Chats | 09 avril 2015  |  5 h 22 | 0 COMMENTAIRES
À vos agenda: chat avec SOS homophobie le 15 avril
Vous avez des questions pour (ou sur) SOS homophobie? C'est le moment de les
Chats | 19 février 2015  |  5 h 31 | 88 COMMENTAIRES
Chat avec la rédaction: «Sans un nombre suffisant d’abonné.e.s, Yagg aura du mal à poursuivre son activité»
Mercredi 18 février, Xavier Héraud, Christophe Martet et Judith Silberfeld ont répondu à vos
Chats | Yagg | 05 novembre 2014  |  3 h 23 | 64 COMMENTAIRES
Chat avec l’équipe de Yagg: «Le moment est venu de passer à un modèle dans lequel les internautes seront amené.e.s à s’abonner»
À l'occasion des 6 ans du site, l'équipe de Yagg a répondu aux questions des internautes.
Chats | Société | 17 octobre 2014  |  3 h 10 | 0 COMMENTAIRES
Chat avec Jules et Coline du collectif Existrans: l’intégralité des échanges
Mercredi 15 octobre, Yagg recevait Coline et Jules du collectif Existrans pour un chat avec les internautes. Voici l'intégralité des échanges.
Chats | 09 octobre 2014  |  6 h 53 | 13 COMMENTAIRES
Existrans 2014: Posez vos questions à Coline et Jules
À quelques jours de la marche du 18 octobre, deux membres du collectif Existrans viendront chatter avec les internautes de
Chats | 23 juin 2014  |  6 h 30 | 14 COMMENTAIRES
Droits des trans’, PMA, Marche…: Posez vos questions à l’équipe de l’Inter-LGBT
Jérôme Beaugé et plusieurs autres responsables de l'association répondront à toutes vos interrogations lundi 23 juin, de 19 heures à 20
Chats | Société | 22 février 2014  |  11 h 02 | 43 COMMENTAIRES
«Oui Oui Oui réfléchit à porter la question de la PMA devant la Cour européenne des droits de l’homme»
PMA, droit des trans', GPA: Le 14 février dernier, Anne et Fred, du collectif Oui Oui Oui, ont répondu aux nombreuses questions des
Chats | 09 février 2014  |  5 h 46 | 25 COMMENTAIRES
PMA, égalité des droits…: Posez vos questions à Oui Oui Oui
Deux représentant.e.s du collectif répondront aux interrogations des internautes le 14 février à partir de 11
Chats | Société | 03 février 2014  |  5 h 39 | 2 COMMENTAIRES
Sergio Coronado: «Dans l’esprit du gouvernement, les questions LGBT semblent avoir été définitivement réglées avec l’adoption du mariage pour tous»
L'un des trois parlementaires ouvertement homos a répondu aux internautes de Yagg sur tous les sujets d'actualité: PMA, GPA, ABC de l'égalité, pseudo-«théorie du
Chats | 30 janvier 2014  |  6 h 25 | 0 COMMENTAIRES
Posez vos questions à Sergio Coronado
Égalité des droits, droits des trans', PMA… Le député EELV répond à vos
Chats | Société | 25 janvier 2014  |  11 h 43 | 8 COMMENTAIRES
Egalité des droits, PMA, etc.: Le 30 janvier, chattez avec Sergio Coronado
Posez vos
Chats | 01 décembre 2013  |  2 h 32 | 9 COMMENTAIRES
Anne Hidalgo: « Paris ne peut pas être une ville qui accepte l’homophobie et la ségrégation en raison de l’orientation sexuelle »
Lutte contre l'homophobie, prévention, Paris la nuit, Gay Games... La candidate PS et PC aux municipales de mars 2014 a répondu aux nombreuses questions des internautes de
PAGES:
WP_Query Object ( [query_vars] => Array ( [category_name] => chats [posts_per_page] => 12 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [monthnum] => 0 [year] => 0 [w] => 0 [tag] => [cat] => 468 [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [paged] => 0 [comments_popup] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [nopaging] => [comments_per_page] => 50 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( [0] => Array ( [taxonomy] => category [terms] => Array ( [0] => chats ) [field] => slug [operator] => IN [include_children] => 1 ) ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( [0] => wp_1_term_relationships ) [queried_terms] => Array ( [category] => Array ( [terms] => Array ( [0] => chats ) [field] => slug ) ) [primary_table] => wp_1_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [post_count] => 12 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 179 [max_num_pages] => 15 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => 1 [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_embed] => [is_comments_popup] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => ad36f16f0fe9aa67e69af366d68e11f5 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [updated_term_meta_cache] => [updated_comment_meta_cache] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) [query] => Array ( [category_name] => chats [posts_per_page] => 12 ) [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_1_posts.ID FROM wp_1_posts INNER JOIN wp_1_term_relationships ON (wp_1_posts.ID = wp_1_term_relationships.object_id) WHERE 1=1 AND ( wp_1_term_relationships.term_taxonomy_id IN (474) ) AND wp_1_posts.post_type = 'post' AND (wp_1_posts.post_status = 'publish') AND wp_1_posts.post_status != 'private' GROUP BY wp_1_posts.ID ORDER BY wp_1_posts.post_date DESC LIMIT 0, 12 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 88792 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-04-09 17:22:45 [post_date_gmt] => 2015-04-09 15:22:45 [post_content] => À quoi sert SOS homophobie? Quelles sont ses activités? Ses revendications? Comment l'association fonctionne-t-elle? Quelle est la représentativité des délégations locales? Yohann Roszéwitch, président de SOS homophobie, et Annabel Maestre, co-déléguée de la délégation PACA de SOS homophobie, répondront à toutes vos questions mercredi 15 avril à partir de 18 heures sur Yagg. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions dans les commentaires.
Live Blog Chattez avec SOS Homophobie
 
[post_title] => À vos agenda: chat avec SOS homophobie le 15 avril [post_excerpt] => Vous avez des questions pour (ou sur) SOS homophobie? C'est le moment de les poser. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => a-vos-agenda-chat-avec-sos-homophobie-le-15-avril [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-04-16 10:31:55 [post_modified_gmt] => 2015-04-16 08:31:55 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=88792 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 86767 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-02-19 17:31:33 [post_date_gmt] => 2015-02-19 16:31:33 [post_content] => Trois des co-fondateurs de Yagg a répondu aux questions des internautes mercredi 18 janvier. Vos interrogations ont porté principalement sur le proche passage au payant, les tarifs, ce qui restera gratuit ainsi que l'avenir de Yagg et la campagne de financement participatif lancé récemment sur Ulule (et qui a lieu jusqu'au 19 mars). Guillaume: Bonjour, je lis Yagg quotidiennement, à ce jour je trouve que Yagg est un bon média qui centralise l'information LGBT, si je décidais de m'abonner, que pourrais-je attendre de plus ? Xavier: Bonjour Guillaume. Merci de nous lire régulièrement. En vous abonnant, vous permettez à Yagg de continuer son activité. Concrètement, les abonné.e.s bénéficieront de plus d'enquêtes, de reportages et de sujets approfondis. Ils auront également droit à une newsletter dédiée chaque semaine, qui récapitulera le meilleur de l'actu LGBT. Les offres spéciales, type places de cinéma (notamment avant-premières), entrées de soirées, théâtre, etc. vous seront également en priorité adressées. Nous réfléchissons actuellement à l'ajout de fonctionnalités supplémentaires, qui viendront au fur à mesure étoffer le site et l'offre pour les abonné.e.s. Dernier point: nous souhaiterions renforcer les contacts avec nos internautes en instaurant des rendez-vous IRL réguliers et dans ce cadre, nos abonné.e.s seront évidemment les premiers informé.e.s. Vinzo2: Voici une question. Il a été évoqué si j’ai bien compris que ce ne sera pas l’intégralité du contenu de Yagg qui va devenir payant. Au niveau des articles, tous vont devenir payants ou seulement certains en lien avec une thématique particulière? Judith: Ce n'est pas une question de thématique. Cela sera davantage une question de contenu. Seront concernés les enquêtes, les dossiers, les interviews, les reportages... Caro: Est-ce que vous avez prévu, avec cet abonnement, de faire par exemple une ou plusieurs enquêtes journalistiques sur le terrain comme Judith a pu le faire en Russie, il y a quelques années, lors d'une gay pride ? Xavier: Bonjour Caro. Les sujets comme la gay pride de Moscou vont rester exceptionnels pour l'instant, compte tenu des moyens que cela demande. En revanche, nous allons nous rendre plus souvent un peu partout en France, comme nous avons pu le faire pour la LGBT Pride de Crest ou le Salon LGBT de Lille ou bientôt le Queernaval de Nice ou encore un reportage à la Principauté de Comborcière, dans les Alpes. Silvius: Qu’en est-il des gens qui disposent d’un blog Yagg ? Devront-ils obligatoirement s’abonner pour pouvoir continuer à héberger leur blog sur Yagg ? Judith: Très bonne question. Les blogs resteront gratuits. Mais nous encourageons les blogueuses et les blogueurs à s'abonner! Soutenir Yagg c'est aussi soutenir ses blogs. Pelle-Svanlos: Que se passera-t-il, à long, moyen et court terme, si le nombre d’abonnés payants reste inférieur aux attentes? Judith: A court-terme, nous essaierons de continuer et de recruter plus d'abonnés. A moyen et long terme, sans un nombre suffisant d'abonné.e.s, Yagg aura du mal à poursuivre son activité. Phil86: Ne pensez-vous pas qu’il est dommageable que les idées développées dans les articles de Yagg (en particulier tout ce qui a trait à l’égalité entre homos et hétéros) ne soient plus accessibles aux non LGBT qui ne s’abonneront pas au site ? Cela n’entre-t-il pas en contradiction avec l’effort de mise en visibilité des LGBT dans les médias et la société ? En résumé, d’une certaine façon Yagg ne retourne-t-il pas au placard en devenant payant? Judith: Si nous pouvions rester gratuit, nous le resterions. Christophe: L'ensemble de la presse est basée sur un modèle déjà payant. L'exemple de Mediapart montre qu'avec un contenu uniquement accessible aux abonné.e.s, il est possible d'attirer un grand nombre de lecteurs. Xavier: La gratuité de l'information était une expérimentation que nous – sites de presse en ligne – avons tenté depuis 2007-2008. L'expérimentation a montré que cette ligne n'était pas tenable, compte tenu notamment d'un effondrement des tarifs publicitaires. Nous en tirons les conséquences, comme la plupart de nos confrères et consoeurs. Judith: On ne peut pas demander à un média LGBT d'apporter la bonne-parole aux non-LGBT (qui peuvent s'abonner, de toute façon). Notre rôle est d'apporter de l'info à ceux que cela intéresse. boudin créole: La totalité de l'argent sera-t-elle réinvestie dans le travail éditorial de Yagg ? Christophe: Oui, rassurez-vous! Cela ne va pas nous servir à partir en vacances aux Bahamas ou aux Seychelles :) L'argent récolté à travers la campagne de financement participatif (puis par les