A la une Yagg TV | Culture & Loisirs | focus | Plus | Yagg TV | 04 décembre 2015  |  3 h 55 | 0 COMMENTAIRES
Les Funambules chantent l’amour au temps du mariage pour tous
Trois ans après le lancement du projet d'album, son créateur Stéphane Corbin explique à Yagg ce qu'il en
A la une Yagg TV | Ciné | Culture & Loisirs | Plus | Yagg TV | 17 août 2015  |  12 h 09 | 1 COMMENTAIRES
Cécile de France à propos de «La Belle Saison»: «Je n’en ai pas souvent, des rôles aussi forts»
Rencontre avec Cécile de France, à découvrir de toute urgence dans «La Belle Saison», qui sort ce mercredi 19 août au
A la une Yagg TV | Culture & Loisirs | Documents | Yagg TV | 17 juillet 2015  |  11 h 19 | 1 COMMENTAIRES
Session acoustique: Jeremie Whistler interprète « Holding on »
Découvrez le superbe titre "Holding On" de Jérémie Whislter, en acoustique.
A la une Yagg TV | France | Gay Pride | Plus | Yagg TV | 27 juin 2015  |  7 h 03 | 9 COMMENTAIRES
Marche des fiertés 2015: le reportage vidéo
Responsables politiques et militant.e.s se sont exprimé.e.s auprès de Yagg, lors du départ de la
A la une Yagg TV | Yagg TV | 24 juin 2015  |  12 h 18 | 1 COMMENTAIRES
Pourquoi s’abonner à Yagg?
Retour sur six ans de
A la une Yagg TV | Vidéo Buzz | Yagg | Yagg TV | 18 juin 2015  |  10 h 58 | 2 COMMENTAIRES
Shirley Souagnon soutient Yagg!
Et la Yagg Team l'en
A la une Yagg TV | Yagg TV | 07 juin 2015  |  10 h 38 | 1 COMMENTAIRES
«Fort Buchanan»: «Dans le film, l’homosexualité n’est pas un sujet»
Rencontre avec Benjamin Crotty et Judith Lou Lévy, respectivement réalisateur, productrice et actrice du film.
A la une Yagg TV | Culture & Loisirs | Télé | Yagg TV | 26 mai 2015  |  12 h 31 | 2 COMMENTAIRES
Maxime Donzel: «La culture pop a un potentiel révolutionnaire énorme!»
L'interview de Maxime Donzel, auteur et réalisateur de "Tellement gay!", un passionnant documentaire pour Arte sur la culture gay dans la culture
A la une Yagg TV | Ciné | Culture & Loisirs | Yagg TV | 21 avril 2015  |  11 h 10 | 0 COMMENTAIRES
Antoine Barraud: «L’envie de départ du « Dos rouge » était qu’on regarde la peinture»
Interview du réalisateur du «Dos rouge», un film libre, follement original, avec une pléiade d'acteurs et d'actrices
A la une Yagg TV | Ciné | Culture & Loisirs | Yagg TV | 01 avril 2015  |  1 h 02 | 5 COMMENTAIRES
«Vivant!», de Vincent Boujon: «On s’est beaucoup amusé sur le tournage!»
