Dans le périple qui l’emmène du Moyen-Orient à l’Europe, Hillary Clinton a conversé une heure avec des jeunes européens au Parlement européen à Bruxelles. La secrétaire d’État a répondu à un membre de l’ILGA-Europe, Maxim Anmeghichean, qui l’interrogeait sur d’éventuels changements de l’administration Obama en matière de politique extérieure et de droits des homos (pour la petite histoire, c'est son t-shirt "I Love Hillary" qui a attiré l'attention de la secrétaire d'État, photo ci-dessus). Elle a regretté que les discriminations existent toujours à travers le monde et soient parfois tolérées ou acceptées par les États. La lutte contre ces discriminations est à l’ordre du jour du programme de l’administration Obama, a-t-elle réaffirmé. Hillary Clinton espère être le témoin, un jour, de l’abolition de toutes les discrimnations. Un peu convenu, pas gagné mais ça fait du bien à entendre.

La secrétaire d’État a, par ailleurs, indiqué que des changements dans le domaine de la prévention du sida étaient déjà en cours. À noter également sa tribune à l’occasion de la journée du droits des femmes publiée par Le Figaro, vendredi. Hillary Clinton promet qu’elle fera "entendre la cause des femmes à travers le monde".

Bénédicte Mathieu

Photo Parlement Européen