Auteur : Dominique Chaudey

Carnet de bord/ « España, te quiero », par Dominique Chaudey (épisode 5): « Drags en folie »

Il y a quelques mois, le journaliste Dominique Chaudey a décidé de tout quitter – son pays, son job, ses amis — pour s'installer à Valencia, en Espagne, où l'attendent une nouvelle vie… et un nouvel amour. Pour Yagg, il a accepté de tenir la chronique de cette expérience. Épisode 5: "Drags en folie"Il y a quelques jours, j’avais l’intention de vous parler de la gastronomie espagnole. Si si! Elle existe! Il y a une autre vie après l’huile d’olive même si j’ai parfois l’impression de la transpirer. La aceite de oliva est partout. Et puis il y a une semaine, j’ai changé d’avis en rentrant d’une cena arrosée (les Espagnols arrosent beaucoup, mon foie est là pour en témoigner) où j’ai testé le sandwich Shrek, un truc un peu étrange avec des épinards et de l’avocat. Un conseil de copine en passant pour ne pas avoir l’air ridicule comme moi: l’avocat-fruit se dit aguacate et non abogado, l’avocat du tribunal. Si vous demandez un bocadillo con abogado, vous passerez pour un pervers, pointu certes, mais pervers, genre "j’ai envie d’un plan touze avec Jacques Vergès et Gilbert Collard". Beurk, aussi excitant que mon sandwich Shrek (la couleur, pareil!). J’ai donc changé d’avis. Je suis tombé sur la retransmission en direct du Gala Queen de Las Palmas sur la Primera. Et là, il faut que je vous raconte ce...

Lire la suite

Carnet de bord/ « España, te quiero », par Dominique Chaudey (épisode 4): « People et sans reproche »

Dominique Chaudey est l'ancien rédacteur en chef adjoint de Têtu. Il y a quelques mois, il a décidé de tout quitter – son pays, son job, ses amis — pour s'installer à Valencia, en Espagne, où l'attendent une nouvelle vie… et un nouvel amour. Pour Yagg, il a accepté de tenir la chronique de cette nouvelle expérience. Voici le quatrième épisode où il est question des magazines people qui n'ont peur de rien… Épisode 4: "People et sans reproche"J’ai toujours adoré les potins. Les cruels, les salaces, les "pas drôles", les bidons, ceux qui me concernaient. Même si tous les matins, je fonçais chez mon kiosquier pour acheter mon Libé, je ne pouvais m’empêcher de craquer pour un Voici, un Gala ou autres Closer. Bien entendu, ma gossip addiction n’allait pas disparaître à Valencia. Et là, les filles, je suis gâté! On ne compte plus le nombre de magazines people en Espagne. ¡Hola!, Semana, In Touch, OK! (la revista del corazón), Pronto, et surtout mon préféré Cuore, le plus trash des magazines que je connaisse. Cette semaine, le sujet principal de Cuore était, rien de très original, un "Top Culos": 10 pages de cul avec des commentaires parfois monstrueux. Celui de Lily Allen est sous-titré "La increíble Culk"! Celui de Beyoncé est appelé "Modèle Amphore romaine". Les mag people espagnols n’ont peur de rien. Il faut dire que je...

Lire la suite