Parler de la séropositivité en 2015 dans un film joyeux et bourré d'énergie? Pari réussi avec «Vivant!», de Vincent Boujon, que Yagg a
A la une Yagg TV | Yagg TV | 26 mars 2015  |  12 h 25 | 0 COMMENTAIRES
Rencontre avec Stéphane Gérard, réalisateur de «Rien n’oblige à répéter l’histoire»
Son documentaire a reçu le Grand Prix au dernier festival Chéries-chéris, en décembre
A la une Yagg TV | Culture & Loisirs | Yagg TV | 09 mars 2015  |  4 h 38 | 6 COMMENTAIRES
«Le Banquet d’Auteuil»: une réjouissante comédie sur le libertinage homosexuel au Grand Siècle
Molière amoureux de son protégé Michel Baron et recevant chez lui Lully, Dassoucy, Cyrano pour une soirée de fol libertinage… La pièce de Jean-Marie Besset devrait en étonner plus
PAGES:
WP_Query Object ( [query_vars] => Array ( [category_name] => a-la-une-yagg-tv [posts_per_page] => 12 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [monthnum] => 0 [year] => 0 [w] => 0 [tag] => [cat] => 11777344 [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [paged] => 0 [comments_popup] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [nopaging] => [comments_per_page] => 50 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( [0] => Array ( [taxonomy] => category [terms] => Array ( [0] => a-la-une-yagg-tv ) [field] => slug [operator] => IN [include_children] => 1 ) ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( [0] => wp_1_term_relationships ) [queried_terms] => Array ( [category] => Array ( [terms] => Array ( [0] => a-la-une-yagg-tv ) [field] => slug ) ) [primary_table] => wp_1_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [post_count] => 12 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 31 [max_num_pages] => 3 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => 1 [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_embed] => [is_comments_popup] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 8cfe01d317079591d2cfd38ce3120879 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [updated_term_meta_cache] => [updated_comment_meta_cache] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) [query] => Array ( [category_name] => a-la-une-yagg-tv [posts_per_page] => 12 ) [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_1_posts.ID FROM wp_1_posts INNER JOIN wp_1_term_relationships ON (wp_1_posts.ID = wp_1_term_relationships.object_id) WHERE 1=1 AND ( wp_1_term_relationships.term_taxonomy_id IN (29787) ) AND wp_1_posts.post_type = 'post' AND (wp_1_posts.post_status = 'publish') AND wp_1_posts.post_status != 'private' GROUP BY wp_1_posts.ID ORDER BY wp_1_posts.post_date DESC LIMIT 0, 12 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 98242 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-12-04 15:55:25 [post_date_gmt] => 2015-12-04 14:55:25 [post_content] => Yagg a interviewé Stéphane Corbin auteur compositeur interprète à l'origine du projet Les Funambules. C'est maintenant un album de 35 chansons dont les bénéfices seront reversés à des associations de lutte contre les LGBT phobies. Plus de 200 artistes ont participé à ce disque Les Funambules, sorti le 6 novembre dernier. Dix-sept auteur.e.s, 96 interprètes, 20 musiciens, des arrangeurs, des photographes et des graphistes ont travaillé sur le thème de l'amour et des droits des LGBT. [private] En mai dernier, Stéphane Corbin s'était vu remettre, pour le projet Les Funambules, le Prix des internautes Yagg / Têtu, doté de 2000 euros, lors d'une cérémonie en présence de Christiane Taubira, ministre de la Justice. Voir notre interview ci-dessus. L'ALBUM Au début, il y a donc Stéphane Corbin, sur son canapé, choqué de voir la Manif pour tous défiler dans sa télé. Au final, 35 chansons qui évoquent nos vies, nos amours, nos combats. On aurait pu craindre un déluge de bons sentiments, qui plombent trop souvent les chansons sur ce thème. Heureusement, il n'en est rien. Sur cet album des Funambules, on trouve de beaux textes (Mademoiselle, joliment chanté par Annick Cisaruck), de magnifiques mélodies (Au début, Alan, Nos silences, La lumière, J'ai rien demandé). Des invités célèbres aussi, qui interprètent des chansons taillées sur mesure. Ainsi, dans Sous quel arc en ciel?, écrit par son compagnon de toujours, Patrick Loiseau, Dave évoque les morts du sida. Annie Cordy et Liliane Montevecchi flirtent, elles, avec la chanson réaliste pour Histoires d'amour et Ça ne durera pas.  Et quel délice d'entendre Amanda Lear se gausser de La Rumeur (mais de quelle "rumeur" peut-elle bien parler?)