Cet été, Eminem fera son grand retour au Royaume-Uni, où il ne s’est pas produit depuis 2004. Le rappeur sera en effet à l’affiche du Wireless Festival, qui se tiendra à Hyde Park, à Londres, du 2 au 4 juillet 2010.

Mais pour pouvoir participer, Eminem a dû accepter de retirer les paroles homophobes de ses chansons. Les militants de l’association LGBT OutRage! menaçaient en effet d’interrompre son concert dans le cas contraire.

« Nous avons une condition, qui est qu’il n’emploie pas de paroles qui encouragent ou incitent à la haine contre les homosexuel-le-s, a déclaré David Allison, porte-parole d’OutRage!, cité par le London Evening Standard. Il est libre d’exprimer son point de vue sur les homos, tant qu’il ne tombe ni dans la violence ni dans la haine. (…) Ces dernières années, il a commencé à se tenir plutôt bien. Je pense qu’il réalise que les chansons appelant à la haine et à la violence ne passent plus. La société a évolué en 10 ans. »