Culture & Loisirs , Plus
12 février  |  12 H 13  |  0 COMMENTAIRE
Les lectures de Yagg: «Histoire de la violence», «Allô Dr. Laura?», «Les guérir»…
Mais aussi le passionnant «Paradis amer» et les rééditions de Dorothy Allison et de Federico Garcia Lorca…
Vidéo Buzz  |  16 h 19  |  7 COMMENTAIRES
Le plaidoyer de Sophia Aram contre les religions qui empêchent «chacun d’aimer qui il veut»
Présente sur le plateau du «Petit Journal», Sophia Aram a livré un discours invitant les croyant.e.s à ne pas imposer leur religion à d'autres.
Ciné  |  15 h 53  |  18 COMMENTAIRES
Découvrez la première bande-annonce des «4 Fantastiques»
Vivement le 5 août!
Monde , People , Télé  |  15 h 13  |  0 COMMENTAIRE
Trop d’homos à la télé? «Changez de chaîne», conseille Michael Urie
Pour le comédien ouvertement gay Michael Urie, les personnes qui se plaignent qu'il y a trop de LGBT à la télévision devraient revoir leur jugement.
Monde  |  14 h 59  |  75 COMMENTAIRES
70 ans de la libération des camps de concentration: l’Ilga-Europe met en garde contre la montée des discriminations
Plusieurs organisations tirent la sonnette d'alarme face aux «mouvements xénophobes et d'extrême-droite» en ce jour de commémoration.
Monde  |  13 h 04  |  51 COMMENTAIRES
Une élue lesbienne de l’Alabama menace de révéler les infidélités de ses collègues anti-mariage pour tous
Élue démocrate au sein de la Chambre des représentant.e.s de l'Alabama, Patricia Todd, ouvertement lesbienne, trouve que certain.e.s collègues prétendant «défendre la famille» sont «hypocrites».
Culture & Loisirs  |  12 h 36  |  0 COMMENTAIRE
Adel Tincelin, un photographe dans le silence de la ville
Auteur de deux livres sur la rénovation urbaine, le photographe trans' Adel Tincelin commente pour Yagg quelques-unes de ses photos.
People  |  11 h 48  |  1 COMMENTAIRE
Patrick Stewart: «Être entouré de gays et de lesbiennes a toujours été naturel»
Le comédien hétérosexuel Patrick Stewart ne ménage pas ses efforts pour soutenir le droit des personnes LGBT à être traitées à égalité.
Musique , Playlist  |  11 h 37  |  1 COMMENTAIRE
La Playlist Live! de la Yagg Team
Car pour vivre la musique, il faut aussi la voir en vrai, sentir la foule, en prendre plein les yeux et les oreilles... Découvrez notre sélection de lives, d'hier et d'aujourd'hui, intimistes ou au grand air...
PAGES:
WP_Query Object ( [query_vars] => Array ( [posts_per_page] => 8 [post__not_in] => Array ( [0] => 99272 ) [paged] => 359 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [monthnum] => 0 [year] => 0 [w] => 0 [category_name] => [tag] => [cat] => [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [comments_popup] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [nopaging] => [comments_per_page] => 50 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( ) [queried_terms] => Array ( ) [primary_table] => wp_1_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [post_count] => 8 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 21663 [max_num_pages] => 2708 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => 1 [is_404] => [is_embed] => [is_comments_popup] => [is_paged] => 1 [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 7de6f57eda5430cf39fdc7007c01cc21 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [updated_term_meta_cache] => [updated_comment_meta_cache] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) [query] => Array ( [posts_per_page] => 8 [post__not_in] => Array ( [0] => 99272 ) [paged] => 359 ) [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_1_posts.ID FROM wp_1_posts WHERE 1=1 AND wp_1_posts.ID NOT IN (99272) AND wp_1_posts.post_type = 'post' AND (wp_1_posts.post_status = 'publish') AND wp_1_posts.post_status != 'private' ORDER BY wp_1_posts.post_date DESC LIMIT 2864, 8 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 85839 [post_author] => 20473 [post_date] => 2015-01-27 16:19:57 [post_date_gmt] => 2015-01-27 15:19:57 [post_content] => Invitée hier, lundi 26 janvier, de l'émission spéciale islam du Petit Journal, l'humoriste Sophia Aram a profité de la tribune qui lui était offerte pour répondre à l'islamophobie du journaliste Philippe Tesson, qui a fait un amalgame entre des religieux extrémistes et l'ensemble des musulman.e.s. La chroniqueuse de France Inter a souligné que pour beaucoup de croyant.e.s, l'opinion religieuse n'a pas à empiéter sur la liberté des autres, pointant du doigt celles et ceux qui ont refusé le mariage pour tous au nom de leur croyance. Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Témoignage de Sofia Aram «Comme toi, lorsque je vois des abrutis partant faire le jihad après avoir rencontré Dieu sur Facebook, comme toi lorsque je vois des dindes quittant la France pour aller se faire sauter, au sens propre comme au figuré, comme toi lorsque je vois des blogueurs fouettés au nom de la charia, moi aussi je me dis que certains musulmans ou en tout cas certaines personnes se revendiquant de l'islam nous les brisent», a commencé Sophia Aram avant de préciser qui elle entend par «nous»: «Quand je dis nous, je pense à tous ces athées qui comme moi refusent d'être assimilés à tous ces cons […], à tous ces croyants, qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs, pour qui la religion est un choix qui n'engage qu'eux-mêmes, un choix intime, je pense à tous ces croyants qui respectent le droit de croire ou non, de pratiquer ou non, le droit de chacun d'aimer qui il veut, voire de l'épouser et ce, indépendamment de sa préférence sexuelle. […] Sincèrement si on pouvait continuer d'éviter de répondre au fondamentalisme par le racisme et la haine, on gagnerait du temps.» Nos derniers articles sur Le Petit Journal. Nos derniers articles sur Sophia Aram. [post_title] => Le plaidoyer de Sophia Aram contre les religions qui empêchent «chacun d'aimer qui il veut» [post_excerpt] => Présente sur le plateau du «Petit Journal», Sophia Aram a livré un discours invitant les croyant.e.s à ne pas imposer leur religion à d'autres. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => le-plaidoyer-de-sophia-aram-contre-les-religions-qui-empechent-chacun-daimer-qui-il-veut [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-27 16:19:57 [post_modified_gmt] => 2015-01-27 15:19:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85839 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 7 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 85845 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-01-27 15:53:26 [post_date_gmt] => 2015-01-27 14:53:26 [post_content] => Kate Mara (House of Cards), Jamie Bell (Billy Elliot), Miles Teller (Whiplash, Divergente), Michael B. Jordan (Chronicle) et Toby Kebbell (La Planète des Singes: L'affrontement) sont les têtes d'affiche de cette nouvelle adaptation des aventures de la plus ancienne équipe de super-héros Marvel, réalisée par Josh Trank. Sortie en salles le 5 août. http://www.dailymotion.com/video/x2fqx22_les-4-fantastiques-bande-annonce-vost-hd-fa-2?syndication=112212 Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Les 4 Fantastiques - Bande annonce exclusive [Officielle] VOST HD [post_title] => Découvrez la première bande-annonce des «4 Fantastiques» [post_excerpt] => Vivement le 5 août! [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => decouvrez-la-premiere-bande-annonce-des-4-fantastiques [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-28 10:46:28 [post_modified_gmt] => 2015-01-28 09:46:28 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85845 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 18 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 85833 [post_author] => 20473 [post_date] => 2015-01-27 15:13:57 [post_date_gmt] => 2015-01-27 14:13:57 [post_content] => Entre le pasteur homophobe qui s'est plaint de la présence trop importante de «programmes homos» à la télévision – et à qui Ellen DeGeneres puis Anderson Cooper ont répondu – et Billy Crystal qui considère que les personnages homos vont trop loin, il semble que certain.e.s voudraient remiser les homos au placard. Hors de question pour le comédien ouvertement gay Michael Urie, qui a joué un personnage gay dans la série Ugly Betty. Pour lui, le problème ne réside pas dans le fait que de plus en plus de LGBT sont visibles dans les médias mais dans le fait que certain.e.s ne savent pas utiliser leur télécommande. «Je ne crois pas qu'il y ait une surexposition, a-t-il indiqué à NewNowNext. S'il y a trop de relations sexuelles entre homos pour vous, changez de chaîne et ne regardez pas, ce n'est pas pour vous. Je trouve qu'il y a beaucoup trop de football à la télé. Mais je ne vais pas partout pour demander à ce qu'on enlève le football: je change de chaîne.» Photo Capture [post_title] => Trop d'homos à la télé? «Changez de chaîne», conseille Michael Urie [post_excerpt] => Pour le comédien ouvertement gay Michael Urie, les personnes qui se plaignent qu'il y a trop de LGBT à la télévision devraient revoir leur jugement. