Alana MJUn témoignage à lire de toute urgence pour comprendre à quel point la politique américaine Don’t ask, Don’t tell (DADT, que l’on peut traduire par « Ne pas demander, ne pas dire ») nuit aux militaires et aux États-Unis. Prévue au départ pour protéger les soldat-e-s homos en évitant qu’ils et elles soient outé-e-s, cette politique les enferme de fait dans le placard. Sur Lez-BeHonest Press [en], Alana M.J., alias DJ Blue Light, raconte le vide qu’elle a ressenti pendant ses années de service chez les Marines, de 2001 à 2004.

Un article mentionné par la Revue de web de Yagg vous intéresse mais vous ne comprenez pas la langue dans laquelle il est écrit? Demandez l’aide des yaggeuses et des yaggeurs sur le groupe La Revue de web de Yagg en VF.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.