La mobilisation contre le projet de loi homophobe que prépare le Parlement ougandais s’amplifie. Un rassemblement de solidarité avec les homos ougandais est organisé lundi 4 janvier, à 18h30, à Paris, par les créateurs du groupe sur Facebook. C’est Act Up-Paris qui a déposé la manifestation à la préfecture.

Le projet de loi vise à renforcer une législation déjà particulièrement pénalisante pour les LGBT ougandais. Ce sont les milieux ultra-conservateurs américains et en particulier certaines églises qui sont à l’origine de ce durcissement. En Ouganda, comme dans plusieurs autres pays africains, les églises financent à tour de bras écoles, hôpitaux, mais avec un programme de christianisation intensif.

Dans leur appel, les organisateurs du rassemblement écrivent: « Nous sommes mobilisés pour rompre le silence. Nous sommes mobilisés car nous sommes solidaires. Nous sommes mobilisés pour que nos gouvernements fassent pression pour que cette loi ne passe pas. » Regrettons cependant quelques approximations dans cet appel, lorsqu’il est écrit que la proposition de loi « vise à criminaliser l’homosexualité ». Car c’est déjà fait, « grâce » aux Anglais: comme dans de nombreux pays, la pénalisation de l’homosexualité a été introduite en Ouganda par les colonisateurs, au 19ème siècle. Le projet actuel vise à renforcer un arsenal législatif déjà très sévère puisqu’il prévoit déjà des peines de prison.

Retrouvez également le groupe sur la communauté.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.