Aujourd’hui, c’est au tour de Jeff (son profil, ici) d’être notre yaggeur de la semaine. Cet étudiant gay parisien de 19 ans est inscrit depuis seulement une semaine mais est parmi les membres les plus actifs sur la communauté en ce moment. Il a notamment publié plusieurs posts caustiques à souhait (dont Virer un lourd et Parce que ce soir j’ai largué mon mec). Entretien:

Quels sont les sites/blogs que tu consultes régulièrement? Facebook (je suis un ado de base, faut pas déconner), Yagg évidement, mais aussi GayClic, sans oublier le blog L’actu en patates (blog de Martin Vidberg sur la plateforme du Monde.fr).

Le dernier livre que tu as lu? J’irai cracher sur vos tombes, de Boris Vian, un peu trash et morbide mais tellement bien écrit.

La chanson qui tourne en boucle chez toi ou sur ton baladeur? J’en ai pas mal qui tournent, mais bon, ces derniers jours j’ai un petit faible pour Praise You, de Fatboy Slim.

Quel est ton péché mignon? Alors là, sans hésiter, le shopping dans le Marais. Certes c’est cliché mais si vous voyez un pompon et un sac rouge, c’est pas le Père Noël, mais Jeff qui manque à ses obligations de faculté.

Si tu étais un un personnage de série ou de film, qui serais-tu? Bree Van De Kamp. J’ai le même côté psychopathe et affecté par l’image que je renvoie, l’esprit vieille Amérique en moins.

Si tu pouvais avoir un rendez-vous galant avec une personne célèbre (morte ou vivante), ce serait avec qui? Grégoire Leprince-Ringuet. Il a joué notamment dans Les Chansons d’amour.

Une soirée idéale pour toi, c’est quoi? Ne me prenez pas pour un fou mais c’est une soirée passée seuls à la maison avec ma meilleure amie, un gratin au four, un feu dans la cheminée, une discussion snob, une bonne soirée asociale, quoi.

Combien de temps passes-tu à te préparer le matin? Une heure, même si mon train est à 6h30 (il me faut des litres d’anti-cernes).

Qu’y a-t-il dans ton frigo en ce moment? Des Actimels, des compotes, une bouteille de lait, une bouteille de champagne, une salade, et un bébé au congélo.

Ta phrase culte? « Moi ? je suis fait pour aimer, mais pas là où il le faut ni quand il le faut », extrait de La Nuit de Valognes, une pièce d’Éric-Emmanuel Schmitt.

Retrouvez tous les membres de la communauté ici.