Maroc: le chef du gouvernement considère l’homosexualité comme «une tare»

Abdelilah Benkirane est revenu sur l’agression homophobe de Fès du 29 juin dernier. S’il condamne cet acte, il affirme cependant que les citoyen.ne.s ne doivent pas faire justice eux/elles-mêmes.

Lire la suite