Culture & Loisirs , Plus
12 février  |  12 H 13  |  0 COMMENTAIRE
Les lectures de Yagg: «Histoire de la violence», «Allô Dr. Laura?», «Les guérir»…
Mais aussi le passionnant «Paradis amer» et les rééditions de Dorothy Allison et de Federico Garcia Lorca…
Ciné , Culture & Loisirs , Plus  |  11 h 21  |  9 COMMENTAIRES
Shi Tou, artiste et réalisatrice lesbienne en Chine: «L’État contrôle encore tous les sujets LGBT ou féministes»
Shi Tou a co-réalisé le documentaire «On est là!», qui retrace l'émergence du mouvement lesbien en Chine en 1995. Yagg l'a rencontré avec sa compagne Ming Ming lors de leur passage à Paris.
Vidéo Buzz  |  11 h 05  |  8 COMMENTAIRES
Une bannière étoilée et un drapeau arc-en-ciel au Super Bowl
Lady Gaga, Coldplay, Bruno Mars et Beyoncé ont fait le show dimanche soir au Super Bowl. En ont-ils profité pour faire passer des messages?
Rétroviseur  |  18 h 59  |  0 COMMENTAIRE
Ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine: Le procès des tweets homophobes, Nicolas Sarkozy dans «Des paroles et des actes»…
Mais aussi une interview exclusive du chanteur de Bloc Party et un aperçu du prochain film d'Anthony Hickling…
Culture & Loisirs , Séries  |  17 h 20  |  1 COMMENTAIRE
«Orange Is The New Black» renouvelée pour trois saisons supplémentaires
La série «Orange Is The New Black», récompensée tout récemment aux SAG Awards, a été reconduite jusqu'en 2019.
Sport , Terrains de Jeux  |  13 h 35  |  0 COMMENTAIRE
Le patineur américain Adam Rippon n’est pas près de lâcher la compétition
«Je suis comme une sorcière et vous ne pouvez pas me tuer», a rétorqué le sémillant Adam Rippon à ceux et celles qui le trouvent trop vieux pour la compétition.
Revue de web  |  10 h 26  |  11 COMMENTAIRES
Virginie Merle-Tellenne et son époux condamnés à verser 3000 euros à la RIVP [BuzzFeed]
Le couple Merle-Tellenne demandait 25000 euros pour «le préjudice matériel et moral» suite à son expulsion du logement qu'il occupait dans le 15e arrondissement.
BD , Culture & Loisirs  |  9 h 30  |  1 COMMENTAIRE
«Mes papas avant moi» par Mikl Mayer: épisode 10
Samantha s'accroche…
Rétroviseur  |  18 h 28  |  0 COMMENTAIRE
Mathilde Daudet, TPMP, «Mes chers contemporains»…: Les posts de blogs qu’il fallait lire cette semaine sur Yagg
Sur Yagg, les blogueurs et blogueuses ont commenté le meilleur et le pire de l'actu télé de cette semaine…
PAGES:
WP_Query Object ( [query_vars] => Array ( [posts_per_page] => 8 [post__not_in] => Array ( [0] => 99272 ) [paged] => 5 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [monthnum] => 0 [year] => 0 [w] => 0 [category_name] => [tag] => [cat] => [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [comments_popup] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [nopaging] => [comments_per_page] => 50 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( ) [queried_terms] => Array ( ) [primary_table] => wp_1_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [post_count] => 8 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 21668 [max_num_pages] => 2709 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => 1 [is_404] => [is_embed] => [is_comments_popup] => [is_paged] => 1 [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 4b799d6b98a918f8db46ad78300bb28d [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [updated_term_meta_cache] => [updated_comment_meta_cache] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) [query] => Array ( [posts_per_page] => 8 [post__not_in] => Array ( [0] => 99272 ) [paged] => 5 ) [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_1_posts.ID FROM wp_1_posts WHERE 1=1 AND wp_1_posts.ID NOT IN (99272) AND wp_1_posts.post_type = 'post' AND (wp_1_posts.post_status = 'publish') AND wp_1_posts.post_status != 'private' ORDER BY wp_1_posts.post_date DESC LIMIT 32, 8 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 99996 [post_author] => 25476 [post_date] => 2016-02-08 11:21:42 [post_date_gmt] => 2016-02-08 10:21:42 [post_content] => À l'occasion de la deuxième édition de la