Aurelia Frick

Aurelia Frick

Le Landtag (assemblée délibérante/Parlement) du Liechtenstein devrait délibérer de l’introduction d’un contrat d’union civile pour les couples de gays et de lesbiennes juste avant ou juste après les vacances d’été.

C’est ce qu’a déclaré hier Aurelia Frick, la ministre de la Justice, en réponse à la question d’un parlementaire.

Le projet de loi est déjà rédigé et la ministre le présentera en janvier au gouvernement, mais il faudra attendre l’été prochain pour que le texte puisse être placé à l’agenda du Landtag.

Le plus petit État germanophone du monde (35000 habitants) disposera ainsi, comme la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne, d’un contrat d’union civile. Reste à en examiner le contenu.

Espérons que ce petit pays coincé entre la Suisse et l’Autriche s’inspirera plutôt du modèle suisse, nettement plus libéral que le modèle autrichien.

Le pacs est en débat au Liechtenstein depuis le début du millénaire. Ce sont surtout les sociaux-démocrates de la  Freie Liste qui soutiennent l’introduction du contrat d’union civile. Ils avaient introduit une proposition de loi au Parlement en 2003, qui avait été repoussée.

Du côté des opposants on trouve, on s’en doute, l’Église catholique, à laquelle appartiennent les trois-quarts de la population.

Wolfgang Haas

Wolfgang Haas

L’archevêque de Vaduz, Wolfgang Haas (en rose sur la photo ou est-ce fuchsia?), avait déclaré en 2007 que « l’homosexualité est un péché grave » et que la « reconnaissance du péché est un scandale ».

L’homosexualité est légale au Liechtenstein depuis 1989. La majorité sexuelle est la même pour les homos et les hétéros depuis 2001.

Luc Lebelge

Source: Liechtenteiner Vaterland et Queer.de

En partenariat avec Gay Kosmopol

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.