... Les tons, les univers, les styles, les hommes, les femmes, se mélangent et forment un bel équilibre. Pour des Funambules, c'est bien le moins. [/private] [post_title] => Les Funambules chantent l'amour au temps du mariage pour tous [post_excerpt] => Trois ans après le lancement du projet d'album, son créateur Stéphane Corbin explique à Yagg ce qu'il en attend. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => les-funambules-chantent-lamour-au-temps-du-mariage-pour-tous [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-12-31 11:46:46 [post_modified_gmt] => 2015-12-31 10:46:46 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=98242 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 93744 [post_author] => 25476 [post_date] => 2015-08-17 12:09:29 [post_date_gmt] => 2015-08-17 10:09:29 [post_content] => À l'occasion de la sortie de La Belle Saison le 19 août, Yagg s'est entretenu avec Cécile de France, qui porte avec Izïa Higelin cette histoire d'amour intense et passionnée dans le Paris des années 70 en plein effervescence du mouvement féministe. Rencontre autour de ce film qui marque sans nul doute un moment important de sa carrière d'actrice et qui confirme un talent indéniable et une personnalité solaire. Face à un énième rôle de lesbienne (le sixième de sa filmographie), Cécile de France avait d'abord refusé le projet de Catherine Corsini: «Je me suis demandé si je n'y perdais pas ma liberté. Tout comme je change de genre en passant d'un film d'horreur à un film d'auteur, je passe d'un rôle de bonne sœur à un rôle de flic, je ne voulais pas m'enfermer pour ne pas être l'actrice qui joue tous les rôles de lesbiennes… déjà qu'il n'y en a pas beaucoup et pas assez! J'ai donc dit à Catherine, “Désolée, tu arrives un peu tard”. Elle m'a dit de lire le scénario, en me disant qu'elle ne voyait pas qui d'autre pouvait jouer Carole, que si je refusais, elle ne savait même pas si elle ferait le film, ce qui m'a beaucoup touchée. Je l'ai donc lu, j'ai fermé la dernière page, et j'ai pris mon téléphone pour l'appeler et lui dire que j'avais très très très envie de le faire.» Émue par l'histoire d'amour entre Delphine et Carole, Cécile de France a aussi été conquise par cet hommage aux militantes féministes parisiennes, à leur énergie dépeinte dans la première partie du film. Ce témoignage d'une époque pas si lointaine lui semble d'autant plus important à l'heure actuelle: «L'égalite des sexes, on en est loin. Sur certaines choses, ça a été, mais on voit bien qu'il y a aussi des grands pas en arrière. Ça fait peur, tout le monde le remarque. Et ça fait forcément du bien de rappeler que tout ce qui a été gagné, c'est grâce à ces femmes qui se sont battues, qui ont pris des risques, qui ont beaucoup de courage, qui ont lutté pour l'émancipation de la femme. Il ne faut jamais l'oublier, et au contraire continuer le combat.» Si la vidéo ci-dessus ne s'affiche pas, cliquez sur Cécile de France: «Je n'en ai pas souvent, des rôles aussi forts» Lire tous nos articles sur La Belle Saison: Notre interview de la réalisatrice Catherine Corsini et la productrice Elisabeth Perez L'échange avec Catherine Corsini lors de l'avant-première du film au Jeudi c'est gay-friendly! [post_title] => Cécile de France à propos de «La Belle Saison»: «Je n'en ai pas souvent, des rôles aussi forts» [post_excerpt] => Rencontre avec Cécile de France, à découvrir de toute urgence dans «La Belle Saison», qui sort ce mercredi 19 août au cinéma. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => cecile-de-france-a-propos-de-la-belle-saison-je-nen-ai-pas-souvent-des-roles-aussi-forts [to_ping] => [pinged] => https://vimeo.com/user7064775/cecile-de-france-la-belle-saison-yagg [post_modified] => 2015-10-02 10:03:54 [post_modified_gmt] => 2015-10-02 08:03:54 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=93744 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 92711 [post_author] => 4 [post_date] => 2015-07-17 11:19:21 [post_date_gmt] => 2015-07-17 09:19:21 [post_content] => Ça vous dit une petite Yagg session? Nous avions rencontré Jérémie Whistler alors qu'il présentait sa première chanson, Cold Heart (Lire Découvrez «Cold Heart», le premier titre de Jérémie Whistler). Le jeune parisien décrit lui-même sa musique comme une "pop onirique, teintée de folk et d'électro". Nous avons eu envie d'entendre - et de filmer - l'un de ses titres en acoustique et en plein air. L'idée lui a immédiatement plu. Voici Holding On, tiré de son EP Flakes. Si vous tendez bien l'oreille, vous entendrez que les oiseaux nous ont accompagné tout le long de cette "Yagg session". On fait pire comme ambiance sonore. Jeremie Whistler [post_title] => Session acoustique: Jeremie Whistler interprète "Holding on" [post_excerpt] => Découvrez le superbe titre "Holding On" de Jérémie Whislter, en acoustique. