C'est une campagne autour de la fierté gay que lance aujourd'hui le Sneg, en partenariat avec l'agence TBWA-MAP. Le visuel: le drapeau gay. Mais celui imaginé par les créatifs de l'agence est constitué de dizaines de comprimés et de gélules de médicaments, ceux des traitements antirétroviraux contre le VIH. Le slogan: "Notre fierté?"

Avec cette nouvelle affiche, le Sneg affirme vouloir lancer "un appel au réveil des consciences" et renvoit "chacun à sa propre relation à l’homosexualité, à la communauté et à la prévention". Et le communiqué de presse de citer les chiffres de la déclaration des cas de séropositivité: "1 830 en 2005, 2 330 en 2006, 2 500 en 2007 ont découvert leur séropositivité. Nous qui avons été précurseurs dans ce combat, ne banalisons pas les maux et nos actes. Réagissons!"

La campagne sera déclinée sous forme d'affiches et de cartes postales et sera visible dans tous les lieux gays, à Paris et en régions, pendant le mois de décembre.

[mise à jour 19h04] Pour mieux préciser le but de la campagne du Sneg, voici un autre extrait du communiqué de presse qui l'accompagne: "En rappelant les chiffres de la relâche de la prévention («3 sur 10 d’entre nous ne se protègent pas régulièrement»), le Sneg veut ainsi mettre en garde contre la banalisation des pratiques non-protégées et la montée de la revendication du barebacking comme mode de sexualité. Car, même si l’on peut vivre aujourd’hui séropositif, cela n’est pas sans conséquence, psychologiques, physiologiques, professionnelles et sociales. Le sida et un fléau générateur d’exclusion contre lequel plus que jamais il faut lutter et rappeler que le préservatif reste toujours le moyen le plus simple et le plus efficace de s’en protéger."

Christophe Martet