tombé amoureux de ce morceau lorsqu’il a été repris par Beyoncé. Depuis, c’est un peu mon hymne à l’amour. Les paroles sont simples et la mélodie reste dans la tête pendant plusieurs jours.

Christophe Martet: Love Theme (B.O. de Spartacus), Alex North.
C’est la dernière scène du film. Spartacus est crucifié. Sa femme le reconnaît. Elle lui montre son fils: « Il est libre ». Et elle demande à Spartacus de mourir. Goodbye Jean Simmons.

Maxime Donzel: Jane Says, Jane’s Addiction.
La rumeur de la fermeture de Deezer me terrifie, comment je vais faire après pour écouter les morceaux qui ont bercé ma jeunesse? Je vous jure monsieur Le Juge de L’Internet, des fois j’achète pour de vrai aussi!

Audrey Banegas: Leave!, VV Brown.
Un petit mélange pop-soul original. Dommage qu’il soit en ce moment utilisé pour un spot publicitaire!

Nizar Triki: Daniel, Bat For Lashes.
Je ne sais pas qui est ce Daniel mais j’espère qu’il se rend compte de la chance qu’il a de se faire dédier une si belle chanson.

Xavier Héraud: The Boho Dance, Björk.
Björk reprend Joni Mitchell. Que demande le peuple?

Judith Silberfeld: Forever Young, Alphaville.
En conclusion d’un week-end nostalgie, où j’ai revu Tron, Retour vers le futur et L’Histoire sans fin

Bénédicte Mathieu: The Power Of Love, Huey Lewis And The News.
Comme tout mon week-end, plein de power of love.

Yannick Barbe: Marathon, Kelis.
Parce que je veux écouter ce titre sur une plage, au coucher du soleil, là, maintenant, tout de suite.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.