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => session-acoustique-jeremie-whistler-interprete-holding-on [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-07-17 16:06:13 [post_modified_gmt] => 2015-07-17 14:06:13 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=92711 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 92150 [post_author] => 25476 [post_date] => 2015-06-27 19:03:57 [post_date_gmt] => 2015-06-27 17:03:57 [post_content] => Ce samedi 27 juin, un grand soleil est venu effacer le souvenir humide de la Marche des fiertés de l'an dernier… sans pour autant faire oublier aux militant.e.s LGBT que l'égalité des droits est encore à conquérir en dépit de la victoire qu'a représenté il y a deux ans, l'ouverture du mariage et de l'adoption pour tous les couples. Pour Clémence Zamora-Cruz, la marche est encore «un combat politique»: «On le voit avec les discours, assure la porte-parole co-déléguée chargée des questions trans’ à l’Inter-LGBT, on est toujours en train de réclamer des droits, en ce qui concerne la PMA, le changement d'état civil pour les personnes trans'.» Au micro de Yagg, la sénatrice EELV Esther Benbassa, présente dans le carré de tête, a aussi ajouté à la liste de ces revendications «la reconnaissance des enfants né.e.s par GPA à l'étranger, et puis également l'aide à tou.t.e.s les réfugié.e.s et y compris les réfugié.e.s LGBT.» Dans le carré de tête qui a ouvert cette Marche des fiertés à proximité du Jardin du Luxembourg, plusieurs politiques se sont pressé.e.s aux côtés des responsables associatifs/ves et militant.e.s pour tenir la banderole marquée du mot d'ordre «Multiples et indivisibles» (qui a remplacé le polémique «Nos luttes vous émancipent» initialement choisi): fidèle à ce rendez-vous annuel, la Maire de Paris Anne Hidalgo était présente, ainsi que le président du conseil régional d'Ile de France Jean-Paul Huchon, mais aussi le conseiller régional Jean-Luc Romero, la conseillère de Paris et avocate Caroline Mécary, la conseillère de Paris et secrétaire nationale du Parti de Gauche Danielle Simonnet, ou encore la secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts Emmanuelle Cosse. Enfin, la marraine de cette année était elle aussi aux côtés des militant.e.s, l'humoriste et comédienne Bérengère Krief. Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Marche des fiertés 2015: le reportage Pour la première fois, une Pride de nuit a été organisée à la veille de la Marche des fiertés, avec pour objectif de renouer avec la dimension politique et militante de l'événement. Découvrez notre reportage-photo. Voir aussi la Marche des fiertés en photos. [post_title] => Marche des fiertés 2015: le reportage vidéo [post_excerpt] => Responsables politiques et militant.e.s se sont exprimé.e.s auprès de Yagg, lors du départ de la Marche. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => marche-des-fiertes-2015-le-reportage-video [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-08-03 15:52:55 [post_modified_gmt] => 2015-08-03 13:52:55 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=92150 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 9 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 91920 [post_author] => 25476 [post_date] => 2015-06-24 12:18:55 [post_date_gmt] => 2015-06-24 10:18:55 [post_content] => En plus des milliers d'articles publiés depuis sa création, Yagg, c'est des interviews, des reportages, mais aussi des campagnes de prévention en vidéos. Voici un florilège de ceux et celles qui sont passé.e.s devant notre caméra: Par ordre d'apparition: Tatiana Potard, Sophie Beaulieu et Emilie Rosanvallon, Océanerosemarie, Bruce LaBruce, Arielle Dombasle, Jimmy Somerville, Kristian Nairn, Rochelle Grégorie, Les Dégommeuses, Virginie Despentes, Xavier Dolan, Margaret Cho, Giovanna Rincon, Roselyne Bachelot, Bambi, Sergio Coronado, Christiane Taubira, Shirley Souagnon, Hunx and his Punx et Lucy Lawless. Comme l’expliquait Xavier Héraud dans une tribune du 15 juin dernier, Yagg traverse aujourd'hui une période particulièrement difficile, et