Notre sélection de programmes télé pour changer d'année, extraits vidéos à l'appui. Du frisson, de l'émotion, de la danse, et des paillettes. Entre autres.

SAMEDI 27 DÉCEMBRE
La voix laaaancinante de Frédéric Mitterrand sur des images d'archives magnifiques de Grace Kelly, ça ne se rate pas. Rendez-vous à 17h40, sur Histoire, pour le documentaire Grace Kelly, princesse de Monaco, signé du grand Frédo.

À 20h45, sur Sci Fi, l'un des plus beaux films de Tim Burton, Edward aux mains d'argent (1990), avec Johnny Depp et Winona Ryder. Burton donne ici une grande leçon de tolérance sur la différence. Qui est le plus monstrueux: Edward, personnage gothique affublé de ces lames de métal démesurées en guise de mains, ou les habitants de la petite ville américaine des années 50 affreusement normaux? Évidemment, ça nous parle. Voici la bande-annonce:

DIMANCHE 28 DÉCEMBRE
Et encore un Tim Burton! Avec Charlie et la chocolaterie (2005), d'après Roald Dahl, le réalisateur excelle dans l'art de proposer un faux conte pour enfants. Derrière les décors et les effets spéciaux, la critique sociale est là. Et Johnny Depp, encore lui, est parfait en confiseur antipathique, maître d'un parc d'attraction écœurant because trop de glucose. À 20h50, sur France 2. Bande-annonce:

Alors qu'on joue, jusqu'au 4 janvier, On The Town au Châtelet (voir notre vidéo du spectacle ici), la chaîne Mezzo propose à 20h30 un Hommage à Jerome Robbins, un ballet enregistré à l'Opéra Garnier en 2008. Sur des musiques de Ravel ou de Chopin, le chorégraphe américain (West Side Story), disparu il y a 10 ans, donne toute la mesure de son talent.

LUNDI 29 DÉCEMBRE
Embouteillage de Coco Chanel au cinéma en 2009! Le Coco avant Chanel d'Anne Fontaine avec Audrey Tautou sortira en salles le 22 avril prochain. Coco Chanel et Igor Stravinsky de Jan Kounen avec Anna Mouglalis est prévu également le même mois (!). Et la réalisatrice et scénariste Danièle Thompson a aussi un projet dans ses cartons. N'en jetez plus! Et bien si, France 2 s'y colle en cette fin d'année, avec… Coco Chanel, téléfilm franco-italien en deux parties (ce soir et demain, à 20h50), avec quand même Shirley MacLaine dans le rôle de la créatrice à la fin de sa vie. On n'a pas vu, mais ça nous titille.

On peut aussi se délecter de la énième diffusion de Psychose (1960), d'Alfred Hitchcock, à 22h35, sur Paris Première. On a beau connaître les plans par cœur, analyser à n'en plus finir la science hitchcockienne, on a le sang qui se glace à chaque fois. Ah, le dernier plan sur Norman Bates/Anthony Perkins, brrrr… Plutôt que de vous repasser la fameuse scène de la douche, voici la bande-annonce de l'époque où le cinéaste joue avec nos nerfs en se baladant comme si de rien n'était dans les décors du film. Quel sadique, ce Hitch! Allez vraiment jusqu'à la fin de la vidéo, hé hé hé!

MARDI 30 DÉCEMBRE
L'émission a commencé il y a plus d'un mois, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire. Au premier abord, le pitch de Watcha peut faire peur: une émission sur les privilèges et les privilégiés, à base de reportages sur des produits et des tendances hors de prix pour happy few. Bref, un objet bling-bling. Heureusement, le second degré est de mise, grâce notamment à la voix-off très drôle de la comédienne Juliette Arnaud qui apporte le recul et la déconnade nécessaires face à cette débauche de yachts rutilants et de 'tendanceurs" ridicules qui parlent pour ne rien dire (la tendance "roudoudou acide", on n'en est pas encore revenu). Au final, à l'instar de La Mode, la mode, la mode, sur Paris Première, Watcha, joliment mis en image, se mate avec beaucoup de plaisir. Avec au programme notamment de l'émission de ce soir, un coup de projecteur sur "la mode mâle et velue". À 22h20, sur Jimmy.

MERCREDI 31 DÉCEMBRE
Si une vieille branche vous casse les pieds ce soir à vous répéter pendant tout le réveillon: "C'était mieux dans les années 80", plantez-là devant Les Années Palace, le formidable documentaire écrit par François Jonquet et réalisé par Chantal Lasbats, à 23h20, sur France 5.
Des images d'archives du célèbre night-club parisien qui donnent le frisson (ah, Fabrice Emaer, le maître des lieux, qui chante La Vie en rose et appelle à voter Mitterrand en 81, devant une foule médusée), des témoignages de figures de l'époque… Ça devrait lui rabattre son caquet.

JEUDI 1er JANVIER
Commencez l'année avec un chef d'œuvre de drôlerie, le cultissime Certains l'aiment chaud (1959), de Billy Wilder, avec Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon. Retrouvons les deux derniers en Josephine et Daphne, de plus en plus charmés à l'idée d'intégrer un orchestre exclusivement féminin, surtout si la vedette est une chanteuse blonde ultime
qui répond au doux nom de Sugar. Et n'oubliez pas, "Nobody's perfect!" À 21h, sur Arte.

Ils sont souvent hilarants, ils intriguent, avec leur façon de jouer au couple gay de manière totalement décomplexée, et pourtant on ne sait pas grand chose d'eux. Dans La Vraie Vie d'Omar et Fred, à 20h50, sur Canal+, on nous promet que les deux compères se livreront enfin sans faire les pitres. On y croit à moitié. Les questions de Daphné Roulier seront-elles vraiment indiscrètes?

VENDREDI 2 JANVIER
Pas grand-chose à se mettre devant les yeux, mais les fans de teenage movies dansés (on vous connaît!) ne rateront pas Danse ta vie (2000), de Nicholas Hytner, où une bande de jeunes danseurs (dont un gay) rêve de gloire à Broadway. À regarder avec un énorme pot de crème glacée dans les mains et en répétant cette phrase: "En 2009, je reprends la gym, en 2009…" À 21h, sur Cinécinéma Famiz. Extrait:

Yannick Barbe