C’est l’un des effets secondaires de la fusillade dans le Bar Noar (bar des ados), dans l’immeuble de Agudah, l’Union LGBT israélienne, qui a fait 2 morts et de nombreux blessés le 1er août dernier: plusieurs jeunes homos ont été outé-e-s de fait, par leur simple présence sur place.

Haaretz [en] publie le témoignage d’Y., 20 ans, qui, lorsqu’il a appelé son père pour lui dire qu’il était blessé, s’est entendu répondre: « Je t’avais bien dit de ne pas fréquenter ces lieux de déviants, non? Tu es un pervers, et maintenant, tu souffriras en silence. C’est dommage que tu ne fasses pas partie des morts. »

Un article mentionné par la Revue de web de Yagg vous intéresse mais vous ne comprenez pas la langue dans laquelle il est écrit? Demandez l’aide des yaggeuses et des yaggeurs sur le groupe La Revue de web de Yagg en VF.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.