abonnements) nous servira à couvrir les salaires et les frais de fonctionnement du site. Donc à permettre à Yagg d'être une entreprise viable. Sans oublier qu'Ulule prélève 8% du montant total, auquel il faudra ajouter la TVA de 2,1% sur les abonnements. mAtT (Toulouse): Pour les personnes non-abonnées, y aura-t-il un nombre limité d'articles accessibles gratuitement par jour (par exemple 5 articles) ? Je pense au site web du quotidien La Dépêche qui utilise cette formule. Xavier: Bonjour Matt. Ce n'est pas le modèle que nous avons retenu pour l'instant. Certains articles seront en accès gratuit pour tout le monde, tous les jours. Céline: Juste un mot pour vous dire que comme sans doute beaucoup d'autres, je soutiens ce passage au payant, car il me semble respectueux de votre lectorat comme de votre équipe. L'idée de choisir de participer, par un soutien financier (modique) est un modèle bien connu et établi, qui ne promet qu'un mieux, pour toutes et tous. Bon vent ! Xavier: Merci Céline de ton soutien indéfectible. C'est ce genre de message qui nous donne l'énergie et la motivation pour continuer. Annabel: Bonjour, avez-vous prévu un tarif pour les précaires svp? chômeurs par ex. Christophe: C'est prévu. Il y aura un tarif spécial étudiants, chômeurs.euses, minima sociaux, etc. Nous mettrons également en place la possibilité pour les abonné.e.s d'offrir un abonnement à une tierce personne. mAtT (Toulouse): J'ai participé au projet de financement  Ulule. Savez-vous à peu près quand les identifiants vont être envoyés aux abonnés ? Xavier: Merci de votre soutien! Nous recontacterons celles et ceux qui ont participé à la campagne à la fin de celle-ci. Celles et ceux qui ont déjà un compte Yagg n'auront pas de nouveaux identifiants. Celles et ceux qui ne seront pas inscrits seront invité.e.s à le faire. Ou nous pourrons si besoin créer des identifiants pour elles/eux. cat: Je n'ai pas vraiment de question. Je voulais juste vous dire que j'espère vous lire encore longtemps. Et que je comprends tout à fait que l'information ait un coût. Bravo pour ces dernières années et que ça dure encore longtemps. Bisous à toute la team! Jérémie: Je comprends parfaitement les raisons qui vous poussent à opter pour ce mode de financement. Cependant, Yagg est, selon moi, le seul média LGBT avec un contenu et un travail sérieux et intéressant. C'était, je pense, un bon moyen pour les jeunes de s'informer utilement et ces derniers risquent désormais de rencontrer des difficultés pour le faire, en dehors des questions de tarif. Xavier: Merci Cat et merci Jérémie. Jérémie, il y aura un tarif réduit pour les étudiants. Je rappelle que le tarif de base de l'abonnement mensuel sera de 4,50€ ou de 3,75€ si vous prenez un abonnement sur un an. Ce qui reste assez modique. Je rappelle que le prix d'un quotidien papier avoisine les 2€ aujourd'hui. Céline: Pouvez-vous d'ores et déjà nous parler de l'accès aux archives (actuelles et futures)? Xavier: A priori, une partie des archives devrait être payante. Nous n'avons pas tranché définitivement sur ce qui sera  payant ou non parmi celles-ci. Mohamed: Bonjour, y aura-t-il malgré tout une partie non payante qui relaiera l'essentiel des informations ? Xavier: Bonjour Mohamed. Il restera une partie gratuite quoi qu'il arrive... Pour le reste, les titres, photos et début de l'article resteront accessibles... Laure: Alors que le nombre de contaminations est loin de décroître chez les pédés et les femmes trans, et notamment chez les plus jeunes d’entre nous, l’accès aux articles santé, et notamment VIH de yagg restera-t-il gratuit ? Judith: L'investigation sur ce sujet-là sera en accès payant. Le reste ne le sera pas. mAtT (Toulouse) Dernière question : j'avais pour habitude de partager régulièrement vos articles sur Facebook, ou sur des pages Facebook (pour une association notamment). Cela me paraît logique, mais autant vérifier. Ces partages seront donc impossibles ? Judith: Cela sera toujours possible. Les abonné.e.s pourront voir l'intégralité du contenu. Les non-abonné.e.s seront invité.e.s à s'abonner pour le faire. A titre de comparaison, on peut tout à fait partager les liens vers les articles de Mediapart, du Parisien ou les articles payants du Monde. VN: En prenant la page d’accueil d'aujourd'hui en exemple, quels articles seraient payant et lesquels resteraient gratuit? Merci! Xavier: Bonne question! Article sur la Réserve parlementaire: payant. La Revue de web (comme tous les autres articles de cette rubrique) : gratuit. Playlist: gratuit bien sûr. L'article sur le film La Duchesse de Varsovie: gratuit mais les invitations seront réservées aux abonné.e.s. Lesliey Gore et Eurovision: payant. Lady Gaga: gratuit. Mohamed: Merci, et continuerez-vous d'alimenter les boutiques Yagg en proposant des produits dérivés de plus en plus divers ? Xavier: Oui, nous continuerons! Phil86: Je comprends les raisons qui vous conduisent à rendre le site payant mais je continue de penser que cela ne peut que nuire à la diffusion et au partage des infos LGBT, et je trouve cela très regrettable. Mais je comprends bien que vous n'ayez pas d'autre solution, vous ne vivez pas d'amour et d'eau fraiche. Xavier: Merci de ta compréhension Phil86 et de ton soutien à Yagg depuis maintenant de nombreuses années. Comme tu le dis, hélas, nous ne vivons pas d'amour et d'eau fraîche. Mohamed: Est-ce possible de demander une aide financière au gouvernement ? Vous êtes vraiment le premier média d'information LGBT et pas uniquement une revue de photos de mecs dénudés ou presque, et à ce titre, il serait intéressant que le gouvernement s'y intéresse de près. Christophe: Il existe effectivement des aides à la presse sur présentation de projet, financés à hauteur de 30% de leur budget, ce qui implique d'avoir suffisamment de fonds propres pour financer les 70% restants. Le souci pour nous est plutôt de financer notre activité quotidienne. A ce titre, le gouvernement nous aide d'une certaine manière puisque la presse bénéficie d'une TVA sur les abonnements très réduite: 2,1%. En conclusion, cela nous fournit ou peut nous fournir une aide certaine, mais pas suffisante. Mohamed: Une autre idée serait de lancer une pétition, pour que chacun contribue financièrement au bon fonctionnement du magazine, en plus des abonnements. Xavier: Le financement Ulule sert déjà à ça. Sinon, il est toujours possible de passer par l'association J'aime l'info, qui permet de soutenir la presse en ligne sous forme de don. Les dons à Yagg via J'aime l'info sont défiscalisés à hauteur de 66%. Visiteur: Je suis abonné à Mediapart pour ses infos de qualité... je trouve évident que Yagg soit obligé de le faire pour que ce média vive... en tout cas merci à toute l'équipe du boulot déjà fait pour... nous toutes et tous ! bon courage pour la suite ! Xavier: Merci beaucoup, Visiteur! Visiteur: Je lis généralement Yagg depuis un agrégateur de flux (Feedly) sur mon smartphone, où je vois un résumé de chaque article. Si le résumé de l'article m'intéresse, je clique dessus pour ouvrir le lien dans mon navigateur. Est-ce que cela sera toujours possible quand je serais abonné ? Xavier: Le fil RSS sera toujours accessible, bien évidemment. Le chat est maintenant terminé. Merci à toutes et à tous de ces questions. Nous espérons avoir répondu à vos interrogations. Nous restons évidemment à votre disposition pour répondre à vos questions à l'avenir. Si vous voulez nous les poser directement ou venir discuter avec nous de l'avenir de Yagg, nous organisons une Réunion publique à la mairie du IVè le 5 mars prochain. Merci à et à bientôt! Pour soutenir Yagg et son indépendance, n'hésitez pas à vous abonner et à faire connaître la campagne autour de vous: http://fr.ulule.com/soutenez-yagg [post_title] => Chat avec la rédaction: «Sans un nombre suffisant d'abonné.e.s, Yagg aura du mal à poursuivre son activité» [post_excerpt] => Mercredi 18 février, Xavier Héraud, Christophe Martet et Judith Silberfeld ont répondu à vos questions. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => chat-avec-la-redaction-sans-un-nombre-suffisant-dabonne-e-s-yagg-aura-du-mal-a-poursuivre-son-activite [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-02-23 17:15:57 [post_modified_gmt] => 2015-02-23 16:15:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=86767 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 88 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 81634 [post_author] => 4 [post_date] => 2014-11-05 15:23:19 [post_date_gmt] => 2014-11-05 14:23:19 [post_content] => Sossourires: Bonjour la @yagg team – Merci à vous tous d’avoir créé Yagg. Une petite question pour Xavier: Lorsque vous avez fusionné avec Têtu, n’aurait-il pas été plus simple, même si vous alimentiez les 2 sites, de les garder séparés? À mon sens, de ce fait, Yagg aurait conservé son identité et sa fraîcheur. Christophe Martet: Bonjour Le projet de fusion ne s'est pas concrétisé. C'était à la demande de Têtu que les deux sites ont été mis sur la même plateforme. Yagg a un contrat avec Têtu pour s'occuper de la gestion technique et rédactionnelle de son site. Judith Silberfeld: Le contrat avec Têtu n'a pas eu d'incidence sur la ligne éditoriale de Yagg. Si les Yaggeurs et les Yaggeuses ont pu voir une différence, c'est surtout sur la communauté avec l'arrivée de nouveaux internautes. L'ambiance sur la communauté a changé plusieurs fois depuis sa création en fonction des arrivées et des départs d'internautes. Stef: Pas trop complexe justement de gérer deux lignes éditoriales distinctes? JS: La responsabilité éditoriale des deux sites est confiée à deux personnes différentes. C'est Xavier qui a en charge l'animation des pages sur tetu.com. CM: Pour information, le contrat de prestations avec Têtu s'arrête au 31 décembre. Sissel: Y a-t-il une fête? On est invités? Plus sérieusement quel est le bilan après la réunification Yagg/Têtu? Est-ce que vous avez plus/moins de visiteurs sur les 2 sites? À quand un mister/miss LGBT bénévole dont on dresserait le portrait de façon à faire découvrir l’association dans laquelle il/elle est impliqué? CM: Oui il y a une fête, le 13 novembre, à partir de 20h au bar Zaza, dans le IVe, à Paris. Et oui vous êtes invité.e.s! Xavier Héraud: L'audience de Yagg a beaucoup progressé les mois qui ont précédé le vote de la loi sur le mariage pour tous. Il y an en moyenne 2, 5 millons de pages vues par mois. Yagg est de plus en plus suivi sur les réseaux sociaux. Quant au mister ou la miss LGBT, nous publions régulièrement des portraits, qui vont dans ce sens. Il est vrai que nous réfléchissons à une déclinaison de Mister Gay à la sauce Yagg, mais nous n'avons pas encore trouvé la bonne formule. Stephyn: Est-ce que la promesse de pouvoir corriger ses posts sera effective un jour ? Sinon, pourquoi ? Merci en tout cas à toute l’équipe XH: Depuis début septembre, Jordan, un apprenti intégrateur/webmaster nous a rejoint.e.s. Il s'attaque à tous les dysfonctionnements du site. Il est actuellement en train de retravailler à la refonte de Sortir. Une fois que les principaux bugs auront été réglés, il commencera à mettre en place de nouvelles fonctionnalités et celle-ci est dans la liste des tâches. Louis: La France connait une vague d’homophobie décomplexée, et le camp des homophobes (Manif pour tous & co) semble mieux organisé et plus impactant dans ses coups de com que celui des défenseurs de l’égalité des droits. Selon vous pourquoi? Julien Massillon: J'avais enquêté avec Mathieu Magnaudeix de Mediapart en janvier 2013 sur les réseaux de la manif pour tous. Et derrière ce mouvement homophobe, on trouve toute une galaxie d'associations et de fondations souvent liées au catholicisme. Ces réseaux financent la «Manif pour tous». CM: Certains médias et en particulier les chaines d'info ont consacré une couverture médiatique très importante à ce mouvement. Titou: Joyeux anniversaire à tous. Quel article vous a le plus touché en six ans? La question s'adresse à vous tous ;) JM: l'article sur le vote de l'article 1 de la loi sur l'ouverture du mariage à l'Assemblée nationale. Fatima Rouina: Tous les articles liés de près ou de loin à Adèle Haenel. Maëlle Le Corre: C'est la playlist qui m'enchante et égaye ma vie! CM: Je l'ai déjà dit mais c'est l'interview de Rudolf Brazda, dernier survivant des triangles roses. JS: Plutôt qu'un article il y a eu des rencontres. Avec OcéaneRoseMarie au tout début de Yagg. Avec Sophia Aram l'année dernière. Et comme Julien, le vote du premier article de la loi parce qu'on voulait y croire. Et le coup de gueule de Sergio Coronado dans le même débat. XH: Ce n'est pas un article mais j'ai été très ému au moment du vote final de la loi Taubira à l'AN. Je me suis senti un peu comme Thierry Roland lors de la victoire de la France à la Coupe du monde de football en 1998. Gwen: Bonjour à toutes et tous. Tout d'abord encore une fois merci et bravo à toute l'équipe (et à Yannick Barbe) pour l'existence de ce média de qualité qui me parait si important dans le contexte actuel. Ma question: Comment se porte Yagg et comment allez-vous, vous? Une deuxième: Yagg à court et à moyen terme c'est comment? CM: Chère Gwen Nous transmettrons à Yannick. Yagg est toujours là 6 ans plus tard.Nous sommes en pleine forme, avec plein d'idées. Mais la situation économique de la presse en général et de Yagg en particulier reste difficile. C'est pourquoi le moment est venu, après y avoir beaucoup réfléchi, de passer à un modèle différent dans lequel les internautes seront amené.e.s à s'abonner pour accéder à l'ensemble des contenus du site. Très bientôt nous solliciterons les internautes pour évaluer leurs attentes. Christophe Martet, Xavier Héraud Stef: Qu'a donné la réflexion sur une éventuelle fermeture des commentaires sur les articles? JS: Nous fermons régulièrement les commentaires sur certains articles et parfois la nuit. Notre objectif n'est pas d'empêcher qui que ce soit de s'exprimer mais d'éviter les dérapages et les commentaires hors sujet. Jérôme Beaugé: Bonjour l'équipe , et un bon anniversaire. Quelle est votre analyse aujourd'hui du militantisme LGBT en général? vos espoirs et vos attentes en tant que journaliste? À très vite. Jérôme Beaugé. INTER-LGBT CM: Cher Jérôme, Merci de toute l'équipe pour ton message. JM: Nous avions fait un article sur le militantisme LGBT en juillet qui avait révélé certaines lacunes et le besoin de réformer le militantisme LGBT afin qu'il soit à la hauteur des enjeux actuels. JS:  Nous sommes naturellement proches des préoccupations du mouvement LGBT mais nous sommes avant tout journalistes et voulons garder notre indépendance. En tant que journalistes, nous n'avons pas d'attentes en particulier, autre que la meilleure communication possible entre nous. TheBastard: Savez vous déjà comment fonctionnera le système d'abonnement? Concernera-t-il l'accès aux archives? L'accès à toutes les rubriques? Ou certaines rubriques resteront accessibles gratuitement no-matter what? JS: La communauté et les blogs resteront gratuits. Sur le contenu journalistique, cela dépendra du contenu des articles et pas forcément des rubriques dans lesquels ils sont classés. Quant aux archives, elles deviendront progressivement payantes. Stef: Dernière question et après j'arrête de vous embêter, pour le financement, la sérénité du site et de l'équipe, la piste du crowdfunding vous a-t-elle traversé l'esprit? Merci pour tout le boulot que vous faites, c'est un plaisir de vous suivre. XH: Oui cela nous a traversé l'esprit. Le système d'abonnement en soi est une forme de crowdfunding. Mais il n'est pas exclu que le lancement de la nouvelle formule soit précédé d'un financement via une plateforme comme Ulule ou Kickstarter. Visiteur: Le passage de Yagg en mode freemium, ça c'est une révolution. Est-ce raccord avec la volonté d'être le média de la communauté LGBT dans son ensemble? FR: C'est un moyen pour que Yagg continue d'exister et d'être le média de toute la communauté LGBT. sc0w: Qu'est-ce qui empêche la presse LGBT de se développer en France? CM: C'est un marché très réduit et les annonceurs restent réticents à venir. JS: Il y a quand même eu deux lancements en quelques mois: Jeanne Magazine et Well Well Well. XH : Les investisseurs restent frileux. Visiteur: La prochaine version du site sera-t-elle adaptée à tous les écrans? Mobile et tablette? Une application pour la communauté est en vue? merci XH: Une application pour la communauté n'est pas au programme pour l'instant. En revanche, à partir du début de l'année prochaine, nous travaillerons à une meilleure adaptabilité du site sur tablette et mobile (site responsive). Manuel Atréide: Dernière question coté freemium: avez vous déjà une idée de coût mensuel de l'abonnement? CM: Cher Manuel, nous voulons sonder les internautes sur l'offre d'abonnement et le prix de celui-ci. Photos Yagg   [post_title] => Chat avec l'équipe de Yagg: «Le moment est venu de passer à un modèle dans lequel les internautes seront amené.e.s à s'abonner» [post_excerpt] => À l'occasion des 6 ans du site, l'équipe de Yagg a répondu aux questions des internautes. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => chat-avec-lequipe-de-yagg-le-moment-est-venu-de-passer-a-un-modele-dans-lequel-les-internautes-seront-amene-e-s-a-sabonner [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-11-05 15:23:19 [post_modified_gmt] => 2014-11-05 14:23:19 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=81634 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 64 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 80940 [post_author] => 36 [post_date] => 2014-10-17 15:10:31 [post_date_gmt] => 2014-10-17 13:10:31 [post_content] => Jules & Coline: Bonjour tout le monde. Merci à Yagg de nous accueillir. Alice: Par rapport au mot d'ordre "promesses non tenues", quelles étaient les promesses de Hollande candidat ? Coline: Il s'était engagé pour simplifier le changement d"état civil ainsi que sur la fin de l'exigence de stérilisation pour obtenir le changement d'état civil. Manuel: Salut Coline, salut Jules. Quand on n’a pas un rond, on fait comment pour vous aider ? besoin de bras? Jules: On a toujours besoin de personnes motivées pour être présentes, pour crier très fort ainsi que pour relayer les communiqués et les revendications. Coline: Sur le plus long terme, rejoindre les listes de travail du collectif Existrans. Pour préparer les prochaines marches et faire vivre le collectif. Hélène: Chère Coline, Cher Jules. Pourquoi le mouvement trans ne fait plus de Zap? Plus d’actions spectaculaires? Coline: J'ai l'impression au contraire que beaucoup d'actions sont menées un peu partout et que le mouvement trans est bien vivant. Mais on espère que les nombreuses personnes qui suivent ce chat le prendront comme une invitation. :) Numa Numantius: - Où peut-on trouver l’itinéraire exact de la marche ? Je sais que l’on part à 14h de Stalingrad, mais où va-t-on après et où arrive-t-on ? - En 2012, la CGT a participé à Existrans. Est-ce que ce syndicat ou d’autres participeront à nouveau à la marche cette année ? Coline: Nous venons d'avoir la confirmation de la Préfecture que nous pourrons terminer la manifestation sur le parvis de l'Hôtel de Ville, grâce au soutien de plusieurs élu.e.s. Jules: Pour les informations plus précises sur le parcours, vous pourrez les trouver sur le site www.existrans.org ainsi que sur la page Facebook du collectif Existrans. Coline: Concernant les syndicats, nous les avons contactés et de nombreux militants seront là. Soapmiso: Salut Coline et Jules, je monte sur Paris le 18 octobre spécialement pour la marche de l’Existrans, et ne suis donc pas un très grand habitué des manifs parisiennes. Hors les récentes manifestations trans-homophobes me font un peu angoissé sur de potentielles attaques des anti. Est-ce qu’il y aura un service d’ordre ou équivalent pendant la marche ? Coline: En 18 ans, il n'y a jamais eu d'agression sur la marche, donc il n'y a pas de raison de s'inquiéter. On est bien moins vulnérable en nombre mais c'est toujours bien une fois que la marche est terminée de repartir en groupe. C'est une consigne générale pour les manifestations. On ne nous a signalé aucun risque particulier malgré le contexte agressif de différents mouvements fédérés autour de la "manif pour tous". Porthos: Ma question fait preuve de curiosité cause / conséquence : Le collectif Existrans est-il potentiellement fédérateur de toutes les associations trans en France ? Pourrait-il avoir une éventuelle vocation à devenir le porte-parole des personnes trans et intersexe auprès de l’Inter-LGBT qui fédère un grand nombre d’associations LGBT actuellement ? Jules: C'est bien l'objectif du collectif de rassembler nos forces autour de revendications partagées. Coline: Cette année encore, le communiqué et la plateforme des revendications ont été signés par un très grand nombre d'associations et collectifs trans ou alliés. Vis-à-vis des autres associations fédératrices comme l'Inter-LGBT ou la Fédération LGBT, l'idée est avant tout de travailler main dans la main, d'essayer d'avoir un discours commun. Chacun depuis notre place spécifique. Aujourd'hui en tout cas, il y a une grande unité sur les thématiques trans et intersexes. CHàt: Bonjour, y a-t-il une action sur Toulouse ? Coline: Je crois qu'à Toulouse, il y a une semaine des transidentités avec plusieurs temps forts. Toutes les infos sur le site Arc en Ciel. Rae: En dehors de la marche annuelle, quelles sont les actions du collectif le reste de l'année? Jules: Certaines années, il y a eu des actions pour le TDoR [Journée du Souvenir