« Il ne saurait être question de la dépénalisation de l’homosexualité pour le Sénégal qui a ses croyances religieuses et sociologiques et où l’écrasante majorité de la population croit en Dieu et à l’islam », a déclaré le ministre des Affaires étrangères sénégalais Madické Niang aujourd’hui, jeudi 10 décembre, à l’occasion de la célébration du 61e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Les arrestations d’homosexuels présumés ont donc toutes les chances de se poursuivre (lire nos articles ici et ici). Sur Agence de Presse Sénégalaise [fr].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.