Le mariage de José Maria Di Bello et Alex Freyre fait des émules dans le pays des gauchos. Une quarantaine de couples homosexuels ont déposé une demande de mariage depuis que les deux hommes se sont mariés, le 28 décembre dernier, à Ushuaia, à 3500 km au sud de Buenos Aires. La médiatisation de l’événement et la détermination sans faille de la Fédération LGBT argentine ont encouragé des dizaines de couples à se lancer dans l’aventure, qui ressemble pour l’instant davantage à une longue bataille juridique qu’à une paisible célébration.

La Cour suprême et le Congrès devraient se prononcer dans les mois à venir afin de combler le vide judiciaire qui entoure une question qui agite aujourd’hui la société toute entière. Un sondage réalisé par Poliarquía y Carlos Fara & Asociados annonce que 60% des Argentins sont défavorables au mariage entre personnes du même sexe, tandis que 35% des sondés l’approuvent. Le juge Carlos Fayt a d’ores et déjà annoncé que durant les prochains mois la Cour suprême argentine statuera sur les demandes rejetées jusqu’à présent.

Pour sa part, Agustín Rossi, le président du Front pour la Victoire (l’alliance politique de centre-gauche qui a soutenu Cristina Kirchner aux dernières présidentielles), a déclaré que la question du mariage des couples homosexuels était inscrite au programme des débats de l’année 2010. « Nous demandons du temps pour analyser le projet. Nous n’avons jamais pris position contre le mariage des couples de même sexe et nous sommes disposés à en débattre », a-t-il assuré. Fabiana Rios, la gouverneure progressiste de la province de Terre de Feu qui a autorisé l’union de José Maria et Alex, fait quant à elle l’objet de poursuites pour « manquement à son devoir de fonctionnaire public ». Le gouvernement et plusieurs députés, dont Martín Sabbatella, qui a souligné « son courage et sa profonde conviction dans la défense des droits civils », lui ont apporté leur soutien par voie de presse, tandis que l’Église continue de crier à l’infamie.

Florent Torchut

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.