événement  |  19.04.2016 - 10 h 11  |  3 COMMENTAIRES

JOURNÉE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HÉROS DE LA DÉPORTATION

  • Cimetière de Caucade
  • 7 place Caucade, Nice
  • 24/04/2016
  • 11:00 - 12:00
  • 0,00 €

Ce dimanche 24 avril aura lieu la Journée Nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation. Le MDH (Mémorial de la déportation homosexuelle) déposera une gerbe avec le soutien du Centre LGBT Côte d’Azur. Comme d’habitude depuis plusieurs années, nous pourrons le faire au cours de la cérémonie officielle qui aura lieu

Dimanche 24 avril à 11h, à l’entrée nord du Cimetière de Caucade
La cérémonie se tiendra ensuite à la stèle de la déportation

Alors que notre pays connaît encore un regain d’homophobie, se souvenir des atrocités commises par le régime nazi revêt une importance toute particulière, et nous invitons toutes les personnes LGBT (lesbiennes gay bi trans) qui le peuvent ainsi que toutes les associations LGBT et amies représentées localement à se joindre à nous lors de cet hommage rendu à toutes les personnes qui ont été victimes de la déportation, quels qu’en soient les motifs.

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par Xavier Héraud
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Profil
 
LES réactions (3)
  • Par Xavier Héraud 19 Avr 2016 - 10 H 12
    Photo du profil de Xavier Héraud

    C’est aussi là que Magnus Hirschfeld est enterré: http://yagg.com/2015/05/14/il-y-a-80-ans-les-derniers-jours-de-magnus-hirschfeld-a-nice/

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Philippe Vinsonneau 19 Avr 2016 - 18 H 57
    Photo du profil de Philippe Vinsonneau

    il y a eu des homosexuel-les victimes de la déportation sur la Cote d’Azur ??????????????
    que voulez-vous chers lecteurs, ainsi est la nature humaine, il en faut aussi qui exploitent tous les prétextes pour se donner de l’importance… on les croise beaucoup en politique et dans le tissu associatif, mais nul n’est dupe !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Jean-Luc SCHWAB 20 Avr 2016 - 10 H 55
    Photo du profil de Jean-Luc SCHWAB

    Pourtant, il y eut bien deux déportés concentrationnaires originaires des Alpes-Maritimes. Et leur parcours est pour le moins atypique : après un internement administratif imposé par Vichy, leur détention liée à l’homosexualité est commuée en déportation par l’occupant nazi en juin 1944. Des informations à mettre au crédit principal de l’équipe de recherches de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

    Mais il est peu probable que les associations LGBT locales – voire celles dont la déportation des homosexuels est l’objet – aient connaissance de ces cas ou qu’elles aient seulement creusé plus avant le sujet. C’est à la fois surprenant et dommage : comment se réclamer des déportés et autres persécutés pour homosexualité sans connaître la nature de leur répression, combien il y en eut et qui ils furent ? En Allemagne, des recensements sont menés depuis des années par les historiens et les associations. Quid pour la France ? L’ironie est d’autant plus grande que le survivant de ces deux déportés azuréens était natif de Nice, ville où il est également décédé, là encore où se tient cette commémoration…

    Solliciter la Fondation pour la Mémoire de la Déportation demeure un bon point de départ pour quiconque s’intéresse vraiment à cette thématique, au-delà de la militance, sur la Côte d’Azur ou ailleurs en France. Mais ce sujet restera mal servi si les militants se contentent de vagues notions qui ne sauraient convaincre au-delà du seul milieu associatif.

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

  • Publicité
  • << mai 2017 >>
    lmmjvsd
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30 31 1 2 3 4
  • Publicité
  • Carte de l'événement

    Chargement de la carte…
  • Les participants

    Les réservations sont closes pour cet événement.