Culture & Loisirs | 07 mars 2009  |  9 h 20 | 0 COMMENTAIRES
Théâtre: Y’a Raymonde au balcon!
Ce qui empoisonne (ou fait le charme) de beaucoup de spectacles de transformistes, c'est que souvent leurs personnages féminins ne sont que la projection amplifiée de leur misogynie d'homo. C'est vrai qu'un pédé qui se met une perruque va plus facilement nous faire rire avec des bourgeoises sarkozystes en capeline et rangs de perles qu'avec […]
PAGES: