On attendait cette réaction plus que d'autres.
dit "scandalisé" par les propos de Benoît XVI sur le préservatif, dans un communiqué publié vendredi 20 

mars et intitulé: "Le péril mortel, c'est le sida, pas le préservatif !" Il y a deux jours, dans l'avion qui l'emmenait en Afrique, le pape avait même déclaré que la distribution des préservatifs "accroît le problème" du sida. Pour David & Jonathan, une des plus anciennes associations homos françaises, "ces propos irresponsables peuvent mettre de nombreuses vies en danger".

Selon Patrick Sanguinetti, co-président et porte-parole de David & Jonathan, "ce durcissement de la position du Vatican risque d’occulter – tout en voulant les défendre – les actions admirables de nombreux catholiques en faveur de la prévention et du soin aux malades. Pire encore, il risque de démobiliser tous ces acteurs de la prévention, particulièrement balbutiante dans certains pays d’Afrique." Toute la journée d'hier, les réactions ont continué contre les paroles irresponsables du pape dans le continent le plus touché par l'épidémie. Interrogée hier sur RTL, Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine 2008, chercheuse à l'institut Pasteur, s'est déclarée "choquée". "Le pape n'a pas mesuré les conséquences de ce type de déclaration", a t-elle ajouté (à écouter ici).

Et vous, que pensez-vous de l'attitude du Vatican sur la question du préservatif et plus généralement de la lutte contre le sida? Exprimez-vous sur la communauté Yagg, dans le forum: "Le pape, le préservatif et la lutte contre le sida".

Christophe Martet