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => trop-dhomos-a-la-tele-changez-de-chaine-conseille-michael-urie [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-27 15:13:57 [post_modified_gmt] => 2015-01-27 14:13:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85833 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 85827 [post_author] => 25476 [post_date] => 2015-01-27 14:59:57 [post_date_gmt] => 2015-01-27 13:59:57 [post_content] => Aux côtés de plusieurs organisations de défense des droits humains, l'Ilga-Europe a profité de la commémoration des 70 ans de la libération du camp d'Auschwitz pour lancer un appel à tous les gouvernements d'Europe, mais aussi à l'ensemble des citoyen.ne.s pour que jamais l'Histoire ne se répète: «Ce jour de commémoration ne doit pas seulement commémorer ceux et celles qui sont mort.e.s dans cette tragédie, rappellent les organisations. La hausse actuelle de la peur et de la haine des autres, de l'extrême droite et des tendances xénophobes qui se traduisent par des comportements anti-Roms, antisémites, homophobes, transphobes, islamophobes et d'autres comportements discriminants, menacent les efforts entrepris pour promouvoir une Europe égale et inclusive. C'est pourquoi nous devons continuer à nous souvenir des conséquences dévastatrices de la discrimination et continuer à promouvoir l'égalité.» Les signataires de l'appel exhortent «les gouvernements nationaux, ainsi que les organisations inter-gouvernementales, les organisations de la société civile et les individus» à se mobiliser: «Il en va de la responsabilité des États de protéger nos sociétés, d'assurer la protection des droits humains et la sécurité de tous les citoyen.ne.s. Nous appelons à un engagement et à des actions plus fortes de l'Union européenne, des États membres, des institutions et de la société pour combattre le racisme, la discrimination, les mouvements xénophobes et d'extrême droite. Il est impératif que ceux et celles qui prennent les décisions fassent tout leur possible pour empêcher qu'une telle destruction et inhumanité ne se reproduisent un jour.» LA DÉPORTATION DES HOMOSEXUELS MENTIONNÉE DANS L'HOMMAGE DE FRANÇOIS HOLLANDE Lors du discours qu'il a prononcé ce matin, mardi 27 janvier, au Mémorial de la Shoah, le Président de la République François Hollande a rendu hommage à toutes les victimes de la déportation: «Six millions de femmes et d'hommes exterminé.e.s parce que Juifs, et combien d'autres mis en esclavages, mis à mort, parce que Tziganes, homosexuels, slaves, communistes, résistants, handicapés.» En août 2011, Rudolf Brazda, le dernier déporté homosexuel ayant survécu à l'enfer des camps de concentration, s'est éteint à l'âge de 98 ans. Il avait reçu la Légion d'Honneur et fait l'objet d'une biographie, Itinéraire d'un triangle rose, aux éditions Florent Massot. Yagg l'avait interviewé en 2010: http://youtu.be/9yPLoH3qyvQ Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Triangles roses: Rudolf Brazda le dernier survivant connu témoigne sur Yagg Photo Wolfgang Manousek de Dormagen [post_title] => 70 ans de la libération des camps de concentration: l'Ilga-Europe met en garde contre la montée des discriminations [post_excerpt] => Plusieurs organisations tirent la sonnette d'alarme face aux «mouvements xénophobes et d'extrême-droite» en ce jour de commémoration. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => 70-ans-de-la-liberation-des-camps-de-concentration-lilga-europe-met-en-garde-contre-la-montee-des-discriminations [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-28 13:14:30 [post_modified_gmt] => 2015-01-28 12:14:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85827 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 75 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 85829 [post_author] => 20473 [post_date] => 2015-01-27 13:04:10 [post_date_gmt] => 2015-01-27 12:04:10 [post_content] => La justice a décidé vendredi 23 janvier d'annuler la loi interdisant le mariage aux couples de même sexe dans l'Alabama. Plusieurs élu.e.s ont alors exprimé leur désapprobation au nom des «valeurs familiales» qui seraient mises en péril. Mais selon Patricia Todd, élue ouvertement lesbienne de la Chambre des représentant.e.s de cet État du sud des États-Unis, certain.e.s devraient faire très attention à leurs propos. «JE N'AIME PAS LES HYPOCRITES» «Je ne supporterai pas et je ne permettrai pas à des législateurs/trices de parler de “valeurs familiales” alors qu'ils/elles ont des liaisons, et j'en connais plusieurs qui en ont ou qui en ont eu, a-t-elle affirmé d'après The Times Daily. Je ferai sortir du placard les élu.e.s qui veulent s'y cacher.» Patricia Todd a confié au quotidien qu'elle avait été blessée et énervée par certaines remarques émises par ses pairs mais qu'elle a l'assurance d'être «du bon côté» dans son combat pour l'égalité des droits. Sur les liaisons adultérines des parlementaires, elle a finalement indiqué à The Huffington Post qu'elle ne disposait que de rumeurs: «Je ne suis évidemment pas l'autre personne impliquée, mais on n'entendra jamais que j'ai trompé une partenaire ou que j'ai eu une liaison, a appuyé Patricia Todd. Il y a une chose sur laquelle je suis constante, c'est que je n'aime pas les hypocrites. Si vous pouvez expliquer votre position et que vous appliquez à vous-même les mêmes règles que celles que vous voulez pour moi, alors très bien. Mais vous ne pouvez pas sortir et salir ma communauté en nous condamnant et en nous faisant passer pour des moins que rien et espérer que je resterai calme.» Porteuse d'une proposition de loi pour assurer la protection des salarié.e.s LGBT contre les discriminations, Patricia Todd pense que ses chances de convaincre ses adversaires politiques de voter pour cette mesure sont désormais limitées. Mais elle espère que ses menaces dissuaderont les sorties homophobes. La décision de justice annulant l'interdiction faite aux couples de même sexe de se marier ne sera effective que le 9 février. Si la cour d'appel fédérale du 11e circuit confirme ce jugement rendu en première instance, l'Alabama deviendra à cette date le 37e État américain – en plus du district de Columbia – où les couples de même sexe peuvent s'unir. Photo Capture [post_title] => Une élue lesbienne de l'Alabama menace de révéler les infidélités de ses collègues anti-mariage pour tous [post_excerpt] => Élue démocrate au sein de la Chambre des représentant.e.s de l'Alabama, Patricia Todd, ouvertement lesbienne, trouve que certain.e.s collègues prétendant «défendre la famille» sont «hypocrites». [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => une-elue-lesbienne-de-lalabama-menace-de-reveler-les-infidelites-de-ses-collegues-anti-mariage-pour-tous [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-27 13:04:10 [post_modified_gmt] => 2015-01-27 12:04:10 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85829 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 51 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 85458 [post_author] => 3 [post_date] => 2015-01-27 12:36:13 [post_date_gmt] => 2015-01-27 11:36:13 [post_content] => «“On sait bien, vous et moi, que c'est pas vrai.” Que je ne peux pas honnêtement m'intéresser à la rénovation urbaine pour la rénovation urbaine. Il n'a pas tort. Il habite aux Mureaux, il fait des tractions sur un vieux terrain de jeux entre le quartier des Musiciens et celui de la Vigne Blanche, et il me dit Madame; il pourrait aussi bien me dire Monsieur. La rénovation urbaine pour moi sera devenue, après la recherche photographique, politique et historique, une quête identitaire personnelle. J'ai fini ma longue marche en Ile-de-France, mon arpentage systématique des quartiers en rénovation. J'ai trouvé ce que je ne cherchais pas; les barres intérieures ont été foudroyées.» C'est par ce paragraphe que débute l'épilogue d'Archives 02, le deuxième recueil d'Adel Tincelin. Pendant quatre ans, du printemps 2010 au printemps 2014, le photographe a arpenté les quartiers et les cités, saisissant des instants de vie silencieuse, de ville qui meurt ici, qui renaît là. Sans jamais s'interroger réellement sur ce qui l'attirait dans le sujet de la rénovation urbaine. Jusqu'à ce mois de février 2014, à la toute fin du projet, où il a «tilté». Au total, un peu plus de 3000 images, réunies en deux recueils, Archives 01 (mai 2012) et Archives 02 (octobre 2014). La difficulté principale, selon le photographe? «Trouver la juste distance. Je n'habite pas un quartier de cité, la rénovation urbaine était à la fois au cœur du sujet et un prétexte à aller dans les quartiers voir, mais cette question du regard, du voir, ça a longtemps été problématique. J'ai beaucoup marché et pendant tout le premier livre ça a été au cœur des réflexions en marchant, “qu'est-ce que je fais là et quelle est ma légitimité à être là en tant que personne?” J’avais envie de réfléchir à une façon de montrer ces quartiers sans être dans la reproduction de l'image fantasmatique, médiatique, très caricaturale. La façon dont, à la fois, je marche et je regarde et comment les photos sont l'image de ce regard-là et du regard qui circule. Je ne fais pas de photos en surplomb, on ne voit pas les tours en entier, je ne fais pas de contre-plongée… C'est une sorte de regard de face mais qui n'est pas non plus dans un truc trop esthétisant. Il ne s'agissait pas de faire un travail joli, luxueux, très photographique classiquement sur les quartiers.» La transition, ou transitude, que semble préférer Adel, intervient donc tard dans ce travail:
«Ce n'est pas la question, et en même temps, comme tout mon travail est autour de la question de la représentation, et d'où on regarde, comment on regarde quand on est de l'extérieur, ça s'imposait à moi de l'évoquer. Pas d'une manière intime, mais par rapport à la question du regard.»
