• 66 minutes, à 17h25, sur M6. Le rendez-vous d’information propose notamment un reportage intitulé Cités, foot: la haine des homos. En voici le résumé tel qu’il est publié sur le blog de l’émission: « C’est un sujet tabou, un scandale qui a éclaté récemment lors d’une rencontre sportive: le Paris Foot Gay devait jouer contre un club de Créteil. Mais ce dernier a refusé le match, en invoquant des raisons morales! Un rejet typique du calvaire que vivent chaque jour les homosexuels dans les cités. On y recense quatre fois plus d’agressions homophobes qu’ailleurs. Capuche, survêtement: obligés de camoufler leur homosexualité, certains de ceux qui se surnomment les « lascars gays » vont même jusqu’à tenir des propos homophobes, pour donner le change. Guillaume, par exemple, joue les caïds, il compose même des textes de rap particulièrement « virils » afin qu’on ne le soupçonne pas. Nous avons également pu suivre Brahim dans sa vie quotidienne. Comment a-t-il fait son coming-out à sa famille marocaine? Quelles violences continue-t-il à subir, notamment sur les terrains de foot dont il est un habitué? Les mentalités peuvent-elles évoluer? Séquence édifiante: quand on évoque l’homosexualité lors d’un cours d’éducation civique, les élèves d’un collège de Drancy rejettent ouvertement cette préférence sexuelle, considérée comme « contre-nature » et malsaine… ».
  • Clara Sheller (2005), saison 1, à 20h35, sur NT1. Une série qui a fait date dans la fiction française. Une héroïne frondeuse et son meilleur ami gay, un plan à trois (fille+garçon+garçon) en prime time, un ton libre et enlevé, etc. On peut revoir les premières aventures de Clara (joliment campée par Mélanie Doutey) sans problème. Intéressant cependant de voir comment la chaîne NT1 a gommé le côté gay de la série dans la bande-annonce ci-après:

httpv://www.youtube.com/watch?v=4KxbvwsRobc
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez ici.

  • Sylvia Scarlett (1935), de George Cukor, à 20h40, sur Cinécinéma Classic (en VM). Katharine Hepburn éblouissante dans le rôle d’une jeune femme qui se travestit en homme. Un film très audacieux, mêlant confusion des genres et questionnement sur l’identité sexuelle, qui fut violemment rejeté à l’époque de sa sortie, mais qui a depuis gagné ses galons d’œuvre culte. Voici un montage de plusieurs scènes du film réalisé par un internaute, sur fond de David Bowie (Rebel Rebel). Bel hommage:

httpv://www.youtube.com/watch?v=GmOgQHkjWEY
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.