Bon, c’est la fin de l’année, on peut se lâcher un peu et réveiller la folle cathodique qui sommeille en nous — mais était-elle vraiment endormie?

Cela fait des mois et des mois qu’il nous nargue avec son sourire charmeur, cette mâle assurance si joliment mise en valeur par des costumes impeccables, ce léger mouvement dans les cheveux genre « une stagiaire folle de mon corps vient juste de me rouler un palot dans l’ascenseur avant la prise d’antenne ». Je veux parler de Julian Bugier, l’un des présentateurs de BFMTV. N’en pouvant plus, j’ai pris ma caméra et j’ai filmé la télé:

Évidemment, comme tous les hommes-troncs de ces robinets à info, il est très Ken attendant sa Barbie, mais ces yeux qui pétillent, que voulez-vous, on craque. Et on se retrouve donc à filmer sa télé à 11 heures (en ce moment, Julian est du matin, mais normalement il présente le journal de l’économie le soir).

On ne sait quasiment rien du jeune homme (où va-t-il passer le réveillon du 31?), mais quelques blogs gays ont déjà mis le grappin sur le bogosse, et ô scandale, BFMTV ne pipe mot sur ce poulain magnifique. Il y a quelques années, j’avais qualifié Samuel Etienne de « coquinou espiègle » dans un magazine gay, ce qui lui avait valu une petite cote dans les couloirs d’I>Télé à l’époque. Julian, ton heure est venue.

Yannick Barbe