appelle tou.t.e.s ceux et celles qui souhaitent voir continuer à vivre le seul média mixte LGBT en France à nous soutenir en s'abonnant. Et comme le rappelle aujourd'hui Christophe Martet, toute l'équipe est déterminée à poursuivre cette aventure débutée il y a maintenant plus de six ans. Pour vous abonner, rendez-vous sur notre page abonnements. Lire aussi:   pourquoi sabonner a yagg [post_title] => Pourquoi s'abonner à Yagg? [post_excerpt] => Retour sur six ans de vidéos… [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => pourquoi-sabonner-a-yagg [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-06-24 12:56:22 [post_modified_gmt] => 2015-06-24 10:56:22 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=91920 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 91716 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-06-18 10:58:13 [post_date_gmt] => 2015-06-18 08:58:13 [post_content] => Si vous aussi vous aimez Yagg, si vous souhaitez permettre à un média indépendant de continuer à vous informer, n'attendez plus, abonnez-vous! Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Shirley Souagnon soutient Yagg! Nos derniers articles sur Shirley Souagnon. Lire aussi: Yagg en difficulté financière [post_title] => Shirley Souagnon soutient Yagg! [post_excerpt] => Et la Yagg Team l'en remercie. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => shirley-souagnon-soutient-yagg [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-08-04 16:10:12 [post_modified_gmt] => 2015-08-04 14:10:12 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=91716 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 91268 [post_author] => 4 [post_date] => 2015-06-07 10:38:00 [post_date_gmt] => 2015-06-07 08:38:00 [post_content] => Fort Buchanan, de Benjamin Crotty, est un film à part. Le pitch: "Quand son mari Frank est envoyé en mission à Djibouti, Roger reste seul sur la base de Fort Buchanan, perdue au milieu des bois, avec sa fille adoptive, la tumultueuse Roxy. Auprès d’une femme d'un certain âge, de trois épouses délaissées par leurs maris et d'un entraîneur de sport-agriculteur, il cherche conseils, compagnie et réconfort au gré des saisons qui rythment leur existence et leurs déboires affectifs." Avec notamment Andy Gillet (La duchesse de Varsovie) et David Baiot (Ainsi soient-ils). Nous avons rencontré Benjamin Crotty, le réalisateur et Judith Lou Lévy, productrice du film, que l'on peut également voir à l'écran. Ils nous parlent de l'écriture du long-métrage, ou de son traitement de l'homosexualité. Le film ne passe que dans une seule salle à Paris, le Luminor. Dépêchez-vous d'aller le voir! fort-buchanan [post_title] => «Fort Buchanan»: «Dans le film, l'homosexualité n'est pas un sujet» [post_excerpt] => Rencontre avec Benjamin Crotty et Judith Lou Lévy, respectivement réalisateur, productrice et actrice du film. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => fort-buchanan-dans-le-film-lhomosexualite-nest-pas-un-sujet [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-06-08 15:09:24 [post_modified_gmt] => 2015-06-08 13:09:24 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=91268 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 90765 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-05-26 12:31:08 [post_date_gmt] => 2015-05-26 10:31:08 [post_content] => Maxime Donzel, qui a chroniqué avec talent et humour la culture LGBT pour Yagg pendant plusieurs années (à travers les guides de survie et les vidéos du mois, entre autres) est l'auteur et réalisateur de Tellement gay! Tellement gay!, ce sont deux documentaires de 52 minutes, diffusés les 27 juin et 4 juillet sur Arte, la chaîne la plus gay-friendly du PAF, et consacrés à l'homosexualité masculine et féminine dans la culture pop. La première partie, intitulée Inside, décrypte principalement les années pré-Stonewall (avant 1969 donc) ou comment les artistes, les auteur.e.s se débrouillaient pour disséminer des indices dans leurs œuvres. Films, émissions de télé, chansons, sont présentés et leurs sous-textes dévoilés. L'exemple le plus frappant étant Ben-Hur où la scène des retrouvailles entre Ben-Hur (Charlton Heston) et son ami romain Messala (Stephen Boyd) est un morceau d'anthologie crypto-gay. Dans la deuxième partie, Out, Maxime Donzel s'intéresse en particulier à la musique. Entre David Bowie qui affiche une bisexualité insolente (sur laquelle il reviendra par la suite), Sylvester, totalement folle décomplexée