semaine LGBT chinoise qui a débuté le 4 février, sera projeté mercredi 10 février le film On est là!, un documentaire sur les débuts du mouvement lesbien et féministe en Chine, au milieu des années 90. Yagg a rencontré Shi Tou (à droite), l'une des réalisatrices, et sa compagne Ming Ming. Toutes deux sont des artistes contemporaines reconnues qui questionnent notamment à travers la peinture et la photographie les thèmes de la sexualité, du corps et du féminisme. Elles vivent dans le village d'artistes du Yuan Ming Yuan à Pékin. Shi Tou est par ailleurs l'une des actrices du premier film lesbien réalisé en Chine en 2000 par Li Yu, Fish and Elephant (Cet été, en chinois). [private] Que raconte le documentaire On est là!? L'origine du film, c'est la quatrième conférence mondiale sur les femmes des Nations Unies qui s'est tenue à Pékin en 1995. C'était un grand événement en Chine à cette époque, c'était quelque chose de nouveau d'une part, et ensuite, c'était sur les femmes. Et 300 lesbiennes sont venues. L'État, le gouvernement ont réagi à cette manifestation. Il était prévu au départ que la conférence ait lieu à Pékin. L'État avait entendu que des lesbiennes et des féministes allaient faire des actions nues à Pékin et comme il y avait aussi des ONG, qui sont plus difficiles à contrôler, ça les a beaucoup inquiétés. Ils ont donc séparé la conférence. Tout ce qui était officiel était à Pékin, le reste, les ONG, la conférence, avaient lieu en banlieue, à deux heures de voiture de Pékin. Comme c'est très loin, les habitant.e.s ne pouvaient pas y aller, et les journalistes non plus, afin d'éviter que les informations influencent la population. Juste avant l'ouverture de la conférence, les policiers, l'armée et le bureau de sécurité de l'État, sont arrivés à un village près de l'ancien palais d'été à Pékin, le premier village des artistes chinois à l'époque, avant l'ouverture. Que faut-il retenir de cet événement? C'était le 20e anniversaire de cette conférence, l'an dernier. Moi et trois autres artistes et militantes avons pu réaliser et produire ce film. Ça nous paraissait important car en Chine, il n'existe pas de film qui retrace l'évolution, le changement qu'ont connu les femmes depuis 20 ans, c'était l'occasion de faire un film et d'interviewer des féministes, des lesbiennes qui ont participé à cette conférence. Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur We are here Aujourd'hui c'est possible de faire un film qui aborde les questions LGBT en Chine?
C'est possible, mais vous n'aurez pas de visa d'exploitation donc il ne sortira pas en salles. Et il ne sera pas possible de le diffuser sur Internet, ou bien il sera retiré.
Récemment, le réalisateur Fan Popo a découvert que son film qui parle justement d'homosexualité a été retiré d'un site internet. Il a porté plainte contre Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision. (Fan Popo a obtenu gain de cause devant la justice, mais il n'est toujours pas possible de diffuser son film en ligne, ndlr) Concernant Fish and Elephant dans lequel j'ai joué, il a obtenu pas mal de prix à l'étranger, mais il a seulement pu sortir à l'étranger. Il n'était pas autorisé à avoir une sortie en salles en Chine. Les gens qui l'ont vu en Chine ont seulement pu assister à des projections privées, ou à des festivals indépendants. En 2001, il a aussi été présenté au festival du film queer à Pékin, avant que le festival ne soit finalement interdit. Peut-on dire qu'il y a une culture LGBT aujourd'hui en Chine? On peut parler de l'homosexualité dans les grands médias, mais difficilement. Il y avait une circulaire de l'Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision qui interdisait toutes les œuvres qui en parlaient, donc c'est un sujet tabou. Avant des gens pouvaient porter plainte, mais maintenant, on ne peut même plus trouver cette circulaire; donc on ne sait pas si elle est abrogée ou si c'est encore d'actualité, c'est encore flou. Mais on sait qu'on ne peut pas trop aborder le sujet dans les médias.