Trans, qui a lieu le 20 novembre]. Il y a eu aussi des envois de communiqués de presse en fonction de l'actualité. Coline: Nous gardons le contact avec les responsables politiques et les élu.e.s. Autant que possible… Alice: Comment expliquez-vous cet immobilisme incroyable en France concernant les droits des trans ? Jules: Les politiques sont frileux et ne comprennent pas ces questions. Coline: Ils n'essaient pas de comprendre les problèmes concrets que vivent les personnes trans et intersexes. Clairement, le mouvement "anti-droits" qui s'est rassemblé autour de la thématique du mariage et des homoparentalités mais plus largement autour du genre a tendance à intimider les velléités de changement. Le mieux serait de demander aux politiques pourquoi cet immobilisme pourquoi cette frilosité. C'est aussi l'expression d'une transphobie qui est présente à tous les niveaux y compris dans la classe politique, même chez des élu.e.s qui sont dans une approche qui se voudrait généreuse. Un certain discours médical et psychiatrique contribue aussi largement à conforter et développer une vision très normalisante et psychiatrisante des transidentités. Ce discours va à l'inverse de l'autodétermination que nous défendons. Stéphane: Bonsoir. Trouvez-vous désormais que le T occupe toute sa place dans le signe LGBT? En clair que la communauté gay et lesbienne vous donne désormais toute votre place? Jules:  J'aurai tendance à dire que ça s'est amélioré mais il y a encore un travail de formation et de sensibilisation à faire au sein de nos communautés. Coline: On n'a pas besoin que les LGB nous donne une place pour la prendre! Par ailleurs, dans les communautés trans, il y aussi beaucoup de LGB. Dark-lady Marmoth: Chère Coline, ce qui me semble extrêmement important dans votre article est la réflexion sur la performance de genre IMPOSEE aux trans et, partant, aux femmes (et, pourrait on ajouter, aux hommes également). Le récent documentaire d'Arte sur la mode "rose girly", pur produit marketing, en dit long sur le sujet. Est-ce en ce sens que le mouvement trans est à la pointe du féminisme aujourd'hui ? Coline: Oui :) Probablement les personnes trans et intersexes sont confrontées aux attentes normatives liées au système de genre. Et au delà de la seule performance, ce sont aussi les corps trans et intersexes qui portent les marques de cette violence relayée par les tribunaux, par les médecins, par une certaine psychiatrie. Eda: De l'extérieur on a parfois l'impression que les trans ne sont pas toujours d'accord sur les revendications à mettre en avant, ou sur la façon dont il faut parler de vous. C'est sans doute la même chose dans les assoces homos mais est-ce que ça ne complique pas la tâche de l'Existrans pour se faire entendre? Jules: Depuis quelques années ce n'est pas le cas et on est arrivé à un consensus assez fort. Coline: Évidemment qu'il existe une diversité d'approche et d'opinions comme dans toute la société. Alice: Aujourd'hui au Danemark ou en Argentine la loi rend possible un changement d'état civil "sur demande". Je lis pourtant le commentaire d'un internaute sur Yagg qui juge "farfelu" de pouvoir changer d'état civil "comme on veut" et "quand on veut". Qu'en pensez vous ? Coline: Oui, en effet, c'est totalement farfelu. Jules: Ce genre de commentaire montre bien que des personnes non trans n'ont pas toujours une vision réelle de ce que signifie un changement d'état civil pour les personnes concernées. Coline: La personne la plus concernée par les avantages et inconvénients de supporter tel ou tel état civil, c'est bien la personne qui change d'état civil et on ne voit pas en quoi cela regarderait quelqu'un d'autre. Changer d'état civil, cela veut dire au quotidien avoir un passeport, une carte vitale, un compte en banque un contrat de travail etc. qui prennent en compte un prénom et un genre d'usage dont seule la personne concernée peut savoir si ça convient à sa vie sociale. Misha: Aux USA, les trans ont Laverne Cox (et d'autres) pour parler publiquement. En France, il y a qui? Coline: En France, les médias contribuent largement à empêcher l'émergence d'une parole politique forte et de personnalités trans charismatiques. A la place, on nous sert et nous ressert des portraits à la première personne centrés autour de traitements et d'opérations qui ne sont pas nécessairement la réalité de toutes les personnes trans et qui évacuent les réelles problématiques sociales. Le chat est maintenant terminé... Le mot de la fin à nos invités! Jules & Coline: On compte sur vous pour être nombreux et nombreuses à nos côtés samedi. Rendez-vous à 14 heures à Stalingrad. [post_title] => Chat avec Jules et Coline du collectif Existrans: l'intégralité des échanges [post_excerpt] => Mercredi 15 octobre, Yagg recevait Coline et Jules du collectif Existrans pour un chat avec les internautes. Voici l'intégralité des échanges. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => chat-avec-jules-et-coline-du-collectif-existrans-lintegralite-des-echanges [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-10-14 15:43:42 [post_modified_gmt] => 2015-10-14 13:43:42 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=80940 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 80569 [post_author] => 2 [post_date] => 2014-10-09 18:53:50 [post_date_gmt] => 2014-10-09 16:53:50 [post_content] => La 18e Existrans, marche des personnes trans' et intersexes et des personnes qui les soutiennent, aura lieu cette année le samedi 18 octobre à Paris. Le cortège partira de Stalingrad à 14 heures. Jules et Coline du collectif Existrans, qui organise la marche, répondront à vos questions le mercredi 15 octobre de 17h30 à 18h30. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions dans les commentaires. Et d'ici là, vous pouvez continuer d'aider au financement de la manifestation.
Live Blog Chattez avec Coline et Jules de l'Existrans
 
[post_title] => Existrans 2014: Posez vos questions à Coline et Jules [post_excerpt] => À quelques jours de la marche du 18 octobre, deux membres du collectif Existrans viendront chatter avec les internautes de Yagg. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => existrans-2014-posez-vos-questions-a-coline-et-jules [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-10-17 16:36:37 [post_modified_gmt] => 2014-10-17 14:36:37 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=80569 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 13 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 76743 [post_author] => 2 [post_date] => 2014-06-23 18:30:33 [post_date_gmt] => 2014-06-23 16:30:33 [post_content] => À quelques jours de la Marche des Fiertés du 28 juin, le président de l'Interassociative gay, lesbienne, bi et trans' sera l'invité du chat de Yagg lundi 23 juin, à partir de 19 heures. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions en commentaire. Il sera accompagné de Clémence Zamora Cruz, Marjorie Monni, Nicolas Rividi, Vanessa De Castro.
 
Photo Xavier Héraud [post_title] => Droits des trans', PMA, Marche…: Posez vos questions à l'équipe de l'Inter-LGBT [post_excerpt] => Jérôme Beaugé et plusieurs autres responsables de l'association répondront à toutes vos interrogations lundi 23 juin, de 19 heures à 20 heures. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => droits-des-trans-pma-posez-vos-questions-a-jerome-beauge-president-de-linter-lgbt [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-06-23 20:09:47 [post_modified_gmt] => 2014-06-23 18:09:47 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=76743 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 14 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 72194 [post_author] => 36 [post_date] => 2014-02-22 11:02:43 [post_date_gmt] => 2014-02-22 10:02:43 [post_content] => Yagg: Nous sommes ravi.e.s d'accueillir Anne et Fred du collectif Oui Oui Oui. Oui Oui Oui (Anne et Fred): Ravi.e.s d'être là et très content.e.s de pouvoir répondre à vos questions et d'échanger avec les internautes. pascale m: Qu'en est-il de vos rencontres avec le gouvernement sur le calendrier de la loi pour la PMA? Pensez-vous organiser une manifestation avec les syndicats et autres politiques comme EELV? Je fais partie d'un collectif et nous nous posons la question et si nous pouvions organiser plusieurs manifestations dans plusieurs villes en même temps! Fred: Il n'y a pas de négociation avec le gouvernement, il refuse nos demandes de rendez-vous. On est mis systématiquement devant des décisions arbitraires sans même en avoir été averti.e.s. C'est le cas sur la PMA et sur la loi Famille. Nous n'avons pas d'interlocuteurs dans les ministères, c'est ce qui explique le nombre d'actions qu'on est amené à faire. Anne: Oui Oui Oui aimerait organiser des grandes manifs mais on ne sent pas les partis ou les syndicats très mobilisés sur cette question de la PMA. Vincent:  Face à un gouvernement qui cède devant les franges les plus conservatrices de la population, les communautés LGBT doivent-elles adopter des répertoires d'action plus radicaux ? Anne: Et bien oui oui oui! C'est d'ailleurs ce que nous faisons en intervenant face aux représentant.e.s du gouvernement et du PS qui ont trahis leurs promesses. C'était le cas samedi dernier, face à Bruno Le Roux [président du groupe PS à l'Assemblée nationale], à l'Assemblée nationale. Fred: Nos actions seront peut être moins "bisounours" ou plus fréquentes. Nous avons d'autres principes et valeurs chez nous, nous ne lançons pas de pavé sur les CRS. Les principes de nos actions sont totalement pacifiques. On aimerait avoir des canons à paillettes pour jeter sur les anti, mais bon... :) RomainSHA: Le collectif Oui Oui Oui a demandé un rendez-vous avec Bruno Le Roux après l'action de la semaine dernière. Est-ce que la demande a été faite en bonne et due forme (mails ou courrier) ou seulement sur Twitter? A-t-il reçu une réponse pour un rendez-vous? Fred: On est allé faire une action au PS, on passe notre temps à faire des communiqués de presse. Je comprends cette question mais nous ne sommes plus dans une question de procédure. Nous ne sommes plus dans la position de faire des demandes, on est dans l'interpellation publique. Si les ministres souhaitent nous parler, ils savent où nous trouver. Steph: Bonjour et Bravo pour vos actions. Sincèrement, attendez-vous quelque chose du CCNE? Et si jamais il rendait un avis positif, croyez-vous que le gouvernement mettra en place la PMA? Anne: Nous ne reconnaissons pas la légitimité du Comité consultatif national d'éthique puisque nous ne sommes pas sur une question d'éthique mais d'égalité des droits. Par ailleurs c'est un comité consultatif, donc le gouvernement suivrait l'avis du comité, c'est donc un peu biaisé. Le débat est censé être repoussé en 2015. Fred: Nous sommes