Triangles roses: le dernier survivant connu de la déportation homosexuelle témoigne

Le 25 septembre 2010 est dévoilée au camp de Natzweiler-Struthof une plaque honorant les déportés pour motif d’homosexualité. À 97 ans, Rudolf Brazda serait le seul survivant de la déportation homosexuelle et il évoque, dans un long entretien à Yagg, ses années de détention au camp de Buchenwald.

Lire la suite