Son nom, comme son œuvre, est un détournement. Et comme son œuvre, Tom de Pékin est un homme qui semble ne jamais se prendre (trop) au sérieux, et qui promène sa grande silhouette, avec un petit sourire aux coins des lèvres. On ne peut pas ne pas aimer Tom de Pékin.

Ses dessins, ses collages sont décalés, sans être vraiment dérangeants. L’humour vient toujours en renfort, et si on le présente parfois comme un artiste queer, il n’est pas profondément militant. Même si souvent, il met son talent au service de la prévention. Des bites, il y en a en veux-tu en voilà dans les dessins de Tom de Pékin. Mais elles sont joliment entourées d’un préservatif.

Depuis 2000, Tom de Pékin fait partie de l’univers gay, et une première monographie, publiée en mars prochain par Septembre éditions, fait l’objet d’une exposition consacrée aux éditions et aux œuvres de l’artiste, à la librairie-galerie Daviet-Thery, à Paris, à partir de ce samedi.

Christophe Martet

« Tom de Pékin, éditions, dessins et documents », à partir du 17 janvier, à la librairie-galerie Daviet-Thery, 10, rue Duchefdelaville, 75013 Paris. La monographie de Tom de Pékin sera en vente exclusivement à la galerie pendant la durée de l’exposition.

Plus d’infos sur www.septembre-editions.com