complètement baladé.e.s sur cette question. pa-yverdon: En laissant de côté la GPA et en axant les revendications uniquement sur le PMA, n’avez-vous pas l’impression qu’on laisse de côté les hommes homosexuels en attente de paternité? Fred: Nous ne les laissons pas de côté. L'objet et les revendications de Oui oui oui sont l'égalité. Anne: Nous ne sommes pas sur les mêmes débats quand on parle de GPA et de PMA. La GPA n'est légale pour personne en France et c'est véritablement une question de bioéthique alors que l'ouverture de la PMA à toutes les femmes est une question d'égalité. Fred: La question de la GPA n'est pas tranchée au sein de Oui Oui Oui, il n'y a pas une position collective. Anne: Il y a urgence à protéger les enfants qui sont nés de GPA et permettre leur reconnaissance en droit. Cline: Olivier Besancenot parlait (sur France 2 dans «Mots Croisés» face à Nadine Morano ) du fait qu'il faudrait des manifestations les prochaines semaines concernant la PMA et la loi Famille. Avez-vous essayé de contacter des personnalités chez les Ecolos et le Front de Gauche qui pourraient aider à une mobilisation ? Fred: Nous les connaissons tous très bien. On fait des actions non stop, lorsqu'on fait un appel, les gens sont les bienvenus. Anne: Nous sommes une petite organisation sans moyens. Il faudrait que les gros partis se mobilisent avec leurs moyens. Romy: On voit peu d'hommes aux manifs et dans les actions de Oui Oui Oui, est-ce parce qu'à part les trans FTM, ils ne se sentent pas concernés? Si oui, comment impulser une solidarité? Fred: Je suis pas trans' mais cisgenre, on va essayer de ne pas ramener le débat au binaire hommes-femmes. Ce qui nous anime, ce sont des revendications communes. C'est un collectif féministe et lesbien à la base. Ce collectif s'est créé parce que la parole des lesbiennes était totalement occultée. Les seuls qu'on entendait était les pédés. Anne: Chacun qui se reconnait dans ces deux termes, lesbienne et féministe, peut rejoindre le collectif. La plupart des revendications ne sont pas personnelles mais sur un modèle de société. Ce sont plus des revendications universelles d'égalité et de progrès social. Fred: On ne va pas aller dans ce genre de discours. Quand les lesbiennes se sont mobilisées contre le sida, et qu'elles ont occupé le terrain, on s'est pas posé la question de savoir si elles étaient touchées par le sida. Je n'ai pas besoin d'être une lesbienne pour défendre la PMA, comme l'a rappelé Gwen Fauchois. Benji: Si la manif pour tous m’autorise à paraphraser son désormais célèbre «Je ne suis pas homophobe mais…» je voudrais poser la question suivante: J’adore Hollande naturellement mais… j’aimerais plus encore qu’il se fasse recadrer par l’Europe sur la PMA. Dans quelle mesure est-ce possible? Anne: On réfléchit à l'idée de porter la question de l'ouverture de la PMA devant la Cour européenne des droits de l'homme puisqu'on est face à une discrimination. On adorerait retoquer Hollande là-dessus. Fret : Pourquoi ne pas s'associer avec des groupes lesbiens européens pour créer des manifestations? Fred: Cette convergence des combats existe déjà, on a défilé avec les activistes espagnoles contre la remise en cause de l'avortement. Ces rapprochements sont naturels. Il y a eu de nombreux soutiens de groupes européens. J'étais à Bruxelles hier, il y avait les affiches de Oui Oui Oui dans les locaux d'une association. Anne: La PMA est légale aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne, au Danemark, en Autriche. Fred: Il va bientôt ne rester que la France et le Vatican pour ne pas ouvrir la PMA! Cline: Il y a actuellement une désinformation sur la PMA qui est présentée comme quelque chose de dangereux par les médias alors qu'elle existe depuis des années. Comment lutter contre cette désinformation? Anne: Le discours dans les médias insiste sur le fait que les enfants seraient «perturbés» par le fait de ne pas connaître leur origine. Plus de 20000 enfants naissent de PMA par an en France aujourd'hui. Je ne crois pas qu'ils soient atteints de pathologie particulière. C'est la responsabilité des médias de faire leur travail et de donner une information claire, simple et équilibrée. Delphine: Bonjour. Avez-vous le sentiment que Béatrice Bourges a gagné une bataille, voire la guerre? Anne: Béatrice Bourges n'a rien gagné, c'est son dernier sursaut, parce que ce qu'elle représente est en train de mourir. Fred: Elle n'a rien gagné. Si elle n'a rien gagné, ce sont par contre les citoyens et citoyennes qui perdent un peu plus en progrès. On les renvoie dans une morale très particulière, du XIXe siècle. Leur discours, c'est la domination des hommes blancs, catholiques, bourgeois sur la société. Leur discours est oppresseur, c'est celui d'une classe dominante. Il suffit de voir leurs manifestations pour s'apercevoir qu'ils ne laissent aucune place pour ceux et celles qui ne sont pas de la classe dominante. Elle ne gagne rien, mais Copé et Guaino non plus. RomainSHA: Dans vos démarches vous battez-vous pour l’extension de la PMA pour les couples de femmes seulement ou aussi pour toutes les femmes célibataires (quelle que soit leur sexualité)? Anne: Oui Oui Oui se bat pour toutes les femmes, quelque soit leur orientation sexuelle et leur statut. C'est une question de liberté de disposer de son corps et de ses organes reproducteurs. Visiteur: Bonjour et merci pour les actions de Oui Oui Oui notamment pendant les manifs de 2013, c'était vraiment très bon. J'ai voulu un moment donné participer au sein du collectif et je me suis manifesté il me semble sur la page Facebook mais j'ai eu l'impression que le noyau dur était finalement assez peu inclusif, que le noyau dur des personnes actives n'étaient pas forcément dans une démarche d'ouverture. Avez-vous l'intention de faire grandir la participation et la base active du collectif? Fred: On l'a déjà dit, il n'y a pas un noyau dur mais un groupe restreint. On n'est pas rémunéré, on a nos jobs à côté, on essaie de conjuguer vie professionnelle, vie privée et militantisme, les gens sont les bienvenus, nous ne rejetons personne. QHenon: Pourquoi ne travaillez-vous pas avec les associations LGBT installées comme l'Inter-LGBT qui regroupe la majorité des associations présentes sur le terrain? Anne: On travaille très bien avec l'Inter-LGBT. On est complémentaire, ces associations sont plus installées, elles font un travail de lobby, nous sommes plus dans l'action. Fred: On entretient depuis le débat des partenariats très forts avec Gouine comme un camion, Les Dégommeuses, Fol Effet, Aides, Act Up, les DurEs à Queer, etc. Yoann: Bonjour. On voit sur vos actions que vous êtes très peu nombreuses et très peu nombreux? Vous sentez-vous un peu seul.e.s dans la communauté? Anne: On ne se sent pas seul.e.s. Nous ne sommes pas toujours très nombreuses sur les actions, on a du mal à mobiliser depuis la loi sur le mariage. Fred: Il faut faire une distinction entre les rassemblements déposés où il peut y avoir du monde et les actions comme l'interpellation de Bruno Le Roux où il n'y a pas besoin de beaucoup de monde. Fret: Avez-vous connaissance d'études sur la PMA ? Anne: De quel genre d'études parlez-vous? Si c'était pour prouver que la famille homoparentale était plus perturbante, nous avons des tas d'études qui montrent que le modèle de la famille «traditionnelle» est largement générateur de difficultés et de névroses. Nicolas Rividi: Pensez-vous que la PMA pourra vraiment se gagner dans la rue, via des mobilisations de masse, ou faut-il inventer d'autres modes d'action? Anne: C'est un peu ce qu'on fait. Nous faisons des rassemblements, des marches mais aussi du lobby, des actions zap, nous produisons de l'information pédagogique. On est train d'organiser un lâcher de licornes au-dessus de la rue de Solférino. :) Numa Numantius: Est-ce que le collectif Oui oui oui deviendra un jour une association? Fred: Le collectif n'avait pas pour objectif de perdurer. Si le président Hollande avait tenu ses engagements, la question de notre pérennité ne se serait pas posée. Anne: Notre priorité c'est l'action. Fred: Notre autre priorité, c'est la protection des militantes sur les actions. Johnny: Envisagez-vous de vastes campagnes d'affichage mural, comme Act Up en son temps? Fred: Si un ou une généreuse mécène veut nous financer, notre génial Adam Love se fera un plaisir d'être créatif. Visiteur: Et les associations féministes sont-elles à vos côtés? Anne: L'ouverture de la PMA pour toutes les femmes est une revendication féministe que tous les groupes féministes devraient défendre et globalement, elles le font. Johnny: Merci de la réponse. D'ailleurs, comment et où peut-on vous faire des dons? Fred: Nous avions fait plusieurs appels à dons pour financer la visibilité du groupe sur les grosses marches l'an dernier. Anne: On pourra en refaire et nous l'annoncerons sur notre site ouiouioui.org Nous n'avons pas de besoin pour des frais de fonctionnement. Fred: Nous continuons et ce qui nous anime c'est la convergence des luttes de toutes les minorités. On va continuer à se battre contre le sexisme, la lesbophobie, l'homophobie et la transphobie et la biphobie. Mais également contre le racisme. Anne: Nos sujets prioritaires restent l'obtention de la PMA pou toutes les femmes, la reconnaissance de la filiation pour tous les enfants, le droit au changement d'état civil pour les personnes trans'. Et plus généralement, on se bat dans un climat délétère pour l'égalité en général et l'égalité entre les hommes et les femmes et la lutte contre la réaction morale. [post_title] => «Oui Oui Oui réfléchit à porter la question de la PMA devant la Cour européenne des droits de l'homme» [post_excerpt] => PMA, droit des trans', GPA: Le 14 février dernier, Anne et Fred, du collectif Oui Oui Oui, ont répondu aux nombreuses questions des internautes. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => oui-oui-oui-reflechit-a-porter-la-question-de-la-pma-devant-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-02-22 11:02:43 [post_modified_gmt] => 2014-02-22 10:02:43 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=72194 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 43 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 71727 [post_author] => 2 [post_date] => 2014-02-09 17:46:01 [post_date_gmt] => 2014-02-09 16:46:01 [post_content] => Né en novembre 2012, au lendemain de la première «Manif pour tous», le collectif Oui Oui Oui s'est immédiatement imposé dans le paysage militant LGBT, en particulier sur la PMA, son objet premier, mais pas seulement. Humour et ténacité sont ses armes principales: on aime le design simple et efficace de ses pancartes, les orgasmes collectifs dans les manifestations, les «oui» du dimanche, ses militant.e.s que rien n'effraie (voir vidéo ci-dessous).
