événement  |  14.09.2015 - 11 h 47  |  1 COMMENTAIRE

Les Feluettes

  • Théâtre Clavel
  • 3 rue Clavel, Paris
  • 24/10/2015
  • 21:30 - 23:15
  • 15,00 €
La pièce
Québec, 1952. Des prisonniers, sous la direction du Vieux Simon, séquestrent l’évêque Jean Bilodeau pour lui jouer des évènements ayant eu lieu en 1912. La représentation a pour but de faire avouer à Monseigneur Bilodeau les véritables circonstances d’un drame violent ayant eu lieu quarante ans auparavant, pour lequel Simon fut injustement condamné.
​​
Pièce sur l’amour et sa beauté, sur la trahison et la vengeance, ce texte étonnant et bouleversant est l’un des plus intenses du théâtre contemporain. La mise en scène d’Olivier Sanquer, s’appuyant sur le contexte pénitencier, lieu de la brutalité et du huis clos, transmet la parole de l’auteur et met en avant une distribution internationale de 10 comédiens venus du Québec, de France et de Suisse.
L’auteur, Michel Marc Bouchard, est l’un des plus grands auteurs québécois vivants, traduit en plusieurs langues, joué dans les festivals internationaux les plus reconnus et récemment adapté au cinéma par Xavier Dolan.
Le collectif
Le collectif Nacéo a été créé en avril 2007 par un groupe de comédiens québécois, sous l’impulsion d’Olivier Sanquer. Sa première mise en scène, Les Feluettes, fut jouée près de 70 fois à Avignon et au Québec entre 2007 et 2009.
Une dizaine de spectacles, festivals et prix de mise en scène plus tard, le collectif s’attaque à un projet d’envergure : la reprise des Feluettes sur la scène parisienne, une première depuis la tournée de la création originale il y a 25 ans.
Contacts/Informations/Réservations 
06.51.10.39.00
Print This Post
Photo du profil de Naceo
Publié par Naceo
Un collectif théâtral québécois et international.
Profil
 
LES réactions (1)
  • Par fmaurel68 22 Oct 2015 - 19 H 30
    Photo du profil de fmaurel68

    Vu dimanche 18/10/15 ce spectacle assez fort et dont les fils se nouent au fur et à mesure (il faut accepter d’être dans le flou la première demi-heure) ; je ne regrette pas le déplacement ni même la dureté des sièges. Je connaissais l’auteur des « Muses orphelines » et j’en avais un souvenir heureux. Ici encore, l’écriture est luxuriante (plus que luxurieuse, n’en déplaise à Bilodeau !) et les comédiens sont bons voire excellents. L’histoire, touchante, prend les contours (les atours ?) de la tragédie en fin de conte et à l’heure des comptes, lorsqu’il est trop tard pour la comtesse… Bref, une pièce incendiaire qui embrasera les coeurs les plus secs. Merci et bravo à la troupe / FML

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

  • Publicité
  • << juin 2017 >>
    lmmjvsd
    29 30 31 1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 30 1 2
  • Publicité
  • Carte de l'événement

    Chargement de la carte…
  • Les participants

    Les réservations sont closes pour cet événement.