Témoigner pour la télévision et puis regarder ce qu’elle a compris de votre vie, de vos envies ou autres aspirations dans l’existence. Séverine et Mathilde se sont vues vivre dans un reportage de 15 minutes, diffusé vendredi 9 janvier sur TF1 dans une édition de C’est quoi l’amour? consacrée à l’homoparentalité. Pour Yagg, Séverine raconte.

"Nous avons vu l'émission hier sur internet, raconte Séverine du Québec où elle vit. Nous avons été très agréablement surprises, c’est globalement un reportage bien fait, les images sont belles." L’équipe de deux journalistes a passé trois jours avec les deux femmes et leur fils qui aura bientôt trois ans. On y voit des parents, un petit garçon au parc, au coucher, un dîner fait d’un gratin de patates douces, une grosse colère, un réveil. Une vie, tout simplement.

Séverine n'a qu'un seul bémol: "Ils ont un peu focalisé sur le fait qu’à un moment je ris en disant que je fais le papa. Je ne sais comment les gens ont pu le percevoir. Mais, chacun, je pense, a son interprétation." Séverine explique avoir eu une crainte en découvrant la bande-annonce. "Il était dit que nous avions dû nous exiler au Canada pour nous marier et fonder une famille. » Elle rectifie: « Ce n’est pas vrai. Le Québec, c’était mon choix. J’ai rencontré Mathilde à ma soirée d’adieu. Si nous avions vécu en France, nous aurions fait un enfant. Mais c’est vrai que les mentalités sont différentes."

"TÉMOIGNER POUR LANCER UN APPEL"
C’est d’ailleurs une bataille avec le droit français qui les a poussées à témoigner. La famille s’est, en effet, trouvée face à un casse-tête. En 2007, Séverine et Mathilde ont demandé la nationalité française pour Lucien, Canadien par le droit du sol. Il fallait pour cela que l’acte de naissance québécois du petit garçon soit transcrit en un acte civil français. Or, si le droit québécois reconnaît la filiation des couples homosexuels depuis 2002, les textes français ne le font pas. Le consulat avait donc refusé. Le cas avait été tranché par la ministre de la Justice, Rachida Dati, en juin 2008. L’enfant est naturalisé mais selon la loi française, il a une seule maman. "Nous avions envie de témoigner pour lancer un appel. Ici, nous avons des droits et nous vivons très bien". Elle sent que les mentalités ont évolué en France: "Je suis partie depuis sept ans, j’ai l’impression que les gens commencent à mieux accepter. Mais les lois n’évoluent pas." Elle le sait bien, ce témoignage à lui tout seul ne fera pas bouger les choses: "Le message est peut-être passé en catimini, mais j’espère qu’il a été entendu". Un petit grain de sable. De ceux qui feront peut-être un jour les belles plages.

Bénédicte Mathieu

Ci-dessous, les vidéos de l'émission (Séverine, Mathilde et Lucien apparaissent dans la deuxième partie):

C'est quoi l'amour-1

C'est quoi l'amour-2