 
Deux représentant.e.s de Oui Oui Oui, Anne et Fred, répondront aux questions des yaggeuses et des yaggeurs le 14 février à partir de 11 heures. Vous pouvez dès à présent poser vos questions dans les commentaires. https://www.youtube.com/watch?v=UYtsBiOY65M Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Action PMA du collectif Oui Oui Oui face à bruno le roux Photos Mélanie Pottier / DR [post_title] => PMA, égalité des droits…: Posez vos questions à Oui Oui Oui [post_excerpt] => Deux représentant.e.s du collectif répondront aux interrogations des internautes le 14 février à partir de 11 heures. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => chat-posez-vos-questions-a-oui-oui-oui [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-02-18 10:07:00 [post_modified_gmt] => 2014-02-18 09:07:00 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=71727 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 25 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [8] => WP_Post Object ( [ID] => 71409 [post_author] => 36 [post_date] => 2014-02-03 17:39:25 [post_date_gmt] => 2014-02-03 16:39:25 [post_content] => Jeudi 30 janvier, à la veille d'un week-end marqué par plusieurs manifestations des pro et des anti égalité, le député EELV de la deuxième circonscription des Français.es établi.e.s hors de France (Amérique latine et Caraïbes) était en chat sur Yagg. Sergio Coronado: Je suis ravi d'être là et j'en profite pour souhaiter une très belle année à toutes celles et tous ceux qui nous suivent. bonnemine82: Bonsoir M. Coronado. Pourriez-vous nous dire où en est votre investissement en tant que député pour les jeunes LGBT? Merci par avance pour votre réponse. Sergio Coronado: C'est un engagement assez constant car lors de mon élection, j'avais répondu à l'invitation du Refuge avec ma collègue Esther Benbassa j'avais prévu un financement dans le cadre de la réserve parlementaire. En circonscription, c'est une question qui fait partie de mes priorités. J'avais par exemple lors de ma visite en Haïti tenu une réunion avec une association LGBT et je me suis engagé à leur apporter un fonds documentaire. Et j'ai sollicité déjà beaucoup de monde mais je lance l'appel ici aussi pour des dons de livres et de documents. Et puis j'avais financé Aides dans le cadre des campagnes de prévention du sida en direction des jeunes. Hélène: Depuis des années les Verts communiquent sur le thème de l’identité de genre en proposant par exemple des candidats trans' aux élections. Mais ces effets d’annonces n’ont été suivis d’aucun dépôt de loi quand il est devenu évident que les socialistes n’allaient pas déposer la loi d’identité de genre qu’ils avaient promis pendant les élections. Alors la loi d’identité de genre permettant aux personnes trans' de changer de sexe sans passer par une opération de réassignement sexuel, c’est pour quand? Quand les poules bios auront des dents? Sergio Coronado: C'est vrai que sur la question trans' les Verts sont pionniers. Nous avons présenté des candidates trans', nous avons eu une élue trans' et nous présentons à nouveau une candidate à Paris [Pascale Ourbih, ndlr]. Nous avons à chaque fois que c'était possible présenté des amendements en faveur du changement d'état civil et de la depsychiatrisation du parcours. On a une décision à prendre qui est la suivante: Les Verts sont favorables à un modèle argentin qui permet le changement d'état civil sur le déclaratif. Les socialistes y sont opposés. Ils n'iront sans doute pas plus loin que la proposition de loin déposée par Michèle Delaunay. Nous aurons donc à déposer un texte en avril-mai, mais avec la difficulté que ce texte ne soit pas la base de discussions à un changement législatif. Donc ce sera bien avant que les poules bio aient des dents. christcoret: Bonjour M. Coronado. Nous nous demandons tous qui a financé la "manif pour tous". Les dirigeants s'étaient engagés à publier les comptes, ce qui est une obligation légale, mais il semble qu'ils ne l'aient pas fait. Avez-vous les moyens de demander une enquête sur les finances de cette association? Sergio Coronado: On peut demander en effet demander par une question au gouvernement, en tout cas au ministre de l'Intérieur, qui semble très soucieux de l'ordre public, si l'association, de droit ou de fait, a déposé des comptes pour vérifier les financements dont les manifestations ont pu bénéficier. Bonne idée, je vais le faire. Wamito Lechaton: Bonjour Monsieur Coronado, et merci pour votre mise à disposition et votre engagement. Ma question est: quand l’état va-t-il dissoudre Civitas et Alliance Vitae ainsi que les autres groupuscules identitaires ennemis de la République? Sergio Coronado:  Je suis un élu disponible mais je ne suis pas sûr que je sois un élu «à disposition». Je ne suis pas convaincu que la démocratie ait à gagner à pratiquer l'interdiction d'organisations pour délit d'opinion. Autant il me semble qu'il faut être ferme lorsque l'on constate des violations de la loi: racisme, homophobie, antisémitisme, et dans ces cas poursuivre systématiquement, autant l'interdiction me paraît bien souvent contreproductive. Ces organisations nous rappellent que le combat pour l'égalité et contre l'homophobie n'est pas gagné et qu'on ne peut pas s'endormir sur nos lauriers. Charlotte: Alors que le gouvernement semble reculer sur tous les sujets LGBT, on a l'impression que les Verts sont en quelque sorte dans une position idéale pour faire des propositions, en allant parfois très loin, même si elles ont peu de chances d'aboutir, mais ne serait-ce que pour mettre les questions sur la table. Pouvez-vous confirmer ce sentiment? Sergio Coronado: C'est un sentiment que je peux confirmer mais c'est un sentiment ambivalent, source de frustration, car on dépose des textes qui ont peu de chances d'être adoptés. Dans l'esprit du gouvernement, les questions LGBT semblent avoir été définitivement réglées avec l'adoption de la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. En fait sur les questions sociétales, comme sur les questions économiques, les socialistes font preuve de conformisme et de conservatisme. Visiteur: Bonjour du Brésil Monsieur le Député. Vous venez quand à Florianopolis? On aimerait vous serrer la main mon mari et moi ;) Sergio Coronado: C'est prévu que j'y aille au mois de mars. On aura l'occasion de se croiser là-bas. Ce qui a été surprenant pour moi dans le débat sur le mariage pour tous, j'ai eu très peu d'opposition venant de ma circonscription, au contraire. Et c'est ça le paradoxe, le vent de liberté soufflait en Argentine, en Uruguay, au Mexique, même au Brésil, alors même que nous avions ici en France l'impression qu'une partie de nos concitoyens vivaient encore dans un autre temps. Antoine: Bonsoir M. Coronado, Quelle position avez-vous concernant la Gestation pour autrui (GPA)? La France n’est pas prête pour cela, mais les États-Unis ou le Canada pratiquent déjà une GPA éthique et encadrée, cependant les enfants ont du mal à obtenir leurs papiers français alors que l’un des parents est français. Le lien du sang devrait s’appliquer sans problème mais l’administration fait de la résistance pour délivrer la CNI ou passeport. Les enfants nés de GPA sont-ils des sous-citoyens? Peut-on juger de la méthode de conception d’un enfant? Merci de vos réponses. Sergio Coronado: J'avais sur ces questions-là été très offensif et j'avais interrogé de manière insistante la Garde des Sceaux. Sans prétention, je pense ne pas avoir été totalement étranger à la décision de publication de la circulaire octroyant un document de nationalité aux enfants nés de GPA. Je ne suis pas éloigné de la position d'Elisabeth Badinter sur la mise en place d'une agence publique pour éviter la marchandisation de l'échange. Je rappelle qu'en France, cela a existé dans les années 80 avec des associations qui échappaient à l'échange marchand. Par ailleurs avant d'avoir recours à une GPA, on devrait pouvoir construire une famille avec des proches hétéros ou lesbiennes. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire plus simple? Philippe: Est-il envisageable de mettre au programme des formations des personnels de l'État quant aux discriminations des personnes trans'? Bien souvent, les accueils et services sont vécues comme une grande violence par les personnes concernées. Sergio Coronado: Tout est possible concernant la lutte contre les discriminations et contre les LGBT phobies. Tout dépend de la volonté politique des gouvernants et du rapport de force. Il n'a échappé à personne la mobilisation contre la «théorie du genre» par les milieux d'extrême droite et intégriste et la réponse pour le moins bête du ministre de l'Éducation Vincent Peillon dénonçant la supposée «théorie du genre». coronado-chat-yagg-30-01-2014 Thomas: Que pensez vous de l'oubli de la PMA par le gouvernement socialiste? Pourquoi autant d'opposition en France selon vous? Sergio Coronado: Un scandale, cet oubli! Je reste persuadé qu'il n'y aurait pas eu davantage d'opposition au mariage pour tous si le gouvernement avait décidé d'inclure la PMA. Je rappelle d'ailleurs que les enquêtes d'opinion, de manière constante, indiquait une plus grande opposition à l'adoption par les couples de même sexe qu'à la procréation médicalement assistée. C'est une occasion manquée et une grande injustice, les femmes ayant des moyens financiers peuvent toujours se rendre à l'étranger, les autres c'est tant pis pour elles. Bérénice: On a parfois l'impression que le gouvernement veut tout maitriser. Votre collègue du Sénat Esther Benbassa avait par exemple déposé une proposition de loi sur le mariage qui n'a pas été discutée parce qu'il fallait que ça vienne des ministres. Est-ce que c'est difficile de travailler dans ces conditions? Sergio Coronado: C'est une proposition de loi qu'Esther Benbassa avait déposée au Sénat et moi à l'Assemblée. En effet sous la Ve République, c'est le gouvernement qui a la main et qui impose souvent la loi au Parlement. Si on avait un gouvernement plus audacieux, moins frileux sur le front de l'égalité des droits et des libertés, on n'aurait pas à se plaindre. C'est loin d'être le cas et en effet l'initiative parlementaire est brimée en raison de cette situation. Alex: Les socialistes ont beaucoup déçu l'an dernier sur les sujets LGBT, malgré l'ouverture du mariage. Ils ont aussi déçu sur des sujets plus généralistes. Est-ce que vous, en tant qu'élu de gauche, êtes déçu aussi? Sergio Coronado: Je n'ai pas voté le budget cette année. Je crois que ça suffit pour définir mon état d'esprit. Seul.e.s trois élu.e.s de la majorité n'ont pas voté le budget. Bertrand: Mon mari a la double nationalité et nous avons contracté un mariage ici au Brésil en octobre dernier... Et il est marié avec ses papiers brésiliens. Va-t-il être compliqué de faire reconnaitre notre mariage en France? Les consulats s'occupent-ils de cela? Sergio Coronado: Oui, les consulats s'occupent de cela et ce qui facilitera la transcription, c'est que votre mari est binational. Les consulats s'occupent de toutes les questions d'état civil. Rose: Combien de couleuvres pensez-vous que Dominique Bertinotti avalera avant de démissionner? Sergio Coronado: Elle ne démissionnera jamais. Benji: Bonjour, Au Vatican, le 9 janvier 2012, Benoit XVI a affirmé que «le mariage des couples homosexuels constitue une menace pour l’avenir de l’humanité». Il a démissionné par la suite. Que prévoit le droit international pour ce type de propos incitant à la haine? Si un évêque dit cela sur le territoire français, peut-il être poursuivi? Merci. Sergio Coronado: On peut décider d'engager des poursuites sans aucune garantie que la plainte sera