« Ratzinger belge », « Christian Vanneste en soutane violette »… Les surnoms d’André-Joseph Léonard ne trompent pas: le nouveau primat de Belgique est un vrai conservateur, un traditionnaliste, dont la nomination inquiète bien au-delà de la communauté LGBT. Ainsi, pour la vice-première ministre Laurette Onkelinx, les positions conservatrices de Mgr Léonard pourraient remettre en cause le compromis belge qui se fonde sur le principe de neutralité (contrairement à la France, la Belgique est neutre, et non laïque). Juste un exemple de déclaration du prélat, pour ne parler que des homos: « La promotion de l’homosexualité au travers des gay prides signe le retour à l’Antiquité gréco-romaine. Glorifier l’homosexualité, c’est une récession de vingt siècles. » Sur Golias, RTBF et RTL [fr].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.