Tandis que l’écart entre pacs et mariages continue de se réduire (en 2009, 175000 pacs ont été conclus, pour 256000 mariages, soit 2 pacs pour 3 mariages, selon les chiffres publiés ce matin par l’Insee), l’Inter-LGBT aimerait que la réforme de la carte judiciaire soit l’occasion de permettre la signature du pacs en mairie.

« REVALORISER LA PORTÉE SYMBOLIQUE DU PACS »
Cette réforme « risque d’éloigner les citoyens de leurs juridictions de proximité », estime le collectif dans un communiqué. « Alors que certains maires de moyennes et grandes villes célèbrent déjà des pacs par des cérémonies solennelles (Angers, Grenoble, Le Mans, Lille, Lorient, Lyon, Montpellier, Nantes, Reims, Rennes, Toulouse, Villeurbanne…), l’Inter-LGBT exige donc une réforme législative qui revalorise la portée symbolique du pacs en proposant sa signature en mairie, sur les registres de l’état civil. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.