Après avoir été reporté plusieurs fois, le vote des sénateurs du New Jersey sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe s’est tenu hier, jeudi 7 janvier. Ils ont été 14 à se prononcer en faveur du texte, alors qu’il fallait 21 voix pour son adoption.

Le New Jersey ne deviendra donc pas cette fois-ci le cinquième État (six, si l’on compte la parenthèse californienne) à autoriser les couples gays et lesbiens à se marier. Et le changement de gouverneur le 19 janvier pourrait mettre un terme pour un certain temps aux espoirs des promoteurs du texte, puisque le successeur de Jon Corzine, Chris Christie, a d’ores et déjà annoncé qu’il mettrait son veto à la loi si elle était adoptée.

LE COMBAT CONTINUE
Steve Goldstein, le président de l’association LGBT Garden State Equality, a fait savoir que le combat se poursuivrait devant les tribunaux. « C’est très clairement une question de droits civils et de libertés civiles, le socle de la Constitution de notre État et de la Constitution fédérale, a pour sa part déclaré le gouverneur Corzine, cité par The Star Ledger. Refuser à quel groupe de citoyens que ce soit un droit humain fondamental simplement en raison de qui ils sont, ou de qui ils aiment, est mal, c’est aussi simple que ça. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.