recevable. Mais je ne comprends pourquoi vous vous interrogez alors que ces propos nous les avons entendus pendant un an de la part de la droite extrème et des représentants de l'Église. Philippe: Vous faites des réunions à l'étranger? Je suis homo (français!) qui vit a Buenos-Aires et j'aimerais bien voir mon député... Sergio Coronado: J'y serai sans doute avant la mi-mars, j'annonce ma venue par email à tous les Français.e.s inscrit.e.s au consulat et qui ont laissé leur courriel et c'est aussi annoncé sur le site de l'ambassade. Aurore: On parle beaucoup en ce moment de «théorie du genre». Les anti se servent du fait que dans certains communiqués du PS (en 2011), Najat Vallaud Belkacem employait l'expression sans guillemets. Comment peut-on corriger ce problème? Sergio Coronado: C'est difficile de former aux études de genre des gens qui n'ont une approche que cosmétique de ces questions. Je crois que le gouvernement a tort de rentrer dans ce jeu-là. Les attaques de la droite contre la supposée «théorie du genre» n'ont pour objectif que de lutter contre l'égalité et la déconstruction des stéréotypes sexués. Krim33: Bonjour. Vous êtes très peu de parlementaires à être out. Comment l'expliquez-vous? En avez-vous discuté avec des collègues au placard? Sergio Coronado: Nous ne sommes que trois à être out. Corinne Bouchoux au Sénat, Franck Riester et moi à l'Assemblée. Est-ce que j'ai discuté de ce «douloureux problème» avec mes collègues dans le placard? Pas franchement, car ça me dépasse. Il m'est arrivé de faire des blagues qui ne sont pas toujours bien comprises. Jonny: Bonjour. Sincèrement, croyez-vous que la PMA sera ouverte aux couples de femmes pendant cette législature? Sergio Coronado: Je pense que si on ne tente pas de mener la bataille sur la PMA, nous n'obtiendrons rien. Est-ce que je fais confiance au gouvernement pour faire ce qu'il a refusé de faire pendant le mariage pour tous? Non mais je crois à la mobilisation de l'opinion, des militants. Comme le mariage s'est imposé au PS, la PMA peut s'imposer à cette majorité. Grégoire: Quels progrès concernant les droits des trans peut-on attendre d'ici à la fin de la mandature? Sergio Coronado: Un texte de loi sur le changement d'état civil et sur le parcours de transition. C'est tout ce qu'on pourrait qualifier de progrès. Najat Vallaud-Belkacem s'est engagée à prendre en compte une initiative parlementaire. Les écologistes la prendront aux mots. Yagg: Le chat est maintenant terminé. Le mot de la fin à notre invité... Sergio Coronado: Tout d'abord, il faut rester mobilisé, ne pas laisser la rue aux homophobes, aux racistes et aux fascistes. De ne pas se démoraliser car il suffit de regarder ailleurs, il y a des motifs de mobilisation comme la régression des lois russes mais aussi des motifs de satisfaction et ma circonscription en est un bel exemple. Photos Xavier Héraud [post_title] => Sergio Coronado: «Dans l'esprit du gouvernement, les questions LGBT semblent avoir été définitivement réglées avec l'adoption du mariage pour tous» [post_excerpt] => L'un des trois parlementaires ouvertement homos a répondu aux internautes de Yagg sur tous les sujets d'actualité: PMA, GPA, ABC de l'égalité, pseudo-«théorie du genre»… [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => sergio-coronado-dans-lesprit-du-gouvernement-les-questions-lgbt-semblent-avoir-ete-definitivement-reglees-avec-ladoption-du-mariage-pour-tous [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-02-03 17:39:25 [post_modified_gmt] => 2014-02-03 16:39:25 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=71409 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [9] => WP_Post Object ( [ID] => 71257 [post_author] => 3 [post_date] => 2014-01-30 18:25:03 [post_date_gmt] => 2014-01-30 17:25:03 [post_content] => [post_title] => Posez vos questions à Sergio Coronado [post_excerpt] => Égalité des droits, droits des trans', PMA… Le député EELV répond à vos questions. [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => posez-vos-questions-a-sergio-coronado [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-01-30 20:14:04 [post_modified_gmt] => 2014-01-30 19:14:04 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=71257 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [10] => WP_Post Object ( [ID] => 71107 [post_author] => 2 [post_date] => 2014-01-25 11:43:24 [post_date_gmt] => 2014-01-25 10:43:24 [post_content] => Le député EELV Sergio Coronado est l'un des rares parlementaires ouvertement gay. Très engagé en faveur de l'égalité des droits (on se souvient de son "Vous auriez pu me traiter de pédé!" cinglant à Christian Jacob lors des débats du mariage pour tous), il déposera notamment des amendements en faveur de la PMA lors de l'examen de la prochaine "loi famille". Posez vos questions dans le module ci-dessous:  
 
Photo DR [post_title] => Egalité des droits, PMA, etc.: Le 30 janvier, chattez avec Sergio Coronado [post_excerpt] => Posez vos questions! [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => le-30-janvier-chattez-avec-sergio-coronado [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-01-30 19:42:53 [post_modified_gmt] => 2014-01-30 18:42:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=71107 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 8 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [11] => WP_Post Object ( [ID] => 69615 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-12-01 14:32:22 [post_date_gmt] => 2013-12-01 13:32:22 [post_content] => Anne Hidalgo, Première adjointe de Bertrand Delanoë, candidate aux municipales de 2014, est venue à Yagg pour chatter avec les internautes. Voici l'intégralité des échanges. Anne Hidalgo: Bonsoir, je suis très contente d'être là et prête à répondre à vos questions. Je suis venue avec une amie, Caroline Mécary.. Virginie38: Bonjour, Est ce que la mairie de Paris a déjà eu a sa tête une femme? Si non êtes vous prête à être la première? merci V. Anne Hidalgo: Il n'y a pas encore eu de femmes maire de Paris. D'ailleurs, il y a très peu de femmes maires de grandes villes. Il y a Madrid, mais ce n'est pas une référence pour l'égalité des droits! Il y a Sidney, là c'est mieux... Donc, je suis prête. Gejir: Bonjour Madame Hidalgo, des responsables UMP souhaitent poursuivre le combat de Frigide Barjot à la Mairie de Paris si NKM accède au poste de Maire. Est-ce la fin des subventions aux associations qui luttent pour le bien-être des LGBT et contre les LGBTphobies? Quel est votre position sur le soutien des associations? Anne Hidalgo: Depuis 2001, Paris soutiens les associations, y compris financièrement et depuis 2001, j'ai eu à répondre à de nombreuses polémiques sur le soutien de la ville aux associations LGBT, polémiques orchestrées par la droite parisienne... Donc, si je suis élue, bien-sûr je poursuivrai ce soutien. En ce qui concerne la droite, en posant la question, je me doute que devinez la réponse. Paris 2014: Le FN, ennemi habituel des droits des LGBT et de leurs associations, tente tout de même parfois (par petites touches) de draguer les homos, notamment avec ses obsessions raciales pesantes... Il présente dans un petit arrondissement central, le 3è (pas ailleurs), plusieurs candidats ouvertement gays. Vous en pensez quoi? Anne Hidalgo: C'est terrible de penser que le FN est dans une posture démagogique grave en présentant des candidats ouvertement gays... J'ai confiance dans les Parisiens pour qu'ils ne soient pas dupes de ce type de manipulation. Kévin Gagneul: Bonjour, quel est votre position sur l'avenir de l'Hôtel Dieu, sachant que c'est dans cet hôpital que sont délivrés les traitements post exposition au VIH et que c'est au centre de Paris que sont localisés la plupart des établissements de consommation sexuelle. Quelle part de logements sociaux seront réservés dans le cadre de la PILS (Plateforme Inter-associative Logement Sida)? Anne Hidalgo: Sur l'avenir de l'Hôtel Dieu, j'ai eu l'occasion de m'exprimer sur la nécessité du maintien des services des urgences. Par ailleurs, j'ai toujours exprimé la volonté de maintenir ce lieu dans sa vocation de santé publique. J'ai d'ailleurs porté une modification du Plan local d'urbanisme en ce sens pour qu'il ne puisse y avoir d'opération immobilière spéculative... J'attends vraiment de la nomination de Martin Hirsch la reprise du dialogue interne et avec les élus, ce qui est le cas... Sur les logements et la réservation dans le cadre de la PILS, j'ai intégré cette question dans la programmation des logements mais je serai en mesure de vous en dire plus parès le 8 décembre... Je propose la production de 10000 logements par an à Paris sociaux et intermédiaires dans la prochaine mandature et je donnerai le détail de la composition de ces 10000 logements après le 8 décembre. Christophe: Bonjour Madame Hidalgo. Aurez-vous plus de personnes noires ou arabes dans votre équipe municipale? Parmi les candidat.e.s, très peu sont issues de ces "minorités". Merci. Anne Hidalgo: J'ai souhaité des listes aux couleurs de Paris. Elles sont très représentatives de cette société parisienne diverse. Toutes les origines, toutes les sexualités, la parité, et ce, pas seulement dans les arrondissements difficiles dits "terres de mission". Clém: Que pensez vous de la propagande russe contre les homos par rapport aux JO? Anne Hidalgo: Je suis extrêmement choquée. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de le dire. C'est honteux que les Jeux olympiques qui portent les valeurs universelles du sport puissent être bafouées. Dave75: La nuit à Paris semble de moins en moins dynamique, quelles sont vos propositions pour relancer la vie nocturne dans la capitale ? Anne Hidalgo: Je souhaite vraiment que Paris soit une ville qui garde une belle réputation de fête et de sorties. De ville de la nuit... Il faut trouver un équilibre, il est difficile, entre les riverains et la fête. Cet équilibre est possible: j'y travaille déjà depuis plusieurs années. Nous avons mis en place dans certains quartiers des médiateurs, des "Pierrots de la nuit", de soutien à l'insonorisation des lieux, des chartes de bonne conduite avec les patrons des lieux de nuit... Je propose que le plan local d'urbanisme aide à mieux identifier des quartiers de fête et, par ailleurs, je propose un poste d'adjoint au Maire de Paris, donc élu par les Parisiens, qui sera chargé de porter toutes les problématiques de la vie parisienne. JB13: Bonjour, Mme Hidalgo, lors du débat à l'Assemblée Nationale sur le texte de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, on a pu voir une recrudescence des agressions homophobes, tant verbales que physiques. Que comptez-vous faire pour contrer ces comportements inacceptables ? Anne Hidalgo: D'abord les dénoncer publiquement, prendre position. C'est le rôle de chacun, a fortiori des élu.e.s, accompagner les victimes dans leurs démarches auprès de la police ce que nous avons fait à chaque qu'il y a eu des agressions... Développer dès le plus jeune âge, notamment dans le cadre des ateliers des rythmes éducatifs, la culture du respect, de l'égalité. La culture du respect des différences, de l'égalité entre tous les citoyens. La Mairie de Paris doit continuer à faire des campagnes contre les discriminations, pour l'égalité. Phan Bigotte: Bonjour Madame Anne Hidalgo, L'association Académie Gay et Lesbienne demande un grand local à Paris pour pouvoir mettre gratuitement et rapidement toutes les archives (dont plusieurs fonds historiques qui ont été sauvegardés) à la disposition du public. En effet, depuis plus de douze ans, avec leurs seuls moyens personnels, nos bénévoles ont acquis, collecté et recueilli plusieurs