Un film amateur, homophobe et transphobe, faisant clairement le lien entre l’abus d’alcool et ses dangers et le fait d’avoir un rapport sexuel avec une personne de même sexe, a été diffusé pendant près d’un mois sur Dailymotion, dans le cadre d’un concours organisé par la Mairie de Paris. Alerté par une internaute, Yagg a contacté hier la Mairie de Paris qui a décidé, après notre intervention, de retirer la vidéo en question.

La Mairie de Paris, représentée par la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (Dases), met en place jusqu’au 8 mars 2010 une campagne de prévention contre le « binge-drinking » (consommation d’un maximum d’alcool en un minimum de temps pour atteindre rapidement un état d’ivresse), un phénomène venu d’outre-manche et qui se pratique de plus en plus aujourd’hui en France chez les 15-25 ans. Au cœur de cette campagne, un concours ouvert aux jeunes afin qu’ils réalisent eux-mêmes des films amateurs pour dénoncer cette pratique, en s’inspirant des films d’horreur. « Mettez en scène l’hyper-alcoolisation rapide et brutale pour dissuader vos amis candidats à l’enfer du binge-drinking », explique le site the binge-le film.

Problème. L’un des films sélectionnés, intitulé « Alcool attention danger », contient un message explicitement discriminatoire, homophobe et transphobe.

Voici le pitch de ce film muet: un jeune homme visiblement trop alcoolisé « se laisse séduire » par un garçon grossièrement déguisé (avec une perruque de clown, supposée lui donner une apparence féminine). Ils ont un rapport sexuel, et le lendemain matin, le premier garçon réalisant ce qui lui est arrivé, s’enfuit en courant, devient la risée de ses amis, s’agenouille, semblant supplier le ciel… En fait, ce n’était qu’un mauvais rêve, ouf! Un message vient clore la vidéo: « Pas besoin de son pour comprendre ces images… L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ».

MODÉRATION A PRIORI
Or, le règlement du concours stipule que « tous les films reçus sont mises en ligne, exceptés ceux jugés attentatoires au respect de la dignité des personnes (propos discriminatoire, injurieux, contenu pornographique…) » et rappelle qu’il y a une étape de modération et de vérification du contenu avant la mise en ligne: « Le site qui reçoit les mini-films réalisés dans le cadre du concours fera une régulation en amont de toute mise en ligne. L’organisateur se réserve le droit de demander au participant d’envoyer sans délai une autre vidéo et/ou de refuser sa participation au concours pour toutes réalisations jugées contraires aux règles ».

Quand Yagg a contacté les responsables de l’opération à la Mairie de Paris hier après-midi, ceux-ci semblaient découvrir la vidéo en question – elle a quand même été mise en ligne sur Dailymotion le 27 novembre dernier! – et, après réflexion, ont décidé de la retirer. Quid de la modération a priori?

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.