Les Golden Globes seront décernés ce dimanche 11 janvier. La liste des actrices qui pourraient se voir remettre la statuette de la meilleure actrice dans un film dramatique ressemble à un casting de rêve Angelina Jolie (L'Échange), Kristin Scott-Thomas (Il y a longtemps que je t'aime), Kate Winslet (Les Noces rebelles), Meryl Streep (Doute) et Anne Hathaway (Rachel Getting Married). Laquelle Anne Hathaway a profité d'une interview très people et anodine sur E! à l'occasion du Palm Springs Film Festival pour remonter les bretelles de Barack Obama (vidéo ci-dessus). L'actrice, qui a fièrement soutenu le candidat démocrate lors de la dernière campagne présidentielle, ne comprend pas pourquoi Rick Warren a été choisi pour bénir le président-élu lors de son investiture.

L'interview d'Anne Hathaway commence sur ce qu'elle a fait pendant les fêtes (elle a regardé la télé avec des potes), puis vient la question: "Qu'attendez-vous d'Obama pour la nouvelle année?" "J'attends de lui qu'il explique le choix de Rick Warren, répond-elle totalement naturellement. Je ne saisis pas. Tous mes amis et moi avons essayé de comprendre, mais nous n'y parvenons pas. Alors j'aimerais beaucoup qu'il explique. À part ça, je n'attends de lui que le meilleur." Rick Warren est ce pasteur très conservateur de Saddleback Church, à Lake Forest (Californie du Sud). Il a qualifié le mariage des couples de même sexe d'"équivalent moral du mariage entre frères et sœurs", et l'avortement d'"holocauste".

Anne Hathaway, dont le frère aîné est gay, est très engagée pour les droits LGBT. Récemment, elle a mis aux enchères la possibilité de prendre un verre avec elle et ainsi récolté 12000 dollars pour une ligne d'écoute pour les jeunes homos (lire Revue de web du 9 décembre 2008).

Anne Hathaway a joué dans Princesse malgré elle (avec Julie Andrews comme grand-mère et Heather Matarazzo comme meilleure amie), Le Secret de Brokeback Mountain, Le Diable s'habille en Prada, pour ne citer que les plus connus. Juste pour le plaisir, ci-dessous, un extrait de Princesse malgré elle, et le discours d'Anne Hathaway récompensée par l'association LGBT américaine HRC.

Judith Silberfeld