Le plus souvent, ce sont des sujets négatifs, des gens qui se suicident. Pour pallier à ça, on a des sites internet, ou des minis-festivals qui font des tournées dans les universités, et les étudiants peuvent venir voir des films LGBT.
Comment c'est d'être homo ou bi en Chine? Est-ce envisageable de faire son coming-out dans sa famille ou à son travail? Il n'y a pas de situation générale. Dans les grandes villes, il y a quand même des activités, des associations, des lieux pour les personnes LGBT, mais dans les petites villes, c'est plus difficile, car la Chine reste encore une société rurale. Les personnes LGBT qui vivent dans les campagnes partent souvent pour venir vivre en ville. Il y a de plus en plus de gens qui connaissent maintenant l'homosexualité, la notion d'homosexualité, mais l'État contrôle encore tous les sujets LGBT ou féministes, pour que cela ne crée pas un débat. Je ne comprends d'ailleurs pas quel est le but de l'État en interdisant tous ces sujets. Peut être est-ce parce que c'est contre les traditions ou contre les pensées révolutionnaires du parti communiste? Je crois que c'est parce que ils pensent que c'est anormal ou pervers.

Shi_Tou_1_637x309 © Shi Tou

Les féministes font-elles peur au gouvernement chinois? Oui, mais on ne comprend pas pourquoi, car ce n'est pas un sujet principal. Le gouvernement est très sensible à tous ces mouvements, au fait que des gens agissent.
Il y a des personnes qui ne se contentent plus d'écrire, mais qui font des choses, qui réalisent des performances dans l'espace public, distribuent des documents et des tracts, manifestent devant un tribunal pour faire pression. Le gouvernement fait très attention à tous ces mouvements.
«En avril 2015, cinq militantes féministes ont été arrêtées alors qu'elles préparaient une grande action de sensibilisation contre le harcèlement sexuel en distribuant des autocollants dans l'espace public. Elles risquaient cinq ans d'emprisonnement et ont finalement été relâchées grâce à une mobilisation internationale. Selon l'enquête, ce sont des «troubles de l'ordre public». Auparavant elles ont manifesté, ont fait des performances pour attirer l'attention sur le problème du harcèlement dans les transports en commun. ou sur le problème des violences familiales, et sur les inégalités de chance en fonction de si on est une femme ou un homme. L'une d'elles est Wei Tingting une militante très visible qui est justement la productrice de On est là!. [/private] Un grand merci à Yu Zhou pour la traduction. La projection de On est là!, réalisé par Shi Tou et Jing Zhao aura lieu le mercredi 10 février à 20H, à la mairie du 3e arrondissement. [post_title] => Shi Tou, artiste et réalisatrice lesbienne en Chine: «L'État contrôle encore tous les sujets LGBT ou féministes» [post_excerpt] => Shi Tou a co-réalisé le documentaire «On est là!», qui retrace l'émergence du mouvement lesbien en Chine en 1995. Yagg l'a rencontré avec sa compagne Ming Ming lors de leur passage à Paris. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => shi-tou-artiste-et-realisatrice-lesbienne-en-chine-letat-controle-encore-tous-les-sujets-lgbt-ou-feministes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-08 11:27:55 [post_modified_gmt] => 2016-02-08 10:27:55 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=99996 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 9 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 100230 [post_author] => 4 [post_date] => 2016-02-08 11:05:56 [post_date_gmt] => 2016-02-08 10:05:56 [post_content] => Une Lady Gaga tout de rouge vêtue et très en voix a interprété l'hymne national américain, le Star Spangled Banned hier soir à la finale du championnat de football américain, plus connue sous le nom de Super Bowl. Concomitamment, l'actrice Marlee Matlin (Les enfants du silenceThe L Word) l'a interprétée en langue des signes. https://youtu.be/LNT1clodvCE A la mi-temps, Coldplay, Beyoncé et Bruno Mars étaient chargés de divertir la foule avec l'interprétation