S’il est cohérent qu’un pays qui interdit l’homosexualité condamne le mariage des couples de même sexe, comment un pays qui est censé accepter l’homosexualité peut-il justifier l’interdiction d’un tel mariage? C’est ce paradoxe français que met en exergue Louis-Georges Tin sur l’Observatoire des questions sexuelles et raciales [fr].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.