Troisième épisode de notre feuilleton consacré à The Sound of Music (La Mélodie du bonheur), au Théâtre du Châtelet, à partir du 8 décembre.

Jean-Luc Choplin n’est pas un directeur « inspecteur des travaux finis »: il assiste aux répétitions, s’entretient avec les chanteurs et comédiens, échange avec le metteur en scène – bref, il est tout aussi investi que les artistes dans le spectacle dont il est l’initiateur.

LUCIDE ET PERFECTIONNISTE

Ce soir de pré-générale, il était dans la salle, attentif à l’évolution et aux progrès du spectacle. Comme je le félicitais d’avoir fait de si bon choix artistiques en faisant celui de l’équipe actuelle de The Sound of Music, et du résultat que je pouvais admirer sur le plateau, il me dit avec modestie: « oh mais non, nous ne sommes encore qu’à 50%, il y a encore du travail ». Lucide et perfectionniste, autant que toute la troupe du spectacle, qui travaille d’arrache-pied à faire de ce premier spectacle de la saison Broadway du Châtelet un incontournable joyau. Une saison Broadway dont le coup d’envoi sera donné avec la première de The Sound of Music mardi prochain et que Jean-Luc Choplin commente et détaille pour Yagg en quelques minutes passionnantes et enthousiasmantes. On en a déjà l’eau à la bouche!

Christophe Mirambeau

Voir l’épisode 1: les répétitions.

Voir l’épisode 2: Olivier Podesta.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.