« Alors, Matt, vous êtes une star du théâtre musical, vous avez été interviewé par The Advocate, on parle beaucoup de vous sur Manhunt.com, et vous êtes la star de Glee, une série dont on dit qu’elle est « la plus gay de la télé ». Vous devez être particulièrement fier d’être le premier gay interviewé dans ces colonnes. »

Ça, c’est de l’interview. Dès la première question, le journaliste du Elle américain, Andrew Goldman, met les pieds dans le plat. En face, Matthew Morrison (Will Schuester dans Glee) répond simplement, « Je ne suis pas gay. » Cela n’arrête pas l’intervieweur: « J’avais en effet lu çà et là que vous étiez hétéro, mais au vu des preuves indirectes, je n’étais pas sûr. »

Les preuves indirectes… Matthew Morrison chante et danse, il a été interviewé par un magazine gay et on parle de lui sur des sites gays… Bon sang, mais c’est bien sûr, il doit être gay!

En tout cas, il n’est pas dupe. « J’ai grandi en chantant et en dansant, donc les gens pensent que je suis gay depuis le CM2. J’ai entendu tout ce qu’on peut entendre sur le sujet. Mais j’aime les homosexuels, alors je ne vais pas faire comme si je me sentais insulté ou en colère à cause de ça. »

L’entretien aurait pu s’arrêter là ou changer de direction, mais non. Les questions suivantes sont à l’avenant: « Mais est-ce qu’il vous arrive d’essayer d’atténuer ce qu’il y a de plus gay chez vous? Sur un dancefloor, par exemple, est-ce que vous retenez vos gestes pour ne trop ressembler à Tommy Tune? », « Quand avez-vous réalisé pour la première fois que vous étiez un hétérosexuel? », « Sur qui, dans la culture populaire, s’est portée votre première obsession sexuelle? ».

Les réponses et la suite sont sur Elle.com et dans l’édition américaine de Elle, daté de janvier 2010.

Photo Matthew Morrison et Li Jun Li dans la comédie musicale South Pacific, de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, reprise pour la première fois à Broadway en avril 2008.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.