Pour les photos que nous lui avons demandé de commenter, Adel Tincelin a choisi «des images qui me touchent plus et qui parlent moins de rénovation urbaine, le sujet est un petit peu plus personnel». «Des images où on est plus proche que dans les autres images, où on a un petit peu plus de champ, où il est plus question des quartiers, des chantiers. Là où ça croise en termes d'images cette histoire personnelle et l'histoire plus politique et photographique. Je pense que quand je m'aperçois que je suis trans', je me dis ”ça fait 4 ans que je photographie des barres murées”… (rires) C'est pour cela aussi qu'il fallait que cela soit quelque part dans ce travail. À la fois le sujet n'est pas du tout celui-là parce que ça reste une question politique, sociale parce que c'est ça qui m'intéresse, mais il y a quand même cette fascination personnelle que je n'arrivais pas forcément à démêler mais que je sentais présente pour les espaces vides, les espaces murés, les espaces désaffectés, bref tous ces endroits un peu silencieux, où justement la question de l'habitat est moins présente, la question humaine est quasiment absente et où l'on est plus dans une sorte de confrontation à du vide, à quelque chose qui bloque en tout cas, qui est de l'ordre du mur et de ce que l'on ne voit pas.» «Jusqu'ici je l'expliquais par rapport à mon parcours biographique, poursuit le photographe, puisque enfant j'ai habité dans les années 70 dans un quartier de logements sociaux, je le reliais à ça, à ces souvenirs-là, mais effectivement ça n'expliquait pas forcément la fascination en tant que telle.
«Ça m'explique aussi une certaine façon de photographier, ce rapport qu'il y a à la distance, à quelque chose d'assez silencieux, ça m'explique ma difficulté à poser des mots, je parle beaucoup mieux depuis (rires). Je peux écrire beaucoup mieux qu'avant, ce qui était toujours très compliqué.»
