L’humeur musicale de l’équipe de Yagg en huit titres, commentés ci-après. Si vous n’arrivez pas à écouter le player ci-dessus, cliquez ici.

Judith Silberfeld: Ma philosophie, Amel Bent.
Ma contribution à cet inutile débat sur l’identité nationale.

Bénédicte Mathieu: I Know Where It’s At, All Saints.
J’aime bien cette playlist parce qu’elle me donne l’occasion de revisiter mon grenier musical.

Maxime Donzel: Bull in the Heather, Sonic Youth.
Le morceau qui m’a fait connaître Sonic Youth (merci MTV), et un album parfait qu’on m’a volé (merci les copains) et que je retrouve enfin (merci Deezer).

Nizar Triki: Strangelove, Depeche Mode.
Parce que j’ai saoulé tout le monde en la jouant sur le jukebox d’un bar de nuit alors que c’était pas le mood du moment, et aussi parce que je suis trop excité à l’idée de voir DM en concert ce soir!

Christophe Martet: Somewhere, Barbra Streisand.
Il n’y a que Barbra pour transformer à ce point ce titre de West Side Story. Une intro de plus d’une minute quand les lyrics démarrent cash, des violons et des synthés en couches successives. Mais la voix!

Audrey Banegas: Street Spirit (Fade Out), Radiohead.
Juste parce que j’aime beaucoup cette chanson et que le clip qui l’accompagne est absolument fabuleux…

Xavier Héraud: Sunday, Sondheim: A Celebration At Canergie Hall.
Tiré de Sunday in the Park With George.

Yannick Barbe: Believe, Soldiers of Twilight.
Spéciale dédicace à l’ami DJ Elias et à son nouveau tea-dance house soulful Elevation. Prochaine édition ce dimanche.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.