Dernier tour de piste pour Clara Sheller, avec une tonalité plus dramatique que les semaines précédentes. On a à peine eu le temps de s'y habituer que tout est déjà terminé. Retrouvez après le lien ci-dessous les comptes-rendus des deux derniers épisodes. Et n'oubliez pas de voter!

Épisode 5: Le mystère du catogan
Chez son psy, Gilles compare Clara à l'inspecteur Columbo, celui qui, d'instinct, confond l'assassin d'un seul coup d'œil. Dans l'immeuble de Clara Sheller, il y a aussi un meurtre. On connaît les assassins. L'inconscient de Clara pige immédiatement, mais la vérité va mettre du temps à surgir. Le détail qui confond les assassins est ici une capote. Il y en avait deux sur la table de chevet, il n'y en a plus qu'une. JP, lui, n'a pas besoin de psy, il a un vieux pédé à sa disposition! Joseph, toujours interprété par Patrick Bouchitey (pas de changement de cast au cours de la saison, ouf!) livre son verdict: "Il faut couper le cordon de votre trio". Oui, mais lequel?

Vous l'aurez compris, dans ce cinquième épisode, c'est déprime et introspection à tous les étages. Hantés par le remord, JP et Gilles passent tout l'épisode à se demander s'il faut avouer ce qui s'est passé à leur amie/amante, et si oui comment. En bon homosexuel, JP propose d'abord de le faire avec une comédie musicale. Puis se ravise (dommage). Il demande une nouvelle fois son avis à Joseph la science. Ce dernier lui sort toute une théorie sur les hommes-femmes, femmes-hommes, dont il ressort principalement que Gilles serait quelque chose comme le B de LGBT. Nous voilà bien avancés.

Pendant ce temps-là, Clara vide son sac chez le psy: le cancer de sa mère, le comportement étrange de son mec, celui de JP. Et les larmes coulent. À l'opéra, en écoutant le magnifique Mon cœur s'ouvre à ta voix de Samson et Dalila ("Réponds à ma tendresse", implore Dalila), au lit avec Gilles, dans les toilettes de JP et finalement chez le psy. Elle a beau continuer à faire l'idiote, Clara est une jeune femme blessée. La comédie Clara Sheller s'est faite plus grave, le scénario a évité habilement (presque) toutes les facilités. La femme de Columbo aurait sûrement apprécié.

Épisode 6: La porte de la tour bancale
L'unique voix off (celle de Clara) est remplacée par une multitude de voix, celle des personnages secondaires, voire tertiaires. On entend ainsi les réflexions profondes d'Alexandre, le beau-père de Clara, celles de sa belle-sœur au supermarché. Belle tentative, mais cela aurait pu être vraiment intéressant si la série s'était poursuivie et si on avait pu voir ces personnages prendre de l'épaisseur au fil du temps. Or, ce sixième épisode est le dernier. 

La grande révélation a eu lieu. Oui, JP couche bien avec Gilles. Clara, qui se sent comme "une nappe phréatique en fin de canicule" quitte donc l'immeuble et part se réfugier chez sa mère. C'est ce moment-là que choisit le patron de l'Hebdo pour la virer.

Gilles et JP, eux, jouent à Stop ou Encore. JP a plutôt envie de continuer, Gilles ne sait pas trop quoi faire de lui-même, comme dit la chanson (de Burt Bacharach). La mère de JP, interprétée par Charlotte de Turckheim, annonce qu'elle va vivre avec Joseph. Une femme divorcée, un vieil homo. Heureusement qu'il ne s'agit que d'une série. 

Une bonne partie de l'épisode tourne autour de la fête du 31 décembre organisée par le frère de Clara. Après le week-end catastrophique à la campagne, plus personne ne veut venir à la fête si Clara y est. Ni Jeanne, sa meilleure amie, qui s'est pleinement réconciliée avec son mari, ni son ex qui se fait finalement plaquer par sa fiancée moscovite. 

La fête a bien lieu. Dans un premier temps, Clara reste chez sa mère et garde sa nièce. Elle lui raconte le joli conte de la Princesse cinglée. C'est l'un des plus beaux moments de l'épisode.

JP, lui, doit passer le réveillon avec sa mère et Joseph. Gilles veut rester seul. Une remarque de sa mère fait réaliser à JP combien il tient à Gilles. Toutes affaires cessantes, il rentre immédiatement chercher bonheur à son immeuble et proclame son amour à l'ex de sa meilleure amie.

Clara, rabibochée avec Jeanne, décide finalement de se rendre à la soirée de son frère. Évidemment, tout le monde est là. Son ex, et surtout JP et Gilles, qui arrivent ensemble. Les trois larrons dansent ensemble une dernière fois, puis Clara s'effondre. Une fois seuls dans la chambre, Clara et son ex-meilleur ami prennent une décision importante. Ils se séparent. Et viennent rappeler du même coup, que même si on y a beaucoup parlé d'amour, Clara Sheller est avant tout, comme Sex and The City en son temps, une série sur l'amitié et sur la fin d'une certaine innocence. Et ce sont sans doute ces séries qui touchent le plus.

Xavier Héraud