Un tribunal de Séoul a infirmé la semaine dernière une décision du ministère de la Justice qui refusait d’accorder l’asile à un gay pakistanais au motif qu’il n’avait pas prouvé la « peur bien fondée de la persécution » telle que définie par les critères des Nations Unies, rapporte l’agence de presse sud-coréenne Yonhap News Agency (YON).

Selon l’agence de presse américaine United Press International (UPI), la cour a estimé que l’homme devait se voir accorder le statut de réfugié parce qu’il « est fort probable que le demandeur sera victime de persécution de la part du gouvernement et de la société musulmane pakistanais juste parce qu’il est homosexuel ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.