dizaines de milliers (environ 200 mètres cube) de documents LGBT et/ou sur les LGBT, le genre, le sexe, la sexualité et le sida… pour le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT. Anne Hidalgo: Les archives existent déjà via les Archives lesbiennes qui est une association liée à la Maison des femmes. Par ailleurs, la Mairie finance la très belle bibliothèque du Centre LGBT ouverte à tous et à toutes... Je salue le travail des associations et des bénévoles. Je serai à leurs côtés pour amplifier leurs efforts. Je crois beaucoup au travail de mémoire donc à la nécessité d'archives mais aussi de lieux de commémoration, des lieux symboliques où l'on puisse se retrouver, réfléchir et se recueillir en pensant à ceux et celles qui ne sont plus là. Rencontrons-nous pour en discuter. Duster: Paris organisera les Gay Games en 2018. Si la droite remporte les municipales, pensez-vous qu'elle sera capable, ou même voudra, tenir les promesses de l'actuelle majorité? Anne Hidalgo: Je ferai tout pour que la gauche et les progressistes gagnent et que cette question reste purement théorique. Paris 2014: J'ai appris sur Yagg que la Mairie aposerait bientôt une plaque, au centre de Paris vers Montorgueil, commérant les 2 derniers parisiens ayant été exécuté pour homosexualité. vous y serez, avec le Maire? Anne Hidalgo: J'y serai bien-sûr! Ce sera un acte symbolique fort et dont le principe va être voté au prochain conseil de Paris, en décembre. Paris 2014: Pensez-vous qu'un jour prochain des leaders UMP de poids viendront à Paris fin juin la "Marche des fiertés" (gay pride) en soutenant au nom de leur parti les revendications LGBT? LouisLazare:  Bonjour Madame, si vous êtes élue porterez-vous la candidature de Paris à de prochains jeux olympiques? Anne Hidalgo: Posez leur la question directement. Pour l'instant, ils se sont fait discrets. En revanche, je les ai vus en tête de gondole à la Manif pour tous. Sur la deuxième question, cela se travaille et se discute. J'adore le sport et la compétition de haut-niveau mais il faut réunir des conditions de soutien très très large pour porter une candidature et nous avons essuyé quelques défaites. En revanche, je suis très heureuse que Paris ait été choisie pour les Gay Games 2018. Gabriel: Bonjour Mme Hidalgo, les clichés persistent et pas seulement en province, ils sont une dure réalité, récurrente, fatigante. Par quels moyens comptez vous luter contre les LGBT-phobies dans l'espace public ? Je pense notamment au milieu scolaire. Je vous remercie par avance. Anne Hidalgo: L'éducation, toujours l'éducation. Des campagnes d'information, le soutien aux associations LGBT, de grandes manifestations et affirmer les valeurs de Paris qui sont les valeurs de l'égalité. Marc: Mme Hidalgo, quelle sont vos propositions en matière de lutte contre le sida Anne Hidalgo: Là aussi, poursuivre et amplifier le travail fait depuis 2001: soutien aux associations qui viennent en aide aux malades depuis Aides aux "Petits Bonheurs". Soutien à la recherche, soutien au dépistage et à la prévention par des centres de dépistage dédiés et puis l'aide internationale dans le coopération internationale de Paris notamment avec l'Afrique. La prévention du sida est un sujet crucial. Nous avons aidé avec des associations et avec le soutien des maires de grandes villes d'Afrique, par exemple Cotonou, des centres pour dépister et accueillir les personnes atteintes du VIH. Nous avons récemment réuni l'ensemble des maires francophones à l'Hôtel de Ville en présence du secrétaire général d'Onusida et nous avons acté le fait que la lutte contre le sida restait une priorité de l'AIMF (association internationale des maires francophones) présidée par le Maire de Paris Solenne: Depuis maintenant un an, les LGBT ont souffert de l'homophobie latente ou proclamée d'une minorité bruyante (Manif pour tous et compagnie). Pensez-vous que demain, les couples non hétérosexuels pourront sortir dans les rues parisiennes comme à Madrid ou d'autres capitales sans avoir peur de l'agression ? Les parisiens sont-ils capables d'avoir cette ouverture d'esprit ? Anne Hidalgo: Bien sûr qu'il faut se fixer cet objectif. Paris ne peut pas être une ville qui accepte l'homophobie et la ségrégation en raison de l'orientation sexuelle. Je me battrai de toutes mes forces pour cette ville là. Le racisme, le sexisme, l'antisémitisme et l'homophobie n'ont pas leur place à Paris et nulle part ailleurs, lance ma voisine Caroline! Stéphane: Bonsoir Mme Hidalgo. Croyez-vous à un électorat LGBT? Anne Hidalgo: Je ne crois pas qu'il y ait un électorat spécifiquement LGBT. Je pense qu'il y a des citoyens, des citoyennes libres, conscients, qui ont un esprit critique et qui l'exercent à l'occasion des élections... Anne Hidalgo: Ils et elles peuvent comparer les engagements des différents candidats et leur sincérité. Roger: Comment réagissez-vous si l'on vous dit que vous feriez une maire gay-friendly? Anne Hidalgo: Je trouve ça sympa, ça me plaît bien et ça me correspond. TO: Souhaitez vous renforcer les actions de dépistage rapide du VIH vers les publics LGBT à Paris? Anne Hidalgo: Oui, bien sûr, à travers des centres de dépistages peut-être plus nombreux, mieux répartis et des actions dans les mairies comme ce qui a déjà pu être expérimenté dans le 10e arrondissement. John: Etes-vous allée voir l'expo des "Nus Masculins", inédite et unique en Europe je pense, au Musée d'Orsay? Anne Hidalgo: Pas encore mais j'ai vraiment envie d'y aller! Krim75: Bonsoir Madame. Avez-vous connu également quelques "moments de grâce" dans le métro parisien? Anne Hidalgo: Tous les jours! Et même la nuit! Note de la claviste: il y a un éclat de rire général :-) Rani: L'Assemblée nationale discutera demain une proposition de loi sur la prostitution. Vous êtes souvent présentée comme abolitionniste. Est-ce toujours votre position? Anne Hidalgo:  Je sais bien que cela ne va pas vous plaire mais je suis pour cette loi... Manudelux: Que pensez-vous du rapport envoyé ce matin à Michèle Delaunay sur les seniors LGBT et des maisons de retraite spécifiques ? Personellement, c'est là que je voudrais aller plus tard. Merci Anne Hidalgo: C'est un rapport qui m'intéresse beaucoup. C'est une question qui a été posée plusieurs fois à Paris. Je suis pour une mixité et pour que les maisons de retraites intègrent la dimension LGBT avec du personnel formé à ces questions. Noh: Le vote des étrangers, y êtes vous favorables? Anne Hidalgo: Oui, bien sûr, je suis favorable au vote des étrangers aux élections locales. Si cela n'a pas encore été rendu possible, c'est parce qu'il n'y a pas de majorité des deux tiers au Congrès (l'Assemblée nationale et le Sénat). Je le déplore, mais c'est la réalité politique. Solenne: Beaucoup d'homosexuels se voient encore automatiquement refuser leur don de sang. Que pensez-vous de ce rejet de la part de l'EFS, sachant par ailleurs que les comportements à risques ne sont plus l'apanage des gays...? Anne Hidalgo: J'ai pris position depuis longtemps pour qu'il n'y ait pas de discrimination quant au dons de sang... Visiteur: Bonjour, vous êtes très engagée pour le mariage pour tous, vous avez marié Christophe Girard, témoin du mariage de Jean-Luc Romero. C'est un atout pour vous justement d'avoir Jean-Luc Romero (ouvertement gay et militant de l'égalité) sur vos listes ? 6h12 Anne Hidalgo: Oui, c'est un grand atout! C'est un militant hors-pair et un ami. Il est convaincant, courageux,il est une belle leçon de vie. Et j'ai aussi à mes côtés, Caroline Mécary, qui est aussi une amie, avocate engagée. Qu'une personne comme elle s'engage à mes côtés est non seulement un atout pour moi compte tenu des valeurs qu'elle porte, mais c'est aussi une façon d'associer tous les Parisiens et tous les Parisiennes à la vie de la cité. Manon75012: Si le Centre LGBT propose, comme en 2001 et 2008 il me semble, un débat avec plusieurs candidat-e-s à Paris avant les élections, vous irez? Anne Hidalgo: Bien sûr, j'accepte le débat. Il est indispensable pour permettre de choisir. 6h13 John: Le métro toute la nuit le week-end, notamment pour les fêtards, est-ce possible techniquement et financièrement (avec la RATP) d'ici 2 ou 3 ans? Anne Hidalgo: Cela a un coût et cela suppose de la négociation sociale. Mais dans le programme que je vais présenter le 8 décembre, je propose une extension des horaires, d'abord sur les lignes automatisées et ensuite sur les lignes les plus utilisées. Rendez-vous le 8 décembre pour plus de détails. Paris 2014: Vous et le maire avez déjà pris position contre l'homophobie d'état, les violences ou simplement l'interdiction de Gay Pride dans plusieurs pays (Russie, Iran...), vous continuerez? Anne Hidalgo: Bien sûr! Je manifesterai mon soutien de différentes façons et notamment aux côtés d'Amnesty International. Yagg: Le chat est presque terminé. Le mot de la fin à notre invitée... Anne Hidalgo: Je souhaite de tout mon coeur que Paris reste pleinement engagée aux côtés des associations LGBT. Notre ville est une ville ouverte à toutes les différences. Elle se nourrit de nos différences ce qui en fait sa force. Vous pourrez comptez sur moi.   Merci à Bénédicte Mathieu pour la prise en note des réponses. [post_title] => Anne Hidalgo: "Paris ne peut pas être une ville qui accepte l'homophobie et la ségrégation en raison de l'orientation sexuelle" [post_excerpt] => Lutte contre l'homophobie, prévention, Paris la nuit, Gay Games... La candidate PS et PC aux municipales de mars 2014 a répondu aux nombreuses questions des internautes de Yagg. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => chat-avec-anne-hidalgo [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-12-27 10:21:41 [post_modified_gmt] => 2013-12-27 09:21:41 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=69615 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 9 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) ) [post] => WP_Post Object ( [ID] => 88792 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-04-09 17:22:45 [post_date_gmt] => 2015-04-09 15:22:45 [post_content] => À quoi sert SOS homophobie? Quelles sont ses activités? Ses revendications? Comment l'association fonctionne-t-elle? Quelle est la représentativité des délégations locales? Yohann Roszéwitch, président de SOS homophobie, et Annabel Maestre, co-déléguée de la délégation PACA de SOS homophobie, répondront à toutes vos questions mercredi 15 avril à partir de 18 heures sur Yagg. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions dans les commentaires.
Live Blog Chattez avec SOS Homophobie
 
[post_title] => À vos agenda: chat avec SOS homophobie le 15 avril [post_excerpt] => Vous avez des questions pour (ou sur) SOS homophobie? C'est le moment de les poser. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => a-vos-agenda-chat-avec-sos-homophobie-le-15-avril [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-04-16 10:31:55 [post_modified_gmt] => 2015-04-16 08:31:55 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=88792 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [queried_object] => WP_Term Object ( [term_id] => 468 [name] => Chats [slug] => chats [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 474 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 179 [filter] => raw [cat_ID] => 468 [category_count] => 179 [category_description] => [cat_name] => Chats [category_nicename] => chats [category_parent] => 0 ) [queried_object_id] => 468 )
Les plus récents
Dans la tête  |  12 H 24  |  
Non à l'homophobie !  |  7 H 39  |  
Culture ,Jeu vidéo ,Actu  |  2 H 59  |  
Tour du web  |  2 H 16  |  
Non classé  |  11 H 33  |  
Dans la tête  |  8 H 16  |