Sam von Trapp, 36 ans, est le petit-fils de Maria von Trapp, l’héroïne principale de La Mélodie du bonheur (The Sound of Music), qui se joue actuellement au Théâtre du Châtelet, à Paris. Il est né à Stowe, dans le Vermont, là où la famille von Trapp s’était finalement installée, après avoir fui l’Autriche annexée par les nazis, et où il est vice-président du luxueux Trapp Family Lodge. Skieur hors-pair, il a passé ces dernières années sur les pistes des plus prestigieuses stations du continent américain. En 2001, il avait été choisi par le magazine People pour figurer parmi les cinquante célibataires les plus sexy et a posé pour des campagnes Ralph Lauren.

Quels souvenirs gardez-vous de votre grand-mère? Ma grand-mère avait une personnalité d’une force incomparable et elle a beaucoup compté pour moi. Son intégrité et ses principes ne pouvaient pas être contestés. Elle était une grand-mère à la fois gentille et sévère, qui ne manquait jamais une occasion de nous apprendre quelque chose pour nous permettre de réussir dans la vie. Lorsque je me suis cassé la jambe et que je suis resté immobilisé tout un été, elle venait me voir pour me faire la lecture chaque jour. Nous n’avons jamais parlé de The Sound of Music (tout le monde lui posait des questions là-dessus, donc je ne l’ai pas fait!).

Les avantages et, s’il y en a, les inconvénients d’avoir une grand-mère si célèbre? Je suis très fier de ce que ma famille a accompli, mais c’est parfois compliqué quand les gens pensent tout connaître sur l’histoire de votre propre famille! Nous ne nous considérons pas comme des gens célèbres, nous sommes donc très souvent surpris de l’attention que nous recevons.