et jusqu'à Bronski Beat et aux chanteurs et chanteuses out d'aujourd'hui, la culture pop s'aventure de plus en plus sur le terrain de l'homosexualité. Tellement gay! est une affolante et excitante compilation d'archives (extraits de films et de documentaires, images d'actualité, etc.), entrecoupée d'infographies conçues par l'agence Datagif, et regorge des témoignages d'intervenant.e.s dont voici la liste exhaustive: de Anna Margarita Albelo (réalisatrice du film Qui a peur de Vagina Woolf) à Céline Sciamma en passant par Christopher Bram (auteur du livre Eminent Outlaws sur les écrivains gay américains), la manageuse du label Kill The DJ Fany Corral ou encore l'auteur de BD gays Ralf König. Dans l'interview qu'il a accordée à Yagg, le réalisateur explique ce qui lui a donné envie d'écrire et de réaliser ces documentaires très réussis. Si le lecteur ci-dessus ne s'affiche pas, cliquez sur L'interview de Maxime Donzel, auteur et... par yaggvideo tellement gay maxime donzel-une [post_title] => Maxime Donzel: «La culture pop a un potentiel révolutionnaire énorme!» [post_excerpt] => L'interview de Maxime Donzel, auteur et réalisateur de "Tellement gay!", un passionnant documentaire pour Arte sur la culture gay dans la culture pop. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => maxime-donzel-je-voulais-rendre-hommage-a-celles-et-ceux-qui-parlent-dhomosexualite [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-05-27 14:49:26 [post_modified_gmt] => 2015-05-27 12:49:26 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=90765 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [8] => WP_Post Object ( [ID] => 89327 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-04-21 11:10:03 [post_date_gmt] => 2015-04-21 09:10:03 [post_content] => Si, au cinéma, vous n'aimez QUE l'hémoglobine, les effets spéciaux et les héros et héroïnes survitaminé.e.s (et pourquoi pas), vous n'apprécierez sans doute pas Le Dos rouge, le nouveau film d'Antoine Barraud, que nous avons interviewé. Mais si vous aimez (aussi) les acteurs et les actrices, le cinéma d'auteur, la peinture, le réalisateur Bertrand Bonello (Saint Laurent), alors courrez voir ce film d'une folle originalité. À l'instar de son réalisateur, qui n'aime pas résumer son film, nous n'essaierons pas de vous livrer le pitch du Dos rouge. Ce que l'on peut dire, c'est que ce film a mis quatre ans à se faire et qu'Antoine Barraud avait une idée de départ: donner envie de regarder la peinture. Alors, il a filmé des tableaux, des sculptures, des œuvres étranges, des peintures anciennes (le sublime Mort de la Vierge, du Caravage) ou des tableaux de peintres modernes (Balthus, Bacon, Miro). Bertrand Bonello, un réalisateur qui est à la recherche d'inspiration pour son nouveau film, visite des musées en compagnie de spécialistes (géniale Jeanne Balibar, étonnante Géraldine Pailhas), passe des soirées pas très sages entre ami.e.s (bonheur de revoir Pascal Greggory), chante avec sa femme (formidable Joana Preiss), répond à un journaliste fan transi (étonnant Nicolas Maury). Dans le cinéma d'Antoine Barraud, les frontières du genre semblent abolies. Le réalisateur laisse volontiers au spectateur le soin de trouver le sens du film, de créer lui-même «son» film. C'est en cela que Le Dos rouge est un film puissamment jubilatoire. Le Dos rouge d'Antoine Barraud, en salles mercredi 22 avril. Si la vidéo ne s'affiche pas, cliquez sur Interview d'Antoine Barraud [post_title] => Antoine Barraud: «L'envie de départ du "Dos rouge" était qu'on regarde la peinture» [post_excerpt] => Interview du réalisateur du «Dos rouge», un film libre, follement original, avec une pléiade d'acteurs et d'actrices ébouriffant.e.s. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => antoine-barraud-lenvie-de-depart-du-film-etait-quon-regarde-la-peinture [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-04-21 17:58:46 [post_modified_gmt] => 2015-04-21 15:58:46 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=89327 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [9] => WP_Post Object ( [ID] => 88563 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-04-01 13:02:46 [post_date_gmt] => 2015-04-01 11:02:46 [post_content] => Ce film porte bien son nom: les protagonistes, cinq gays séropositifs, réunis pour apprendre à sauter en parachute, sont bien vivants, ils sont attachants et leurs échanges avec l'équipe de la base de parachutisme sont de grands moments de drôlerie. Leurs