La formidable Portia de Rossi était l’invitée, le 4 décembre, de l’émission américaine The View, sur ABC (oui, la chaîne qui ne veut plus voir Adam Lambert en live).

L’émission débute par un rappel de la dernière fois que Portia a participé à The View, en 2003, où une alerte incendie l’avait sauvée d’une question sur sa vie privée, alors qu’elle était encore tout au fond du placard. Les animatrices (dont Whoopi Goldberg) enchaînent alors sur son coming-out et son mariage avec Ellen DeGeneres en 2008. Mariage qui a changé sa vie: « Il faut être marié-e pour comprendre à quel point ce n’est pas la même chose que d’être simplement avec quelqu’un ». L’une des animatrices, Sherri Sheperd, lance « C’est du travail, hein! », et Portia de répondre, toute surprise « Non, pas du tout, c’est merveilleux! ».

Whoopi Goldberg aborde la question de la Proposition 8, qui a supprimé la possibilité donnée aux couples gays et lesbiens de se marier (les mariages conclus avant l’adoption de Prop 8, dont celui de Portia et Ellen restent valables). Pour Portia de Rossi, « ce qui est horrible avec la Proposition 8, c’est qu’elle a retiré le droit des citoyens à avoir ce que tout le monde dans ce pays devrait avoir, parce que ce n’est pas une question de religion, ce n’est pas une question morale, c’est une question de droits civils ».

LE TERME « MARIAGE »

Joy Behar lui demande ce qu’elle penserait de donner exactement les mêmes droits aux couples homos qu’aux couples hétéros mais sans le mot mariage (une union civile, comme celle dont bénéficient les homos britanniques), et Elisabeth Hasselbeck, la plus réac de la bande, compare la situation aux revendications des femmes, qui veulent les mêmes droits que les hommes mais ne demandent pas à être appelées « hommes », le terme « mariage » est-il donc plus important que les droits?

Et c’est là aussi qu’on sait pourquoi on aime Portia, Ellen et toutes celles et tous ceux qui répondent sereinement et efficacement à ce type d’âneries. « Le terme n’est évidemment pas plus important que les droits, mais sans lui, nous n’avons pas les mêmes droits », répond Portia avec un calme admirable. « Un mariage homo, c’est comme un mariage hétéro: exactement le même amour, exactement le même engagement, l’amour de la famille ». Un mariage, quoi.

httpv://www.youtube.com/watch?v=-ZGLbz0FWhM&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.