Ce texte a été publié sur VIH.org le 3 décembre dernier et nous le reproduisons avec l’aimable autorisation de l’auteure.

Le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) du Kaletra a été récemment modifié. Cette association de deux inhibiteurs de protéase, le lopinavir et le ritonavir, fait partie des traitements antirétroviraux de première ligne.
Le schéma posologique d’une seule prise par jour chez les adultes naïfs de traitement antirétroviral s’appuie sur les résultats d’un essai de « non-infériorité », randomisé, non aveugle, comparant le Kaletra en une prise versus deux prises par jour chez 664 patients et ayant montré une efficacité identique dans les deux bras : charge virale (CV) indétectable au bout de 48 semaines pour 77,2 % des patients versus 75,8 %.

Cependant, au bout de 96 semaines de traitement, la proportion de patients ayant une CV indétectable baisse dans le groupe une prise par jour sans que la différence soit significative (64,9 % versus 69,2 %). Ce qui fait craindre une moindre efficacité virologique à long terme. Les diarrhées, effet indésirable fréquent du Kaletra, ont été en outre un peu plus fréquentes dans le groupe une prise par jour (60 % versus 57 %).

En pratique, le nouveau schéma posologique du Kaletra en une prise uniquotidienne est une alternative pour les patients qui ont du mal à gérer une prise biquotidienne, à condition de surveiller de près l’efficacité du traitement et sous réserve que la diarrhée reste acceptable.

Aude Segond

Référence
« Lopinavir + ritonavir en une prise par jour : moins sûr qu’en deux prises par jour ». – Prescrire, vol. 29, n° 314, décembre 2009. – P. 899.