«Si on continue sur les parallèles, le fait qu'on casse les tours, qu'on casse les murs à un moment, sans trop en faire dans la métaphore il y avait quand même – en tout cas au moment où moi je tilte – un truc qui était du coup assez drôle. Puis en tant que photographe, l'honnêteté aussi de se dire qu'il y a des raisons politiques pour lesquelles on s'attache à un travail et aussi tout ce qui nous motive de nos obsessions, nos parcours moins clairs qui nous font regarder les choses d'une certaine manière.» QUARTIER SAINT-BLAISE, JANVIER 2012/NOVEMBRE 2012 22novembre2012_Saint-Blaise_Paris_09 27janvier2012_Saint-Blaise_Paris20_16 «L’image est largement occupée par ces grands murs, qui sont très présents, qui obstruent un peu tout l'espace de l'image et en même temps ce n'est pas non plus quelque chose de complètement fermé, on voit un peu qu'il y a des travaux, il y a un peu de nature… La photo n°1 montre une des petites barres désaffectées, qui est maintenant détruite, du quartier St Blaise, la barre qui surplombait l'image n°2. C'est vraiment un drôle de lieu, architecturalement un peu fou, parce qu'il y a une sorte de parvis en surplomb qui chute après. La barre a été détruite, ça ouvre un peu le quartier. J'aime bien les lumières un peu étales, que le soleil ne soit pas trop présent, sans faire non plus dans quelque chose de trop doux. Je retouche très peu les images, c'est de l'argentique, je pense qu'il y a aussi une forme d'image à laquelle on est moins habitué. Aujourd'hui on est habitué à des images plus contrastées, il y a 10 ans on m'aurait moins demandé si je les retouchais. J’aime aussi le côté vanité, le côté détruit ou qui va l'être… Une sorte de vanité urbaine, ce mélange de choses qui passent, qui changent sans vraiment changer. Il y a ça aussi dans cette image avec ces fresques effacées.» GONESSE, AOÛT 2013 Saint-Blin_Gonesse_13aout2013_06 «On est dans la série des images des barres murées. C’est le genre d'images pour lesquelles j'ai une certaine fascination. Du vivant, du construit et en même temps quelque chose qui est mort, qui va changer, qui va être détruit, réhabilité… et derrière lequel on ne sait pas ce qu'il se passe. En même temps, on sait parce que c'est la vie, c'est notre vie, c'est les gens. Il y a ce côté décor, c'est du vide derrière. On pourrait croire que c'est de l'urbain qui vit mais c'est de l'urbain qui est mort.» COLOMBES, JUILLET 2012 17juillet2012_Les-Greves_Colombes03 «Une de mes photos préférées: il y a du mur, cet immeuble derrière, ces couleurs que j'aime bien et qui résument bien, peut-être, ce travail. C'est une sorte de parking, un peu triste, comme il y en a pas mal dans ces quartiers, où urbainement on ne sait pas trop si on est sur du trottoir, de la rue, du parking, du derrière de tour, du truc à l'abandon. Il y a quelque chose d'assez positif, ces sortes de traces sur le mur disent assez bien ça pour moi, oui ça peut être moche, et en même temps il y a ce côté feu d'artifices. Il y a ce mélange-là, que j’aime bien, de beauté urbaine et de choses moins jolies, moins faciles. C'est peut-être ça qui me parle dans ces images-là. Et il y a ce qui revient souvent dans mes images, cette rencontre entre le béton et la nature, cette tentative de verdure.» Pour aller plus loin: - Acheter les livres d'Adel Tincelin. - Vendredi 13 février, à 18h30, rencontre autour de trois ouvrages avec Adel Tincelin pour Archives 02, Agnès Deboulet et Christine Lelévrier (Rénovations urbaines en Europe, PUR, 2014) et Hortense Soichet (Ensembles, Habiter un logement social en France, Créaphis, 2014): Amphi 11, École d'architecture de Paris la Villette: 144, avenue de Flandre, 75019 Paris. [post_title] => Adel Tincelin, un photographe dans le silence de la ville [post_excerpt] => Auteur de deux livres sur la rénovation urbaine, le photographe trans' Adel Tincelin commente pour Yagg quelques-unes de ses photos. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => adel-tincelin-un-photographe-dans-le-silence-de-la-ville [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-03-04 09:55:09 [post_modified_gmt] => 2015-03-04 08:55:09 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85458 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 85820 [post_author] => 20473 [post_date] => 2015-01-27 11:48:15 [post_date_gmt] => 2015-01-27 10:48:15 [post_content] => À l'affiche du film Match, actuellement diffusé aux États-Unis, le comédien Patrick Stewart y interprète un professeur de danse bisexuel à la retraite. Et s'il en avait eu la possibilité, il aurait joué un gay «extraordinairement sage et sexy» dans la série Vicious où apparaît son ami Ian McKellen. S'il