de leurs plus grands tubes , ou du nouveau pour Beyoncé, qui a chanté sa nouvelle chanson, Formation. https://www.youtube.com/watch?v=lJ1QR0TpNNs A la fin de la performance, les spectateurs ont brandi des pancartes qui formaient le message "Believe in love" ("Croyez à l'amour") sur fond arc-en-ciel. Certains y ont vu un immense rainbow flag et donc une allusion à l'égalité des droits pour les lesbiennes, gays bis et trans. D'autant que pendant l'une des chansons, Chris Martin, le leader de Coldplay, s'est dirigé vers un fan qui agitait ostensiblement un petit drapeau arc en ciel. De même, d'aucuns ont vu dans certains paroles de la chanson Formation et dans les tenues très Black Panthers des danseuses de Beyoncé une allusion au mouvement Black lives matter, qui proteste contre les nombreux meurtres de personnes afro-américaines par des policiers.   [post_title] => Une bannière étoilée et un drapeau arc-en-ciel au Super Bowl [post_excerpt] => Lady Gaga, Coldplay, Bruno Mars et Beyoncé ont fait le show dimanche soir au Super Bowl. En ont-ils profité pour faire passer des messages? [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => une-banniere-etoilee-et-un-drapeau-arc-en-ciel-au-super-bowl [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-08 11:05:56 [post_modified_gmt] => 2016-02-08 10:05:56 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100230 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 8 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 100225 [post_author] => 2 [post_date] => 2016-02-07 18:59:52 [post_date_gmt] => 2016-02-07 17:59:52 [post_content] => Kele Okereke: «Bloc Party a toujours été une anomalie» A l'occasion de la sortie de «Hymns», nouvel album de Bloc Party, rencontre avec Kele Okereke, chanteur et guitariste du groupe le plus inclassable de la scène indé britannique. Making of: Antony Hickling commente huit photos du tournage de son nouveau film «Where Horses Go to Die» est le troisième long métrage d'Antony Hickling, réalisateur britannique installé en France. Du queer dans la nuit avec la soirée Amour Sauvage Le temps d'une nuit au Glazart, la soirée Amour Sauvage propose une programmation éclectique, où se croisent arts graphiques, performances et DJ sets. Rencontre avec les créatrices de ce nouveau temps fort du clubbing Militantes lesbiennes féministes et opposant.e.s au mariage pour tous, ensemble pour l’abolition de la GPA? Le 2 février, se tenaient à l'Assemblée nationale des Assises pour l'abolition universelle de maternité de substitution (GPA). Yagg a assisté à cette rencontre, où féministes et anti-égalité semblaient trouver des points d'accords. Sens Commun, le «fascisme en loden» et l'union civile: Nicolas Sarkozy s'explique dans «Des paroles et des actes» Tour à tour jouant la carte de la pudeur ou du sentimentalisme, Nicolas Sarkozy a longuement expliqué pourquoi il n'avait jamais permis l'union civile en mairie pour les couples de même sexe. Tweets homophobes adressés à Jean-Luc Romero: le procès comme si vous y étiez Jean-Luc Romero avait porté plainte pour injures et menaces de mort après avoir reçu une série de messages sur Twitter. Le procès se tenait hier à Paris. Yagg y était et vous raconte cette audience passionnante. 12 films trans incontournables Douze films trans ou avec des personnages trans importants qu'il faut absolument avoir vus. N'hésitez pas à compléter notre liste dans les commentaires! [post_title] => Ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine: Le procès des tweets homophobes, Nicolas Sarkozy dans «Des paroles et des actes»… [post_excerpt] => Mais aussi une interview exclusive du chanteur de Bloc Party et un aperçu du prochain film d'Anthony Hickling… [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => ce-quil-ne-fallait-pas-manquer-cette-semaine-le-proces-des-tweets-homophobes-nicolas-sarkozy-dans-des-paroles-et-des-actes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-07 18:59:52 [post_modified_gmt] => 2016-02-07 