discussions sur la séropositivité, les traitements, la sexualité avec le VIH sont d'une franchise émouvante. Dans l'interview qu'il a accordée à Yagg, le réalisateur Vincent Boujon explique quelle a été la réaction de l'équipe de l'école de parachutisme, comment s'est passé le tournage et pourquoi il est important de parler de la séropositivité en 2015. Si la vidéo ci-dessus ne s'affiche pas, cliquez sur "Vivant !", interview du réalisateur Vincent Boujon [post_title] => «Vivant!», de Vincent Boujon: «On s'est beaucoup amusé sur le tournage!» [post_excerpt] => Parler de la séropositivité en 2015 dans un film joyeux et bourré d'énergie? Pari réussi avec «Vivant!», de Vincent Boujon, que Yagg a rencontré. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => vivant-de-vincent-boujon-on-sest-beaucoup-amuse-sur-le-tournage [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-04-03 10:00:57 [post_modified_gmt] => 2015-04-03 08:00:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=88563 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 5 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [10] => WP_Post Object ( [ID] => 88259 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-03-26 12:25:04 [post_date_gmt] => 2015-03-26 11:25:04 [post_content] => Rien n'oblige à répéter l'histoire est un documentaire original et fort sur l'histoire du mouvement LGBT à New York et les témoignages de celles et ceux qui parviennent à transmettre et à faire perdurer le projet de transformation sociale né avec les émeutes de Stonewall en 1969. Le réalisateur Stéphane Gérard, lauréat en 2013 du programme de résidence Louis Lumière, a interviewé sept activistes qui abordent les politiques des minorités sexuelles et les luttes contre l'épidémie de sida. Grand Prix du documentaire au dernier festival Chéries-Chéris, Rien n'oblige à répéter l'histoire s'appuie sur un formidable travail de sélection d'archives mais aussi sur un traitement artistique des images de manifestations ou d'événements que Stéphane Gérard a tourné sur place. L'interview vidéo que Stéphane Gérard a accordée à Yagg permet aussi de découvrir quelques extraits de son film. Plusieurs projections de Rien n'oblige à répéter l'histoire sont prévues dans les semaines qui viennent, dont le 7 avril à Paris au cinéma La Clef et le 17 avril durant le festival Cinémarges à Bordeaux. Toutes les infos supplémentaires sont sur le site du film. Si le lecteur ci-dessus ne s'affiche pas, cliquez sur "Rien n'oblige à répéter l'histoire", interview... par yaggvideo rien noblige a repeter histoire stephane gerard [post_title] => Rencontre avec Stéphane Gérard, réalisateur de «Rien n'oblige à répéter l'histoire» [post_excerpt] => Son documentaire a reçu le Grand Prix au dernier festival Chéries-chéris, en décembre 2014. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => rencontre-avec-stephane-gerard-realisateur-de-rien-noblige-a-repeter-lhistoire [to_ping] => [pinged] => http://gstphn.net/history-doesnt-have-to-repeat-itself/ [post_modified] => 2015-03-28 09:51:34 [post_modified_gmt] => 2015-03-28 08:51:34 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=88259 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [11] => WP_Post Object ( [ID] => 87521 [post_author] => 36 [post_date] => 2015-03-09 16:38:23 [post_date_gmt] => 2015-03-09 15:38:23 [post_content] => Avec Le Banquet d'Auteuil, Jean-Marie Besset a écrit sa pièce la plus ample et la plus ambitieuse. Pas moins de dix comédiens sur scène pour interpréter des monstres sacrés du Grand Siècle. Excusez du peu: Molière, son protégé Michel Baron, Lully, Dassoucy, Chapelle, entre autres, sans oublier Cyrano de Bergerac, tous réunis pour une nuit très particulière. Besset aime l'Histoire. Pour sa première pièce, Villa Luco, il réunissait De Gaulle et Pétain après la Seconde Guerre mondiale. Pour Le Banquet d'Auteuil, inspiré d'un fait réel, il présente un pan oublié de la vie de ces grands hommes: leur libertinage et leur goût pour les garçons. L'histoire se passe au moment où Molière, lassé des infidélités de sa femme, s'est installé à Auteuil, où vivent à demeure son protégé, l'acteur Michel Baron, qui a 30 ans de moins que lui, et son fidèle ami, l'écrivain Chapelle. Ce dernier a invité une turbulente troupe à dîner… Dans l'interview qu'il nous a accordée, Jean-Marie Besset explique avoir découvert cette passion entre Molière et Baron il y a une vingtaine d'années. Egalement interviewés: Alain