est lui-même hétéro – il l'a confirmé en faisant son coming-out il y a quelques mois après que The Guardian a cru qu'il était gay –, jouer des personnages homos ou bis fait partie de ses envies. Il se voit d'ailleurs comme un «allié» du mouvement pour l'égalité des droits. Probablement parce que depuis le début de sa carrière, Patrick Stewart est entouré de collègues homosexuel.le.s qui l'ont tiré vers le haut. «FLATTÉ QU'ON ME PENSE GAY» «Quand je regarde en arrière vers le début de ma carrière, mon aisance et mon sentiment de confort quand je suis entouré de collègues et d'ami.e.s très proches gays et lesbiennes ont toujours été, pour moi, très naturels, et je pourrais même dire que cela constituait parfois l'un des aspects les plus attachants, a confié Patrick Stewart à The Advocate. Je crois que c'est pour cela que le théâtre est un monde aussi attendrissant, parce qu'il embrasse tout et qu'il l'a toujours fait. Il n'y a jamais eu de moment précis où j'aurais intellectuellement décidé de devenir un militant pour les droits civiques des homos. Ça a toujours été naturel et simple. Et plus tard dans la vie, quand j'ai rencontré des activistes très connu.e.s comme Ian McKellen, j'étais très heureux de pouvoir participer à des campagnes, de marcher et de les soutenir de toutes les façons possibles parce qu'il m'a toujours semblé qu'on faisait tout un foin de pas grand-chose.» Le militantisme et le fait de travailler régulièrement avec Ian McKellen, dans la saga X-Men mais aussi au théâtre, ont considérablement rapproché les deux hommes. Qui n'ont pas hésité à s'afficher bras dessus bras dessous. D'après Patrick Stewart, c'est ce qui a provoqué l'erreur de The Guardian concernant son orientation sexuelle. «Mais en toute franchise, j'ai été assez flatté par cette affirmation, affirme-t-il. Et la première réaction que j'ai reçue venait de Ian McKellen qui m'a envoyé un mail pour me dire “Félicitations!”. J'ai accepté ses félicitations et je lui ai dit que j'avais reçu une distinction très honorable.» Selon lui, la confusion du journal britannique est probablement liée aux photos publiées par lui-même et Ian McKellen sur les réseaux sociaux. «Oui, je reconnais qu'on a été un peu coquins et même un peu provocateurs, mais on a tous les deux adoré ça», a-t-il assuré. Et si c'était à refaire, nul doute que Patrick Stewart recommencerait. Photo Capture [post_title] => Patrick Stewart: «Être entouré de gays et de lesbiennes a toujours été naturel» [post_excerpt] => Le comédien hétérosexuel Patrick Stewart ne ménage pas ses efforts pour soutenir le droit des personnes LGBT à être traitées à égalité. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => patrick-stewart-etre-entoure-de-gays-et-de-lesbiennes-a-toujours-ete-naturel [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-27 11:48:15 [post_modified_gmt] => 2015-01-27 10:48:15 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85820 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 85818 [post_author] => 25476 [post_date] => 2015-01-27 11:37:26 [post_date_gmt] => 2015-01-27 10:37:26 [post_content] => Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team. Julien Massillon: If I Ain't Got You, Alicia Keys Artiste jusqu'au bout des ongles, Alicia Keys m'impressionne toujours dès qu'elle s'assied devant le clavier d'un piano et qu'elle se met à chanter. Chacune de ses interprétations live me transporte et me fait découvrir de nouvelles choses, pas entendues sur les albums studio, et quand elle avait Jermaine Paul parmi ses choristes, c'était encore plus grandiose. Fatima Rouina: Tous les mêmes, Stromae Tous les mêmes, c'est LA chanson qu'on a entendue depuis plus de deux ans sur toutes nos radios… et même aux States! Évidement, on se souviendra du live sur le plateau du Grand Journal. Lors de cette performance, Stromae s'était dédoublé en femme. Depuis, le maestro a fait d'autres performances, dont une a cappella en duo avec quatre chanteurs vocalistes. Le résultat est tout aussi AMAZING! Christophe Martet: I'm coming out, Diana Ross Central Park 1980. Une foule immense sous le soleil et une Diana Ross au mieux de sa forme. Xavier Héraud: Summertime, Janis Joplin Parce qu'on a rarement habité une scène – et une chanson – avec autant d'intensité. Je connais chaque note, chaque respiration de cette version, découverte à une époque où l'on copiait encore les albums des copains sur des cassettes. Bénédicte Mathieu: Mrs Robinson, Simon and Garfunkel Live? Pour moi, mon premier concert, en 1979, Supertramp, dans sa tournée «Breakfast In America», passait par Paris. Inoubliable mais malheureusement indisponible en vidéo. Puisque