Larry Kramer est une des personnalités les plus remarquables de l’Amérique contemporaine. Auteur de scénarios à succès pour Hollywood dans les années 70,  il fut l’un des premiers à mesurer l’importance que l’épidémie de sida allait prendre chez les gays et à réagir, en créant à New York le GMHC en 1982, puis surtout Act Up en 1987.

Sans concession, toujours enragé malgré des années de maladie (en 2001, il a failli mourir d’une hépatite B), Larrry Kramer, comme le raconte Jesse Green dans un passionnant article du New York Magazine, essaie aujourd’hui de mettre le mot fin à un manuscrit de 4000 pages, The American People, où l’auteur de Faggots et de The Normal Heart, raconte l’histoire de l’Amérique gay. Pour lui, un grand nombre de présidents et d’hommes de pouvoir (Washington, Lincoln, Hamilton, etc.) étaient gays.

« Je ne pense pas qu’il soit trop osé d’affirmer que Washington était un gay pur et dur » lance Larry Kramer à Jesse Green. Le journaliste explique que Kramer ne s’intéresse pas aux faits ou aux preuves. Mais plutôt à la possibilité que des Américains célèbres (les lesbiennes ne semblent cependant pas l’intéresser) puissent avoir eu du sexe avec d’autres hommes avant 1968. « Avec leur correspondance enflammée qui  rivalise avec du Barbara Cartland, demande-t-il, peut-on imaginer qu’aucun d’entre eux ne savait utiliser son pénis? »
Selon toute vraisemblance, le livre de Larry Kramer ne devrait pas être publié avant 2011. L’article de Jesse Green, une somme sur la vie et l’œuvre de cet homme entier, est à lire sur New York Magazine [en].

Un article mentionné par la Revue de web de Yagg vous intéresse mais vous ne comprenez pas la langue dans laquelle il est écrit? Demandez l’aide des yaggeuses et des yaggeurs sur le groupe La Revue de web de Yagg en VF.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.