17:59:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100225 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 100220 [post_author] => 25476 [post_date] => 2016-02-07 17:20:35 [post_date_gmt] => 2016-02-07 16:20:35 [post_content] => Ni une, ni deux, mais trois saisons! La série Orange Is The New Black a été prolongée pour trois saisons. C'est par un tweet des plus subtils que Netflix a annoncé l'excellente nouvelle sur Twitter: Sept oranges, comme sept saisons, en sachant que déjà trois ont déjà été diffusées et qu'une est en cours de préparation pour l'été 2016. Le compte y est. Les acteurs et actrices de la série ont fait part de leur enthousiasme sur Twitter: Le casting de la série était d'ailleurs présent (presque) au grand complet lors des Screen Actors Guild Awards (SAG Awards) qui se sont tenus samedi 30 janvier. Une cérémonie sous le signe de la diversité, comme un pied de nez totalement assumé aux Oscars. Récompensées dans la catégorie Meilleure distribution pour une série comique, toutes les actrices sont montées sur scène: «Regardez, voilà de quoi il s'agit quand on parle de diversité!» a lancé Laura Prepon avant de remercier Jenji Kohan et Netflix. https://www.youtube.com/watch?v=x2IP3ifK_Ck Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Orange is the New Black Cast I SAG Awards Acceptance Speech 2016 I TNT L'actrice Uzo Aduba a quand à elle reçu le prix de la meilleure actrice pour une série comique: https://www.youtube.com/watch?v=TybQsoO-6KQ Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Uzo Aduba I SAG Awards Acceptance Speech 2016 I TNT La prochaine saison d'Orange Is The New Black - la quatrième, donc - est attendue pour le 17 juin 2016. Un teaser a été dévoilé mi-janvier: https://www.youtube.com/watch?v=th8WT_pxGqg Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Orange Is the New Black - Season 4 - Teaser - Netflix [HD] [post_title] => «Orange Is The New Black» renouvelée pour trois saisons supplémentaires [post_excerpt] => La série «Orange Is The New Black», récompensée tout récemment aux SAG Awards, a été reconduite jusqu'en 2019. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => orange-is-the-new-black-renouvelee-pour-trois-saisons-supplementaires [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-07 17:20:35 [post_modified_gmt] => 2016-02-07 16:20:35 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100220 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 100217 [post_author] => 34 [post_date] => 2016-02-07 13:35:03 [post_date_gmt] => 2016-02-07 12:35:03 [post_content] => Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 4 février 2016, à lire en intégralité ici. Il avait été champion du monde junior en 2008 et 2009 et obtenu quelques secondes places dans les Grands Prix, le patineur artistique ouvertement gay Adam Rippon est monté sur la plus haute marche du podium, dimanche 24 janvier, aux championnats des États-Unis. À 26 ans – un âge presque canonique pour un patineur de haut-niveau –, le nouveau champion des États-Unis a répondu aux sceptiques d'un flamboyant: «Je suis comme une sorcière et vous ne pouvez pas me tuer. Je reviens tous les ans et je suis meilleur à chaque fois.» https://youtu.be/6Vy7KBC4yXA Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Adam Rippon Interview US Nats16 Il en a fait un message pour la Saint Valentin, une fête très prisée aux États-Unis: [post_title] => Le patineur américain Adam Rippon n'est pas près de lâcher la compétition [post_excerpt] => «Je suis comme une sorcière et vous ne pouvez pas me tuer», a rétorqué le sémillant Adam Rippon à ceux et celles qui le trouvent trop vieux pour la compétition. