Après la saison 1, voici… la saison 2. Xena est de retour en DVD, en France, depuis la fin du mois de février. La princesse guerrière défend toujours les faibles avec ardeur, en jouant de son épée et de son chakram et cela donne un emploi du temps très chargé, en plus des rencontres avec Ulysse ou un ancêtre du Hollandais volant. La relation évolue entre la princesse guerrière (Lucy Lawless) et Gabrielle (Renee O’Connor). Où l'on voit le rôle de cette dernière s’étoffer de plus en plus dans la série, moins primesautier, plus mûr.

Cette deuxième saison est l’occasion de faire connaissance avec le sombre passé de Xena et ce qui l’a, notamment, poussée à devenir une guerrière sanguinaire avant de se transformer en justicière aux bons sentiments (épisodes 201, 212, 217).

Callisto est de retour et va faire preuve de toujours plus d’imagination pour se débarrasser de son ennemie jurée. Et va également s’attaquer à Gabrielle.
Les auteurs de la série diffusée de 1995 à 2001 sont toujours aussi inventifs, alternant le drame – Xena est condamnée à la prison à vie – et la comédie – Xena se découvre des sosies –, avec facétie même si les épisodes sont parfois inégaux. Il y a quand même un monde entre La clochette (216) et l’impeccable Destinée (212).

Mais c’est aussi parce que cette série surfe toujours sur les surprises et le vingtième degré qu’elle se laisse regarder avec un certain plaisir.
Une nouvelle fois, privilégier la version originale beaucoup plus ironique et drôle que la version française. Et toujours aussi crypto-gay et lesbienne.

Bénédicte Mathieu