je suis dans le vintage, le live du concert de Simon and Garfunkel dans Central Park (en intégralité ici). Un concert pour l'histoire, gratuit, donné devant un demi-million de personnes. Cela commence par Mrs Robinson. Judith Silberfeld: Try, P!nk Avec P!nk, le spectacle est loin de n'être que sur scène. À éviter si vous avez un torticolis. Jordan Venant: Modaddiction, Pleymo Rares sont les groupes français que j'ai écoutés qui ont eu la possibilité de passer sur une chaine télévisée. Une bonne excuse pour vous faire partager le tout premier groupe de rock/néométal français qu'il m'a été donné de connaitre. Maëlle Le Corre: Dying, Hole À voir toutes ces vidéos de concert glanées sur YouTube, on en deviendrait presque nostalgique d'une époque qu'on n'a parfois même pas connue… Pour moi, ce sera ces images des années 90, avec évidemment les concerts de Hole et ce concert de 99 à l'Electric Factory avec une Courtney Love toute rose et pimpante, mais aussi bouleversante pour ce Dying, une de ses meilleures chansons. Photo Eva Rinaldi [post_title] => La Playlist Live! de la Yagg Team [post_excerpt] => Car pour vivre la musique, il faut aussi la voir en vrai, sentir la foule, en prendre plein les yeux et les oreilles... Découvrez notre sélection de lives, d'hier et d'aujourd'hui, intimistes ou au grand air... [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => la-playlist-live-de-la-yagg-team [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-02-03 21:41:29 [post_modified_gmt] => 2015-02-03 20:41:29 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85818 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) ) [post] => WP_Post Object ( [ID] => 85839 [post_author] => 20473 [post_date] => 2015-01-27 16:19:57 [post_date_gmt] => 2015-01-27 15:19:57 [post_content] => Invitée hier, lundi 26 janvier, de l'émission spéciale islam du Petit Journal, l'humoriste Sophia Aram a profité de la tribune qui lui était offerte pour répondre à l'islamophobie du journaliste Philippe Tesson, qui a fait un amalgame entre des religieux extrémistes et l'ensemble des musulman.e.s. La chroniqueuse de France Inter a souligné que pour beaucoup de croyant.e.s, l'opinion religieuse n'a pas à empiéter sur la liberté des autres, pointant du doigt celles et ceux qui ont refusé le mariage pour tous au nom de leur croyance. Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Témoignage de Sofia Aram «Comme toi, lorsque je vois des abrutis partant faire le jihad après avoir rencontré Dieu sur Facebook, comme toi lorsque je vois des dindes quittant la France pour aller se faire sauter, au sens propre comme au figuré, comme toi lorsque je vois des blogueurs fouettés au nom de la charia, moi aussi je me dis que certains musulmans ou en tout cas certaines personnes se revendiquant de l'islam nous les brisent», a commencé Sophia Aram avant de préciser qui elle entend par «nous»: «Quand je dis nous, je pense à tous ces athées qui comme moi refusent d'être assimilés à tous ces cons […], à tous ces croyants, qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs, pour qui la religion est un choix qui n'engage qu'eux-mêmes, un choix intime, je pense à tous ces croyants qui respectent le droit de croire ou non, de pratiquer ou non, le droit de chacun d'aimer qui il veut, voire de l'épouser et ce, indépendamment de sa préférence sexuelle. […] Sincèrement si on pouvait continuer d'éviter de répondre au fondamentalisme par le racisme et la haine, on gagnerait du temps.» Nos derniers articles sur Le Petit Journal. Nos derniers articles sur Sophia Aram. [post_title] => Le plaidoyer de Sophia Aram contre les religions qui empêchent «chacun d'aimer qui il veut» [post_excerpt] => Présente sur le plateau du «Petit Journal», Sophia Aram a livré un discours invitant les croyant.e.s à ne pas imposer leur religion à d'autres. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => le-plaidoyer-de-sophia-aram-contre-les-religions-qui-empechent-chacun-daimer-qui-il-veut [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-27 16:19:57 [post_modified_gmt] => 2015-01-27 15:19:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=85839 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 7 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [queried_object] => [queried_object_id] => )
VOIR LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES
AUJOURD'HUI : jeudi 11 février |mercredi 10 février |mardi 09 février |lundi 08 février
Les plus récents
Dans la tête  |  12 H 24  |  
Non à l'homophobie !  |  7 H 39  |  
Culture ,Jeu vidéo ,Actu  |  2 H 59  |  
Tour du web  |  2 H 16  |  
Non classé  |  11 H 33  |  
Dans la tête  |  8 H 16  |