L’impitoyable mais tellement drôle Maxime Donzel est de retour avec un guide de survie sur les lesbiennes et comment devenir un vrai « pédé à gouines ». Et prochainement sur les gays, parité oblige. Délicieusement méchant.

GUIDE DE SURVIE N°4: « SURVIVRE AVEC LES GOUINES », PAR MAXIME DONZEL
On parle souvent des « filles à pédés », ces étranges créatures qui évoluent en milieu gay dans le but inavoué de convertir un homosexuel à la reproduction out-vitro; mais ce qu’on connaît moins, c’est le phénomène « pédé à gouines ». Ce mammifère urbain a choisi un réseau social lesbien, qui lui apporte stabilité et sécurité, tout en restant parmi les siens. Être un pédé à gouine présente certains avantages, comme ne jamais avoir à faire ses travaux de plomberie tout seul, et ne jamais ressentir la moindre tension sexuelle avec ses amis. Si tu es fatigué des concours de bite, et que tu peux te passer de baiser tous les samedis, tu peux essayer de devenir l’un de ces rares oiseaux. Voici un guide pour t’aider à te faire accepter parmi elles.

Pour les lesbiennes, « faire du sport » veut rarement dire « soulever de la fonte en shorty lycra en attendant impatiemment d’aller à la douche commune ». Il s’agit plutôt de prendre part à « un foot sympa entre potes en attendant impatiemment l’apéro ». Le « foot » est un sport qui se joue en équipe, le but étant de taper dans un ballon avec le pied afin de l’envoyer dans un filet. Tu feras bien attention, puisque, évidemment, l’objectif de l’équipe adverse est de t’en empêcher, tu risques de voir arriver devant toi une dizaine de lesbiennes qui sprintent pour te pousser par terre, sans prendre garde à la boue qui risque de tacher ton short American Apparel. Évite de partir en courant et en hurlant, donne un simple coup de pied dans le ballon pour le passer. Autant que possible, essaye de le passer à un membre de ton équipe, l’idée étant bien sûr de gagner. Si vraiment c’est trop dur, propose à tes gouines de faire cheerleader, elles seront sûrement d’accord pour te virer de leur équipe.

Tu seras surpris de découvrir que dire « un vagin? berk, dégueulasse! » à une femme, ce n’est pas très sympa. Le vagin est un organe sexuel simplement différent du tien et le fait de ne pas être sexuellement excité à sa vue ne t’oblige absolument pas à insister en mimant quelqu’un qui gerbe. Personne ne mettra en doute ta pédéitude, de toutes façons la gouine trouve ta bite tout aussi peu attirante donc tout va bien, tu ne vas pas finir hétéro. Reste calme, et si ta copine gouine te parle de ses « règles », ça ne veut pas dire que la pièce va se transformer en scène de crime dans la série Dexter. Offre-lui une boisson chaude et un DVD Best-of Dana dans The L Word, et essaye d’être d’accord avec tout ce qu’elle dit.

Tu n’as jamais entendu parler de Sarah McLachlan et c’est normal, elle n’a pas beaucoup de voix et elle s’habille chez Pimkie. Tu vas devoir découvrir un monde musical étrange et inattendu qu’on surnomme « folk ». Il y a « folle » dedans donc tu vois, n’aie pas peur. À la différence de la musique que tu écoutes d’habitude, tu seras étonné de ne pas entendre de boîte à rythme et ton corps ne saura pas comment danser. Calme-toi, c’est normal, c’est juste que… ce n’est pas fait pour danser! Aussi surprenant que cela soit, le but est simplement d’écouter, apprécier le chant, les paroles, la mélodie. Même si tes jambes sont un peu engourdies au début, déboussolées par un message contradictoire en provenance de ton cerveau, tu risques d’apprécier la sensation à force. Mais sois gentil, ne te mets pas à la guitare.

Laisse tomber tes cocktails vodka/Redbull, et découvre la magie d’une boisson allemande appelée « bière ». Ne panique pas si tu sens monter en toi une forme d’éructation gazeuse qui sort bruyamment de ta bouche, il s’agit de ce qu’on appelle un « rot » et n’indique aucunement la présence d’une malfonction stomacale. Tu peux tenter de la couvrir avec ta main si tu veux, mais sache qu’il s’agit en milieu lesbien d’un signe de convivialité bon enfant et ne te vaudra aucune insulte. La bière te procurera en outre un merveilleux petit coussin ventral qui te protégera du froid pendant l’hiver. Il te suffira ensuite d’arrêter complètement de manger pendant le mois d’avril pour le faire partir.

Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de lesbiennes. Si tu traînes avec des lipstick ou des gouines à mèches, tu devrais pouvoir t’intégrer sans avoir à modifier tes habitudes vestimentaires. Mais il est possible que tu tombes sur une autre catégorie, qu’on surnomme « les lesbiennes Quechua », d’après une sous-marque de Décathlon (un magasin d’équipements sportifs). La lesbienne Quechua voue un véritable culte à un type de tissu appelé « polaire » pour ses talents isolants et sa douceur au toucher. Ravale ton sens de l’esthétique et achète-toi la panoplie, avec le pantalon type treillis (tu peux ressortir celui que tu portais en 2003, ça fera l’affaire), la veste polaire bien sûr, et les chaussures de randonnée, que tu peux troquer pour des sandales à lanières l’été. L’avantage de la lesbienne Quechua, d’après mon amie Anne, est qu’elle peut monter une tente en quelques secondes, ce qui sera pratique quand tu iras avec elles faire du camping dans le Lubéron (le camping est un type d’hébergement estival qui… oh tu es pénible, va voir sur Wikipédia).

De plus en plus, les lesbiennes viennent équipées de progéniture, si tu te posais la question, c’est à ça que sert la Belgique. Tu n’en as probablement pas vu depuis longtemps alors il faut te réhabituer à la présence d’un enfant. Évite par exemple de lui dire « connasse » toutes les deux secondes. Évite également de lui proposer de la drogue, ce n’est pas très bon pour lui. Quand il va se coucher à 21h, ce n’est pas la peine de le traiter de « petit joueur ». Le problème qui risque de se poser c’est que ce môme n’a pas vu un homme depuis celui qui l’a sorti de sa mère, donc il risque d’être curieux et de te coller tout le temps en te demandant c’est comment qu’on fait les bébés, question sur laquelle ses mère débattent encore. Ne va surtout pas lui dire la vérité (« on paye très cher »), et dis-lui simplement que toi et Marc vous n’avez toujours pas compris, vous avez beau essayer rien n’y fait.

Attention, « ça te dit un petit week-end nature sympa? » ne veut pas forcément dire « passer deux jours à poil sur une plage à Barcelone », pense à demander des précisions. Il y a de grandes chances pour qu’il s’agisse d’un week-end « on retape la maison d’Émilie et Radha entre deux parties de boules ». Même là, pense à demander des précisions car « partie de boules » veut bien dire « pétanque » et non pas « partir à la chasse au agriculteurs sensibles ».

Les chiens de lesbiennes sont d’une race très étrange. Ils ont des longues moustaches, des griffes acérées, font miaou et ne foutent rien de toute la journée. Un chien de cette race ne te servirait à rien puisque tu ne pourrais pas le promener et t’en servir pour draguer tout ce qui passe. Mais la lesbienne aime beaucoup son chien et te montrera des photos et des vidéos sur son portable de comment c’était mignon quand Fonzi jouait avec les godes de maman Valou. Si tu te rends chez elle, essaie d’éviter Fonzi, car il parait que certains spécimens de cette race de chien peuvent se révéler très jaloux et agressifs (voire ninja), t’arracher la tête d’un coup de patte et soulever ton cadavre avec la mâchoire et l’emmener tout en haut d’un arbre.

Si tu traînes avec les gouines, tu seras pris un jour dans les maillons d’un drame sentimental, c’est inévitable. Quand Anne-Claire te racontera comment Émilie abuse de piquer ses copines à Radha juste parce qu’elle s’est mise avec l’ex de son ex, et que du coup elle s’est fait virer du bar La rose et le glaive, et vu que l’ex de Nat est aux RG, Radha est devenue complètement parano. Ne cherche pas à comprendre. Il suffit de répondre « noooon? j’hallucine. Mais grave. Carrément. » Ne cherche SURTOUT PAS à arranger les choses, c’est très dangereux. Éventuellement, tu peux te permettre une intervention et couper la corde en cas de TS de Nathalie. Bonne chance.

Prochainement: « Survivre avec les pédés ».

Vous aimez les guides de survie? Devenez fan de Maxime Donzel sur Facebook.

Pour lire les autres guides de survie, cliquez ici.