Marcel, qui interprète un truculent Cyrano, Jean-Baptiste Marcenac, un Molière inhabituel, et le metteur en scène, Régis de Martrin-Donos. Le Banquet d'Auteuil est une pièce sur l'amitié, sur l'art, d'une belle intensité. Le Banquet d'Auteuil, du 10 mars au 25 avril, au Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier, 75014 Paris. Si la vidéo ci-dessus ne s'affiche pas, cliquez sur Le Banquet d'Auteuil Besset le-banquet-auteuil-besset-theatre14-001 [post_title] => «Le Banquet d'Auteuil»: une réjouissante comédie sur le libertinage homosexuel au Grand Siècle [post_excerpt] => Molière amoureux de son protégé Michel Baron et recevant chez lui Lully, Dassoucy, Cyrano pour une soirée de fol libertinage… La pièce de Jean-Marie Besset devrait en étonner plus d'un.e. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => le-banquet-dauteuil-une-rejouissante-comedie-sur-le-libertinage-homosexuel-au-grand-siecle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-03-10 15:45:56 [post_modified_gmt] => 2015-03-10 14:45:56 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=87521 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 6 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) ) [post] => WP_Post Object ( [ID] => 98242 [post_author] => 2 [post_date] => 2015-12-04 15:55:25 [post_date_gmt] => 2015-12-04 14:55:25 [post_content] => Yagg a interviewé Stéphane Corbin auteur compositeur interprète à l'origine du projet Les Funambules. C'est maintenant un album de 35 chansons dont les bénéfices seront reversés à des associations de lutte contre les LGBT phobies. Plus de 200 artistes ont participé à ce disque Les Funambules, sorti le 6 novembre dernier. Dix-sept auteur.e.s, 96 interprètes, 20 musiciens, des arrangeurs, des photographes et des graphistes ont travaillé sur le thème de l'amour et des droits des LGBT. [private] En mai dernier, Stéphane Corbin s'était vu remettre, pour le projet Les Funambules, le Prix des internautes Yagg / Têtu, doté de 2000 euros, lors d'une cérémonie en présence de Christiane Taubira, ministre de la Justice. Voir notre interview ci-dessus. L'ALBUM Au début, il y a donc Stéphane Corbin, sur son canapé, choqué de voir la Manif pour tous défiler dans sa télé. Au final, 35 chansons qui évoquent nos vies, nos amours, nos combats. On aurait pu craindre un déluge de bons sentiments, qui plombent trop souvent les chansons sur ce thème. Heureusement, il n'en est rien. Sur cet album des Funambules, on trouve de beaux textes (Mademoiselle, joliment chanté par Annick Cisaruck), de magnifiques mélodies (Au début, Alan, Nos silences, La lumière, J'ai rien demandé). Des invités célèbres aussi, qui interprètent des chansons taillées sur mesure. Ainsi, dans Sous quel arc en ciel?, écrit par son compagnon de toujours, Patrick Loiseau, Dave évoque les morts du sida. Annie Cordy et Liliane Montevecchi flirtent, elles, avec la chanson réaliste pour Histoires d'amour et Ça ne durera pas.  Et quel délice d'entendre Amanda Lear se gausser de La Rumeur (mais de quelle "rumeur" peut-elle bien parler?)... Les tons, les univers, les styles, les hommes, les femmes, se mélangent et forment un bel équilibre. Pour des Funambules, c'est bien le moins. [/private] [post_title] => Les Funambules chantent l'amour au temps du mariage pour tous [post_excerpt] => Trois ans après le lancement du projet d'album, son créateur Stéphane Corbin explique à Yagg ce qu'il en attend. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => les-funambules-chantent-lamour-au-temps-du-mariage-pour-tous [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-12-31 11:46:46 [post_modified_gmt] => 2015-12-31 10:46:46 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://yagg.com/?p=98242 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw [post_category] => 0 [robotsmeta] => ) [queried_object] => WP_Term Object ( [term_id] => 11777344 [name] => A la une Yagg TV [slug] => a-la-une-yagg-tv [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 29787 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 31 [filter] => raw [cat_ID] => 11777344 [category_count] => 31 [category_description] => [cat_name] => A la une Yagg TV [category_nicename] => a-la-une-yagg-tv [category_parent] => 0 ) [queried_object_id] => 11777344 )
Les plus récents
Dans la tête  |  12 H 24  |  
Non à l'homophobie !  |  7 H 39  |  
Culture ,Jeu vidéo ,Actu  |  2 H 59  |  
Tour du web  |  2 H 16  |  
Non classé  |  11 H 33  |  
Dans la tête  |  8 H 16  |