Suite de notre feuilleton consacré à l’événement The Sound of Music (La Mélodie du bonheur), dont les représentations commencent ce dimanche au Théâtre du Châtelet, à Paris. Après un premier épisode consacré aux répétitions, nous vous proposons une rencontre avec Olivier Podesta, qui fait partie de la distribution (vidéo ci-dessus et ici).

SECONDS RÔLES INDISPENSABLES

Il est des artistes que la presse néglige souvent d’interviewer, des artistes de qui l’on ne recueille que rarement les impressions – ce ne sont pas les stars têtes d’affiche, ni les « produits d’appel » marketing de l’industrie du spectacle. Et pourtant, ils sont les chevilles ouvrières indispensables à toute production scénique: les seconds et petits rôles et artistes alternants.

Olivier Podesta est de ceux-là. Rompu au théâtre musical – huit années en troupe chez Jérôme Savary vous offre l’opportunité de rôles et d’expériences plus que formatrices – professionnel aguerri, chanteur-acteur confirmé et expérimenté, il assume le rôle de Herr Zeller dans The Sound of Music de même qu’il est la doublure de celui du jeune Rolf. Doublure –  un bien vilain mot français pour désigner ce que les Américains appellent, dans le milieu de la comédie musicale, « cover », et « understudy ». Un artiste qui « couvre » le rôle, ou qui « l’étudie sous » l’artiste titulaire, pour le remplacer en cas de besoin.

Olivier Podesta est l’un des peu nombreux artistes français en scène, au cœur d’une troupe à 80% anglo-saxonne. Nous l’avons volé pour quelques minutes à la répétition du spectacle, pour qu’il livre à Yagg ses impressions d’artiste, tant sur l’ouvrage lui-même que sur les répétitions avec les stars du spectacle –  Sylvia Schwartz, Rod Gilfry, Kim Criswell… – et les maîtres d’œuvre de l’aventure, parmi lesquels le remarquable metteur en scène Emilio Sagi, que vous (re)découvrirez bientôt sur Yagg.

Christophe Mirambeau

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.