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => le-patineur-americain-adam-rippon-nest-pas-pres-de-lacher-la-competition [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-07 13:35:03 [post_modified_gmt] => 2016-02-07 12:35:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100217 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 100208 [post_author] => 25476 [post_date] => 2016-02-07 10:26:34 [post_date_gmt] => 2016-02-07 09:26:34 [post_content] => Virginie Merle-Tellenne, connue sous le nom de Frigide Barjot (et croisée cette semaine aux Assises pour l'abolition universelle de la maternité de substitution (GPA)), et son époux Basile de Koch (de son vrai nom Bruno Tellenne) ont été condamné.e.s à verser 3000 euros à la régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), selon un article de BuzzFeed. En novembre 2014, l'égérie déchue des opposant.e.s au mariage pour tous avait été expulsée de son appartement suite à une décision du tribunal d'instance du XVe arrondissement de Paris. Elle avait ensuite fait appel et «demandait également que la RIVP soit condamnée à payer environ 25000 euros pour “le préjudice matériel et moral causé par cette expulsion”», rappelle le journaliste David Perrotin. Le couple demandait en outre la condamnation du bailleur social qui les avait qualifié de «plaideurs rancuniers (…) d’une imagination procédurière». La cour d'appel a débouté le couple de toutes ses demandes et a fixé à 3000 euros la somme à verser à la RIVP. À lire sur BuzzFeed. [post_title] => Virginie Merle-Tellenne et son époux condamnés à verser 3000 euros à la RIVP [BuzzFeed] [post_excerpt] => Le couple Merle-Tellenne demandait 25000 euros pour «le préjudice matériel et moral» suite à son expulsion du logement qu'il occupait dans le 15e arrondissement. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => virginie-merle-tellenne-et-son-epoux-condamnes-a-verser-3000-euros-a-la-rivp-buzzfeed [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-06 18:33:11 [post_modified_gmt] => 2016-02-06 17:33:11 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100208 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 11 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 100206 [post_author] => 25476 [post_date] => 2016-02-07 09:30:58 [post_date_gmt] => 2016-02-07 08:30:58 [post_content] => … et Florian se demande s'il ne devrait pas commencer à s'inquiéter un peu… mes papas avant moi - ep 10 Retrouvez tous les épisodes précédents. L'album «Mes papas et moi» est disponible aux éditions Des ailes sur un tracteur. Illustrations Mikl Mayer [post_title] => «Mes papas avant moi» par Mikl Mayer: épisode 10 [post_excerpt] => Samantha s'accroche… [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => mes-papas-avant-moi-par-mikl-mayer-episode-10 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-06 17:35:25 [post_modified_gmt] => 2016-02-06 16:35:25 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100206 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 100204 [post_author] => 2 [post_date] => 2016-02-06 18:28:22 [post_date_gmt] => 2016-02-06 17:28:22 [post_content] => TF1, Mathilde Daudet. Les stéréotypes journalistiques sur Transcontinentales Sur le web: Ellen Page, Adele et Trump, être réfugié LGBT… sur Jude In The Sky TPMP ou l'humiliation banale. sur L'Avis ou la Vie de James a jamais Thor. Mes Chers Contemporains : Une Superbe émission ! sur Angry-Gaymer Voyage à Queer Country II: des queers, des guitares et des santiags. sur My queer corner [post_title] => Mathilde Daudet, TPMP, «Mes chers contemporains»…: Les posts de blogs qu'il fallait lire cette semaine sur Yagg [post_excerpt] => Sur Yagg, les blogueurs et blogueuses ont commenté le meilleur et le pire de l'actu télé de cette semaine… [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => mathilde-daudet-tpmp-mes-chers-contemporains-les-posts-de-blogs-quil-fallait-lire-cette-semaine-sur-yagg [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-06 18:28:22 [post_modified_gmt] => 2016-02-06 17:28:22 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=100204 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) ) [post] => WP_Post Object ( [ID] => 99996 [post_author] => 25476 [post_date] => 2016-02-08 11:21:42 [post_date_gmt] => 2016-02-08 10:21:42 [post_content] => À l'occasion de la deuxième édition de la semaine LGBT