Une subvention de 15000 euros entièrement supprimée par l’État, c’est la mauvaise nouvelle que vient de rendre publique Christine Le Doaré, la présidente du Centre LGBT de Paris Idf . Moins d’une semaine après la Marche des fiertés, qui a réuni plus de 300 000 homos dans Paris, le Groupement régional de santé public de la région Ile-de-France (GRSP), guichet unique qui  regroupe notamment les directions de la Dass et de la Drass, vient d’annoncer que la demande de subvention pour financer les actions sociales du Centre est entièrement supprimée. D’un montant de 15 000 euros, elle est, selon Christine Le Doaré, jointe par téléphone, « primordiale et prioritaire ».

Christine Le Doaré rappelle que cette subvention, qui était versée depuis plusieurs années, sert à financer les actions sociales du Centre et permettait de proposer « un accueil personnalisé  au sein de permanences juridique, sociale, aide à l’emploi et psychologique ».

Dans son communiqué, Christine Le Doaré s’interroge: « Pourquoi financer régulièrement un lieu tel que le Centre et alors qu’il fédère toujours plus d’associations LGBT hébergées et  reçoit toujours plus de public, subitement,  décider, non pas de réduire, mais  de supprimer l’intégralité du financement de ses actions sociales? » Elle ne cache pas que cette décision « compromet l’équilibre budgétaire du Centre ».