chinoise qui a débuté le 4 février, sera projeté mercredi 10 février le film On est là!, un documentaire sur les débuts du mouvement lesbien et féministe en Chine, au milieu des années 90. Yagg a rencontré Shi Tou (à droite), l'une des réalisatrices, et sa compagne Ming Ming. Toutes deux sont des artistes contemporaines reconnues qui questionnent notamment à travers la peinture et la photographie les thèmes de la sexualité, du corps et du féminisme. Elles vivent dans le village d'artistes du Yuan Ming Yuan à Pékin. Shi Tou est par ailleurs l'une des actrices du premier film lesbien réalisé en Chine en 2000 par Li Yu, Fish and Elephant (Cet été, en chinois). [private] Que raconte le documentaire On est là!? L'origine du film, c'est la quatrième conférence mondiale sur les femmes des Nations Unies qui s'est tenue à Pékin en 1995. C'était un grand événement en Chine à cette époque, c'était quelque chose de nouveau d'une part, et ensuite, c'était sur les femmes. Et 300 lesbiennes sont venues. L'État, le gouvernement ont réagi à cette manifestation. Il était prévu au départ que la conférence ait lieu à Pékin. L'État avait entendu que des lesbiennes et des féministes allaient faire des actions nues à Pékin et comme il y avait aussi des ONG, qui sont plus difficiles à contrôler, ça les a beaucoup inquiétés. Ils ont donc séparé la conférence. Tout ce qui était officiel était à Pékin, le reste, les ONG, la conférence, avaient lieu en banlieue, à deux heures de voiture de Pékin. Comme c'est très loin, les habitant.e.s ne pouvaient pas y aller, et les journalistes non plus, afin d'éviter que les informations influencent la population. Juste avant l'ouverture de la conférence, les policiers, l'armée et le bureau de sécurité de l'État, sont arrivés à un village près de l'ancien palais d'été à Pékin, le premier village des artistes chinois à l'époque, avant l'ouverture. Que faut-il retenir de cet événement? C'était le 20e anniversaire de cette conférence, l'an dernier. Moi et trois autres artistes et militantes avons pu réaliser et produire ce film. Ça nous paraissait important car en Chine, il n'existe pas de film qui retrace l'évolution, le changement qu'ont connu les femmes depuis 20 ans, c'était l'occasion de faire un film et d'interviewer des féministes, des lesbiennes qui ont participé à cette conférence. Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur We are here Aujourd'hui c'est possible de faire un film qui aborde les questions LGBT en Chine?
C'est possible, mais vous n'aurez pas de visa d'exploitation donc il ne sortira pas en salles. Et il ne sera pas possible de le diffuser sur Internet, ou bien il sera retiré.
Récemment, le réalisateur Fan Popo a découvert que son film qui parle justement d'homosexualité a été retiré d'un site internet. Il a porté plainte contre Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision. (Fan Popo a obtenu gain de cause devant la justice, mais il n'est toujours pas possible de diffuser son film en ligne, ndlr) Concernant Fish and Elephant dans lequel j'ai joué, il a obtenu pas mal de prix à l'étranger, mais il a seulement pu sortir à l'étranger. Il n'était pas autorisé à avoir une sortie en salles en Chine. Les gens qui l'ont vu en Chine ont seulement pu assister à des projections privées, ou à des festivals indépendants. En 2001, il a aussi été présenté au festival du film queer à Pékin, avant que le festival ne soit finalement interdit. Peut-on dire qu'il y a une culture LGBT aujourd'hui en Chine? On peut parler de l'homosexualité dans les grands médias, mais difficilement. Il y avait une circulaire de l'Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision qui interdisait toutes les œuvres qui en parlaient, donc c'est un sujet tabou. Avant des gens pouvaient porter plainte, mais maintenant, on ne peut même plus trouver cette circulaire; donc on ne sait pas si elle est abrogée ou si c'est encore d'actualité, c'est encore flou. Mais on sait qu'on ne peut pas trop aborder le sujet dans les médias.
Le plus souvent, ce sont des sujets négatifs, des gens qui se suicident. Pour pallier à ça, on a des sites internet, ou des minis-festivals qui font des tournées dans les universités, et les étudiants peuvent venir voir des films LGBT.
Comment c'est d'être homo ou bi en Chine? Est-ce envisageable de faire son coming-out dans sa famille ou à son travail? Il n'y a pas de situation générale. Dans les grandes villes, il y a quand même des activités, des associations, des lieux pour les personnes LGBT, mais dans les petites villes, c'est plus difficile, car la Chine reste encore une société rurale. Les personnes LGBT qui vivent dans les campagnes partent souvent pour venir vivre en ville. Il y a de plus en plus de gens qui connaissent maintenant l'homosexualité, la notion d'homosexualité, mais l'État contrôle encore tous les sujets LGBT ou féministes, pour que cela ne crée pas un débat. Je ne comprends d'ailleurs pas quel est le but de l'État en interdisant tous ces sujets. Peut être est-ce parce que c'est contre les traditions ou contre les pensées révolutionnaires du parti communiste? Je crois que c'est parce que ils pensent que c'est anormal ou pervers.

Shi_Tou_1_637x309 © Shi Tou

Les féministes font-elles peur au gouvernement chinois? Oui, mais on ne comprend pas pourquoi, car ce n'est pas un sujet principal. Le gouvernement est très sensible à tous ces mouvements, au fait que des gens agissent.
Il y a des personnes qui ne se contentent plus d'écrire, mais qui font des choses, qui réalisent des performances dans l'espace public, distribuent des documents et des tracts, manifestent devant un tribunal pour faire pression. Le gouvernement fait très attention à tous ces mouvements.
«En avril 2015, cinq militantes féministes ont été arrêtées alors qu'elles préparaient une grande action de sensibilisation contre le harcèlement sexuel en distribuant des autocollants dans l'espace public. Elles risquaient cinq ans d'emprisonnement et ont finalement été relâchées grâce à une mobilisation internationale. Selon l'enquête, ce sont des «troubles de l'ordre public». Auparavant elles ont manifesté, ont fait des performances pour attirer l'attention sur le problème du harcèlement dans les transports en commun. ou sur le problème des violences familiales, et sur les inégalités de chance en fonction de si on est une femme ou un homme. L'une d'elles est Wei Tingting une militante très visible qui est justement la productrice de On est là!. [/private] Un grand merci à Yu Zhou pour la traduction. La projection de On est là!, réalisé par Shi Tou et Jing Zhao aura lieu le mercredi 10 février à 20H, à la mairie du 3e arrondissement. [post_title] => Shi Tou, artiste et réalisatrice lesbienne en Chine: «L'État contrôle encore tous les sujets LGBT ou féministes» [post_excerpt] => Shi Tou a co-réalisé le documentaire «On est là!», qui retrace l'émergence du mouvement lesbien en Chine en 1995. Yagg l'a rencontré avec sa compagne Ming Ming lors de leur passage à Paris. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => shi-tou-artiste-et-realisatrice-lesbienne-en-chine-letat-controle-encore-tous-les-sujets-lgbt-ou-feministes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-08 11:27:55 [post_modified_gmt] => 2016-02-08 10:27:55 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=99996 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 9 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [queried_object] => [queried_object_id] => )
VOIR LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES
AUJOURD'HUI : vendredi 12 février |jeudi 11 février |mercredi 10 février |mardi 09 février
Les plus récents
Dans la tête  |  12 H 24  |  
Non à l'homophobie !  |  7 H 39  |  
Culture ,Jeu vidéo ,Actu  |  2 H 59  |  
Tour du web  |  2 H 16  |  
Non classé  |  11 H 33  |  
Dans la tête  |  8 H 16  |